Différences entre apoptose et nécrose

L'apoptose et la nécrose sont deux choses différentes. Les cellules peuvent mourir de façon programmée ou connaître un processus de mort longue. Voyons les différences entre ces deux processus pour mieux les comprendre.
Différences entre apoptose et nécrose

Dernière mise à jour : 10 avril, 2021

Apoptose et nécrose sont deux termes qui font référence à deux façons qu’ont les cellules de mourir. La mort des cellules dans les tissus humains et dans d’autres organismes multicellulaires est un fait normal. Le nombre de cellules dans les différents tissus est déterminé par un équilibre homéostatique entre la création de nouvelles cellules et la mort des cellules épuisées.

L’apoptose est un processus naturel. Elle est génétiquement programmée et répond aux mécanismes homéostatiques. Néanmoins, il existe des failles dans l’activation de l’apoptose qui peuvent conduire à des problèmes dans l’organisme.

En ce qui concerne la nécrose, il s’agit d’un processus aigu produit par une lésion cellulaire massive.

Mécanismes cellulaires d’apoptose et de nécrose

Des cellules au microscope.

La mort cellulaire est la fin des fonctions vitales d’une cellule, produite par des changements morphologiques, fonctionnels et chimiques irréversibles.

Elle peut se produire pour de multiples raisons : perte de leur fonction, dommage mécanique, infections, agents chimiques ou manque de nutrimentsentre autres. L’apoptose et la nécrose se différencient par le mécanisme à travers lequel elles se produisent. Voyons dès maintenant leurs caractéristiques.

Nécrose

La nécrose se produit de façon aiguë, non physiologique, à travers une agression qui provoque une lésion dans une part importante du tissu. La nécrose peut avoir lieu, par exemple, dans certaines de ces situations :

  • Le centre d’un tissu engorgé.
  • Dans une zone d’ischémie (pas assez de sang).
  • Dans la zone d’une lésion due à des toxines.

Le processus de nécrose se déclenche suite à l’action de toxines, à un manque d’oxygène, à une agression massive ou à n’importe quelle autre situation qui génère une diminution de l’ATP. L’ATP est une substance qui fournit de l’énergie aux cellules ; sans elle, elles ne peuvent réaliser aucune de leurs fonctions.

Ce manque d’énergie fait que les organules cellulaires, qui sont différentes structures ayant des fonctions vitales dans la cellule, se désorganisent. De la même façon, le cytoplasme, qui est la partie de l’intérieur des cellules où l’on retrouve les différents organules, se rompt. Certaines des altérations que produit la nécrose dans les organules cellulaires sont :

  • Le réticulum endoplasmique (chargé de la synthèse des molécules et du transport des substances) et les mitochondries se dilatent.
  • La chromatine (où l’on trouve l’ADN de la cellule) se dissout.
  • La membrane cellulaire perd sa continuité et finit par se rompre.

Au cours de la nécrose, l’ADN se sépare en fragments irréguliers, au hasard. Suite à la perte de continuité de la membrane cellulaire, le contenu de l’intérieur de la cellule se renverse à l’extérieur.

Ce processus fait que les cellules du système immunitaire se dirigent vers la zone où la nécrose s’est produite. Un processus inflammatoire se déclenche alors.

Apoptose

Apoptose en image.

Le processus d’apoptose a été découvert en 1972 et a été le centre de l’attention au moment de réaliser les études histologiques jusqu’à la fin des années 80. C’est dans les années 90 que les mécanismes génétiques et moléculaires impliqués ont été décrits.

Ce processus de mort cellulaire peut se déclencher de façon naturelle ou à cause d’une pathologie, mais sans perte d’ATP. En effet, pour que l’apoptose ait lieu, elle a besoin de consommer de l’énergie.

À travers un ordre génétique et synthétiquement motivé, une série de réactions chimiques commencent, qui conduisent à des changements dans la morphologie des cellules et, finalement, à leur mort. Tout cela est une réponse à des événements physiologiques ou pathologiques.

Dans les cas où elle est due à une pathologie, c’est parce que la maladie motive la cellule à provoquer sa propre mort. Histologiquement, elle se caractérise par la condensation ou le repli des organes cellulaires qui se trouvent dans le cytoplasme.

La chromatine ne se rompt pas mais se condense en formant des corps apoptotiques. Cette chromatine condensée n’est pas dégradée par le système immunitaire : elle ne produit donc pas d’inflammation mais est captée par les cellules voisines. Ce processus a lieu au niveau de cellules isolées et pas dans des zones complètes de tissu.

Pour conclure

Apoptose et nécrose se différencient au niveau du stimulus qui fait se déclencher les deux processus. Il y a aussi des différences dans les demandes d’énergie, dans l’histologie et dans la rupture de l’ADN.

Au cours du processus, les organules cellulaires et la membrane de la cellule s’altèrent. Tandis que l’apoptose est ponctuelle et se développe dans des cellules isolées, la nécrose est évidente sur des zones complètes de tissus.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hypoxémie artérielle : qu’est-ce que c’est ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Hypoxémie artérielle : qu’est-ce que c’est ?

On parle d'hypoxémie artérielle quand la quantité d'oxygène transportée par les artères est plus faible que la normale. Découvrez-en plus ici.