Douleur lors de la défécation : causes possibles et traitements à domicile

Ressentir de la douleur lors de la défécation n'indique pas nécessairement un problème de santé grave. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Douleur lors de la défécation : causes possibles et traitements à domicile

Dernière mise à jour : 26 août, 2022

Ressentir une douleur lors de la défécation peut générer de l’inquiétude, ainsi que de l’inconfort. Il est normal de se demander si un traitement particulier est nécessaire.

Il convient de préciser qu’il existe diverses causes. Certaines ne sont pas plus graves, comme la constipation ou les hémorroïdes non thrombosées. Dans ce cas, il est possible de prendre des mesures à domicile.

Mais à d’autres occasions, ce symptôme peut être causé par une pathologie grave. Dans ce cas, il est nécessaire d’aller chez un médecin pour établir un diagnostic et recevoir un traitement en temps opportun.

Les causes de la douleur lors de la défécation

Ressentir une légère douleur lors de la défaction de manière occasionnelle ne présente rien d’anormal. Lorsque cela se produit fréquemment, il peut y avoir une condition sous-jacente. Voyons quelles sont les différentes causes.

Constipation

En cas de constipation, les selles sont dures. De plus, il faut fournir plus d’efforts. Tout cela provoque des douleurs lors de la défécation.

D’autres symptômes peuvent même apparaître. Par exemple, des saignements, qui sont évidents sur le papier-toilette.

Il existe différentes causes à l’origine de la constipation. Parmi elles, figurent une alimentation pauvre en fibres, une mauvaise hydratation, un mode de vie sédentaire, des réactions médicamenteuses, du stress et des troubles gastro-intestinaux.

La constipation provoque des douleurs lors de la défécation.
La constipation chronique peut se résoudre avec quelques changements au niveau du mode de vie. L’exercice et une alimentation riche en fibres sont généralement recommandés.



Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont le terme utilisé pour désigner les veines enflées dans l’anus, qui peuvent être internes ou externes. Dans tous les cas, cette condition provoque des douleurs lors de la défécation.

Ils sont également accompagnés de saignements occasionnels, de démangeaisons ou d’enflures. En cas d’hémorroïdes thrombosées, l’inconfort et l’agacement sont tels que la personne ne peut pas s’asseoir.

Diarrhée

Une diarrhée persistante, de plusieurs jours, peut provoquer des brûlures, des démangeaisons et des douleurs lors de la défécation. Même lorsque les selles sont liquides.

Allergies alimentaires

Les allergies alimentaires sont une autre cause possible, notamment si la personne consomme des aliments auxquels elle est sensible et qui provoque des réactions. Cela peut arriver en cas d’intolérance au lactose ou au gluten, par exemple.

Maladie inflammatoire de l’intestin (MICI)

Il existe plusieurs formes de maladies inflammatoires de l’intestin (MICI). La rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn sont les plus connues.

Parmi les symptômes, figurent les suivants :

  • Besoin urgent de déféquer
  • Diarrhée sanglante
  • Selles muqueuses
  • Douleur abdominale
  • Perte de poids
Lors des épisodes de diarrhée, des douleurs peuvent être ressenties lors de la défécation.

Fissure anale

Une fissure est une petite plaie. La douleur est persistante, et augmente lors de l’évacuation. Il y a aussi le risque d’infection.

Cela peut être dû à un traumatisme ou à une blessure (lors d’une pénétration sexuelle) ou à un toilettage excessif. Aussi, comme en témoignent des recherches, elle peut être causée par une maladie sexuellement transmissible, un accouchement vaginal, un cancer ou un problème intestinal, notamment la maladie de Crohn.

Abcès anal

Dans l’abcès anal, il y a une inflammation avec accumulation de pus dans la région. De plus, il peut être accompagné de fièvre.

Cela provoque beaucoup d’inconfort, en particulier des douleurs lors de la défécation. Lorsqu’elle est intense, elle affecte les activités quotidiennes qui impliquent un effort ou une position assise prolongée.

Endométriose

Dans l’endométriose, il y a une croissance du tissu qui tapisse l’utérus dans d’autres parties du corps. Par exemple, dans les ovaires.

Cela peut provoquer un gonflement douloureux pendant les menstruations et s’aggraver pendant des selles. Selon les recherches, l’intestin est également touché dans un pourcentage important de cas.

Les symptômes sont les suivants :

  • Diarrhée ou constipation
  • Distension abdominale
  • Saignement du rectum
  • Douleurs lors de la défécation
  • Mucus dans les selles
  • Coliques



Prostatite

Parmi les symptômes qui peuvent indiquer une prostatite aiguë, figurent les suivants :

  • Douleur dans le pénis, le scrotum ou le périnée
  • Douleur à l’arrière du dos
  • Douleur lors de la défécation ou de l’éjaculation
  • Difficulté à uriner

Cancer

Le cancer du rectum ou de l’anus provoque l’apparition de tumeurs dans la région, ce qui peut causer de la douleur lors des selles. Les autres symptômes possibles sont les saignements, la perte de poids, l’incontinence et la constipation.

Comment réduire ou éviter la douleur lors de la défécation ?

Dans certains cas, notamment en cas de constipation, de diarrhée ou d’hémorroïdes, des mesures peuvent être prises à domicile. Cependant, dans d’autres, une attention médicale est requise. Voyons quelles sont les options.

Traitements à domicile

S’il s’agit d’une éventuelle réaction allergique, il faut éviter de manger les aliments qui la provoquent. Chez les personnes chez qui il n’y a pas de condition diagnostiquée à cet égard, ce qui peut la causer doit être observé.

En revanche, lorsqu’il y a constipation, il y a plusieurs mesures à prendre. Il faut rester bien hydraté, faire de l’exercice physique régulièrement et manger plus d’aliments riches en fibres :

  • Navet
  • Bettes
  • Brocoli
  • Citrouille
  • Salade
  • Épinards
  • Artichauts
  • Asperges
  • Carottes
  • Betteraves
Aliments contenant des fibres pour réduire la douleur lors de la défécation.
Un régime riche en fibres réduit l’incidence de la constipation, soulageant ainsi les symptômes gênants de la défécation.

D’autre part, bien qu’elles nécessitent un traitement médical, les personnes atteintes d’hémorroïdes peuvent également prendre des mesures à domicile pour atténuer le problème, toujours avec l’autorisation du professionnel de la santé. Les bains de siège et certains remèdes, tels que le marron d’Inde et l’hamamélis, sont utilisés à ces fins.

Les femmes qui souffrent d’endométriose peuvent apporter quelques modifications à leur régime alimentaire, notamment réduire l’apport en graisses et remplacer ces dernières par des noix, des graines de tournesol, de l’avocat, des graines de lin et du poisson. Les compresses sur l’abdomen et le thé à la camomille ou au gingembre sont d’autres mesures pouvant soulager la douleur.

Des mesures similaires peuvent être prises en cas de colite ulcéreuse. À cet égard, on considère que le jus d’aloe vera peut aider à cicatriser la muqueuse du côlon. Les autres aliments qui profitent à ceux qui souffrent de cette maladie sont les graines de lin et les carottes, ainsi que les pommes et les papayes.

Enfin, en cas de fissure anale, bien qu’un traitement médical ne soit pas à exclure, il est nécessaire de maintenir une bonne hygiène dans la zone, afin de prévenir les infections.

Des traitements médicaux

Les lignes directrices à suivre pour le traitement varieront selon le diagnostic. Parmi les options possibles, figurent les suivantes :

  • Antibiotiques : lorsqu’il s’agit de diarrhée causée par une infection.
  • Laxatifs et émollients fécaux : si la constipation persiste, mais uniquement sur autorisation du médecin et pour une durée limitée.
  • Opioïdes : le lopéramide est également largement utilisé comme antidiarrhéique.
  • Corticostéroïdes : pour soulager l’inflammation dans la colite ulcéreuse.
  • Traitement hormonal : dans l’endométriose, la pilule contraceptive est utilisée pour réguler le taux d’hormones.
  • Pommades analgésiques : elles sont appliquées dans le traitement des hémorroïdes, aidant à soulager la douleur ; la plupart contiennent de l’hydrocortisone.
  • Pommades cicatrisantes : pour aider dans le processus de fissures anales.
  • Injection de toxine botulique : le Botox est également une autre option de traitement pour les cas graves de fissure anale chronique.
  • Radiothérapie et chimiothérapie : pour le cancer colorectal.
  • Chirurgie : elle peut être nécessaire lorsque les hémorroïdes sont aggravées ou qu’il y a des problèmes de prostate, ainsi que dans les fistules et les abcès anaux, l’endométriose ou le cancer.

Quand aller chez le médecin en cas de douleur lors de la défécation ?

Ressentir de la douleur en allant à la selle n’indique pas toujours la présence d’un problème de santé sous-jacent. Cependant, ce symptôme peut aussi être associé à une pathologie grave.

Par conséquent, faites attention à certains signes, tels qu’une fièvre supérieure à 38°C, des saignements,  une perte de poids, l’incontinence et la constipation chronique. Notamment si la douleur devient plus intense.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les aliments qui causent la constipation ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les aliments qui causent la constipation ?

Renseignez-vous sur les aliments qui causent la constipation afin de pouvoir les éviter si vous souffrez de ce problème.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Ferrero S, Camerini G, Leone U, Venturini P, Biscaldi E, Remorgida V. Bowel endometriosis: Recent insights and unsolved problems. World J Gastrointest Surg. 2011; 3(3): 31-38.
  • Galindo A. Bottox o esfinterotomia para el tratamiento de la fisura anal crónica. 2017. 17(3): https://doi.org/10.25176/RFMH.v17.n3.1191
  • Jahnny B, Ashurst J. Anal Fissures. National Library of Medicine. 2021 [Inernet]. Disponible: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK526063. Fecha de consulta: 11-08-2022.
  • Ortega Moreno D, Buller Viqueira E, Gutiérrez Alonso C. Cómo tratar las hemorroides: Tratamiento conservador e intervencionista. FMC – Formación Médica Continuada en Atención Primaria. 2021; 28(10): 560-562.
  • Pinos Y, Ruiz M, Corsi O, Rada G. ¿Vale la pena agregar loperamida al tratamiento antibiótico de la diarrea del viajero? 2017. http://doi.org/10.5867/medwave.2017.6958
  • Sepúlveda S, Beltrán J, Peralta A, et al . Inflammatory bowel diseases: An immunological approach. Rev. méd. Chile. 2008; 136(3): 367-375.
  • Villalba AJ, Rodas JH. Los abscesos anales ¿originan fístulas?. Rev Mex Coloproctol. 2005; 11(3): 106-109.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.