Constipation : à quoi est-elle due ?

La constipation est une situation assez courante qui provoque une gêne chez ceux qui en souffrent. Les causes sont nombreuses et les approches sont diverses. Nous vous expliquons dans cet article en quoi consiste cette condition.
Constipation : à quoi est-elle due ?

Dernière mise à jour : 18 février, 2021

La constipation a une définition médicale, mais il est également vrai que chaque personne la définit personnellement. Chacun de nous sait quel est son rythme normal de défécation et une altération de celui-ci est propre à chaque individu.

En termes stricts et scientifiques, on parle de constipation lorsque la fréquence des selles diminue. Autrement dit, lorsque l’habitude intestinale est inférieure à ce qui est considéré comme normal pour la population générale. Ainsi, on peut dire que ceux qui défèquent moins de trois fois par semaine sont constipés.

Il existe des personnes qui, tout au long de leur vie, défèquent moins de trois fois par semaine et ne souffrent pas de troubles gastro-intestinaux. Cependant, beaucoup voient leur qualité de vie altérée en réduisant ainsi leur rythme et leurs habitudes intestinales.

On estime que plus de 15 % des adultes souffrent de constipation. C’est un nombre important, qui augmente avec l’âge. Pour les plus de soixante ans, on pourrait dire qu’un tiers de la population en souffre.

La constipation, en fonction de sa durée dans le temps, peut prendre deux formes :

  • Aigu : lorsque le rythme défécatoire diminue pour une cause spécifique généralement assez facilement soignable. Parfois, un changement d’alimentation ou un état de stress en est la cause. En peu de temps, la cause résolue, la personne revient à son rythme habituel.
  • Chronique : c’est la constipation qui est subie pendant de longues périodes, parfois tout au long de la vie. Il peut s’agir d’une condition presque innée qui oblige la personne à prendre une série de mesures pour améliorer sa qualité de vie.

Les symptômes de la constipation

S’il est clair que le signe par excellence est l’absence d’une bonne fréquence de défécation, les individus constipés peuvent accompagner cette faible fréquence de défécation avec :

  • Grands efforts de défécation : il n’est pas facile pour eux d’évacuer et ils utilisent excessivement leurs muscles pour y parvenir, entraînant une fatigue considérable.
  • Sensation d’obstruction : la personne constipée a la sensation d’avoir une obstruction dans l’intestin qui ne permet pas aux selles d’avancer.
  • Selles dures : ayant moins de fréquence, les matières fécales s’accumulent pendant de longues périodes dans l’intestin, durcissant en raison de la déshydratation. Cela s’ajoute à la difficulté de l’acte de défécation, augmentant l’inconfort.
  • Vidange incomplète : une fois la défécation terminée, la personne constipée se retrouve avec le sentiment de ne pas avoir pu tout expulser. En général, cette sensation est réelle, et même si vous êtes allé à la selle, vous n’avez peut-être pas complètement évacué l’accumulation de selles de votre intestin.
Une femme souffrant de constipation.
La constipation peut provoquer un effort musculaire excessif pour expulser les selles.

Causes de la constipation

Les causes d’une constipation sont diverses. Nous vous en présentons quelques-unes :

  • Régime alimentaire : probablement la principale cause de constipation aiguë et chronique. Une alimentation qui n’est pas riche en fibres ralentit le transit intestinal provoquant la constipation. La faible consommation de fruits et légumes est à l’origine de cette cause.
  • Utilisation de médicaments : certains médicaments ont la constipation comme effet indésirable. Il est courant qu’un certain nombre d’antidépresseurs en soient la cause, par exemple. En général, le médecin qui les indique conseille au patient de modifier son alimentation et de contrer cet effet indésirable.
  • Hypomotilité : certaines personnes ont un intestin paresseux, avec moins de mouvement qu’il ne devrait. C’est une condition de naissance et, logiquement, cela ralentit le processus de digestion, retardant la défécation.
  • Maladies générales et systémiques : des pathologies telles que le diabète ou l’hypothyroïdie sont associées à la constipation. Ce n’est pas un mécanisme direct par lequel ils la provoquent, et ce n’est généralement pas chronique. Cependant, en cas de décompensation de la maladie, le symptôme peut se manifester.
  • Gestation : les femmes enceintes souffrent souvent de constipation. Le mécanisme s’explique par l’augmentation de la taille de l’utérus qui appuie sur les intestins et gêne le transit des selles.
  • Tumeurs intestinales : la cause la plus grave de constipation est un processus oncologique dans le tube intestinal. Le cancer du côlon est l’un des plus répandus et peut commencer ses symptômes par une simple constipation.
  • Maladies neurologiques : les pathologies affectant la conduction nerveuse provoquent également la constipation, comme la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques.
Soigner la constipation par l'alimentation.

Complications de la personne constipée

Au-delà de l’inconfort pour la personne constipée, la persistance du symptôme dans le temps peut conduire à d’autres situations non désirées. Les complications les plus courantes de la constipation sont :

  • Fissure anale : lors de la défécation de selles dures, leur passage à travers l’anus génère des blessures, y compris la rupture de l’anneau cutané dans cette zone.
  • Prolapsus rectal : également en raison d’un surmenage, une partie de l’intestin rectal peut sortir, furtivement. C’est ce qu’on appelle le prolapsus et il favorise les infections de la région anale en exposant une muqueuse à l’environnement.
Cela pourrait vous intéresser ...
Cinq remèdes à base de plantes pour améliorer naturellement votre digestion
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Cinq remèdes à base de plantes pour améliorer naturellement votre digestion

En cas de troubles de la digestion, des remèdes à base de plantes peuvent vous aider. Découvrez quelques idées dans cet article !



  • Cofré, Pamela, et al. “Manejo de la constipación crónica del adulto: actualización.” Revista médica de Chile 136.4 (2008): 507-516.
  • Correa, Marta, and Juan R. Márquez. “Enfoque del paciente con constipación.” Rev Colomb Gastroentrol 18.3 (2003): 168-175.
  • Torres, Alejandra, and Mónica González. “Constipación crónica.” Revista chilena de pediatría 86.4 (2015): 299-304.
  • Forootan, M., Bagheri, N., & Darvishi, M. (2018). Chronic constipation: A review of literature. Medicine, 97(20), e10631. https://doi.org/10.1097/MD.0000000000010631