Élagage synaptique ou neuronal : pourquoi est-ce si important ?

L'élagage synaptique permet au cerveau de fonctionner plus efficacement. Apprenez en plus sur ce processus fascinant du système nerveux.
Élagage synaptique ou neuronal : pourquoi est-ce si important ?

Dernière mise à jour : 07 mars, 2022

Respirer, marcher, travailler, exécuter des recettes… Ce sont quelques-unes des activités que nous sommes capables de réaliser dans notre vie de tous les jours, et nous ignorons ce qui les rend possibles. La réponse réside dans l’élagage synaptique ou neuronal.

Cette ingénierie passe par la destruction des neurones. Détruire pour reconstruire ? Paradoxalement oui. Voyons en quoi consiste ce processus et pourquoi il est si important.

Qu’est-ce que l’élagage synaptique ou neuronal ?

Pour comprendre ce qu’est l’élagage synaptique, regardons d’abord ce que sont les neurones et comment ils fonctionnent. Un neurone est un type de cellule nerveuse hautement spécialisée, qui a pour fonction de recevoir, de traiter et d’envoyer des informations par le biais d’impulsions électriques et chimiques.

Les neurones sont les porte-parole des messages. Et c’est là que le concept suivant prend place : la synapse.

La synapse fait référence à un processus cérébral de contact entre les neurones. La cellule émettrice émet ou produit des neurotransmetteurs qui se déposent dans l’espace synaptique et entrent en contact avec le neurone récepteur qui réagit en excitant ou en inhibant sa réponse.

Plus simplement, la synapse est la communication neuronale. Et l’élagage synaptique est un processus au cours duquel il y a élimination des connexions synaptiques que nous n’utilisons pas et dont nous n’avons pas besoin.

Cette élimination libère le cerveau et l’aide à être plus efficace. Cela se produit dans l’enfance, mais surtout à l’adolescence.

La raison en est que nous naissons avec de nombreuses connexions neuronales, qui sont beaucoup plus nombreuses dans les premières années de la vie par rapport à l’âge adulte. A mesure que nous grandissons, le cerveau doit améliorer son développement et son fonctionnement.

Neurones et synapses.
Les neurones sont connectés par une synapse. Là, l’échange de neurotransmetteurs se produit.

Les étapes de l’élagage synaptique

L’élagage neuronal se fait en différentes étapes :

  • Dès le stade embryonnaire et jusqu’à 2 ans de vie, il y a prolifération de neurones et de connexions. Cette prolifération permet au cerveau de s’adapter au contexte et d’apprendre.
  • Dès l’âge de 3 ans, commence l’élagage synaptique, qui réorganise le cerveau, renforce les connexions utilisées et nécessaires, tout en éliminant celles qui ne le sont pas.


L’importance de l’élagage synaptique

Comme nous l’avons déjà souligné, cette destruction neuronale est positive et nécessaire, puisqu’elle permet au cerveau de mieux fonctionner. Cependant, comme une machine à horloge, le cerveau a besoin que tous ces processus se produisent au bon moment. Lorsque ce n’est pas le cas, des perturbations surviennent. Par exemple, un élagage neuronal excessif est associé à la schizophrénie.

L’élagage synaptique ne se produit pas de la même manière dans toutes les structures cérébrales. Dans le cortex préfrontal, la création de synapses se poursuit jusqu’à environ 20 ans.

Ce cortex est responsable des fonctions exécutives, telles que la planification et la prise de décision, ainsi que de l’autorégulation et du contrôle des impulsions. Ainsi, progressivement, les structures permettant une meilleure gestion de ces fonctions sont consolidées.

Enfin, il convient de noter qu’aucun des processus qui se produisent au niveau du cerveau n’est isolé de l’environnement. L’influence du contexte qui nous entoure est également essentielle dans l’élagage synaptique.

La stimulation que les enfants reçoivent à un âge précoce permet au cerveau de consolider les apprentissages qui en valent la peine, tandis que d’autres connexions sont laissées de côté. Il s’agit donc de créer un environnement optimal pour offrir au cerveau différentes expériences.

Stimulation précoce pour l'élagage synaptique.
L’environnement d’un bébé influence considérablement le développement de ses connexions cérébrales.


Il est essentiel de prendre soin du cerveau

De tout ce qui a été dit, il est évident que le cerveau est un organe avec un potentiel énorme et des processus minutieux. Nous avons l’impression qu’il fonctionne de manière autonome. Or, ce n’est pas le cas.

Nos habitudes, notre alimentation, le temps que nous consacrons au repos et au sport, ainsi qu’aux activités intellectuelles et de loisirs, ne sont que quelques-uns des facteurs qui influencent la manière dont le cerveau se développe, se perfectionne, grandit et se développe.

C’est une machine parfaite, mais il a besoin de notre soutien. C’est pourquoi il est important d’en prendre soin et d’y prêter attention, en ayant un mode de vie équilibré et en évitant les situations prolongées de stress, d’anxiété et d’inconfort.

Cela pourrait vous intéresser ...
Si vous ne pleurez pas, votre corps va pleurer pour vous
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Si vous ne pleurez pas, votre corps va pleurer pour vous

Si vous ne pleurez pas, votre corps tombera malade et vos symptômes s'aggraveront. Le corps et l'esprit sont connectés. Apprenez à vous écouter.



  • Rosselli, Mónica. (2003). Maduración Cerebral y Desarrollo Cognoscitivo. Revista Latinoamericana de Ciencias Sociales, Niñez y Juventud1(1), 125-144. Retrieved February 15, 2022, from http://www.scielo.org.co/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1692-715X2003000100005&lng=en&tlng=es.
  • Rose, S. A. (1984). Developmental changes in hemispheric specialization of tactual processing in very young children: Evidence for cross-modal transference. Developmental Psychology, 20, 568-574.