7 emballages alimentaires écologiques et les emballages à éviter

Les risques pour la santé humaine et l'environnement de l'utilisation des emballages en plastique font que de plus en plus d'emballages alimentaires écologiques sont fabriqués. Découvrez-les ici.
7 emballages alimentaires écologiques et les emballages à éviter

Écrit par Jonatan Menguez

Dernière mise à jour : 23 janvier, 2023

L’utilisation du plastique est l’un des problèmes environnementaux les plus urgents auxquels l’humanité doit faire face pour réduire le réchauffement climatique. Une grande partie de ces déchets correspond à l’industrie alimentaire et à ses emballages. Par conséquent, il est important d’avoir recours à des emballages alimentaires écologiques.

Des millions de tonnes de déchets plastiques stagnent dans les mers, tout en affectant la santé humaine et animale, comme le montre cette étude de l’Université de Séville. La longue durée de dégradation de ce matériau a conduit à la recherche d’alternatives pour le stockage et le transport des aliments.

Le verre, l’inox, le bois et le bambou sont présentés comme des options viables.

Quels sont les emballages alimentaires écologiques ?

Les emballages écologiques sont des contenants alimentaires moins polluants que ceux dont la matière première de fabrication est issue d’énergies fossiles. Ils sont présentés comme une alternative aux contenants en plastique, qui représentent 40 % de la production totale de ce matériau, selon une étude publiée dans ScienceDirect.

Il existe de nombreux matériaux considérés comme plus écologiques que les plastiques pour fabriquer des emballages alimentaires. Parmi eux, se trouvent le verre, le bambou, le bois et l’acier inoxydable. Leur adoption présente de multiples avantages, comme le fait qu’ils ont une période de décomposition plus courte, ce qui signifie qu’ils sont biodégradables ou compostables.

De plus, ils n’interfèrent pas avec la saveur des aliments et peuvent supporter des températures élevées. Enfin, la protection de l’environnement est l’une des raisons les plus pertinentes pour encourager l’utilisation des emballages alimentaires écologiques.



[/atomik -lu-aussi ]

Pourquoi les différents emballages alimentaires biosécologiques sont-ils nécessaires ?

Selon une autre étude de la revue ScienceDirect, on estime qu’entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique finissent chaque année dans les océans. Cela a généré une accumulation historique dans différents secteurs de la planète, où au moins cinq îles constituées de déchets plastiques ont déjà été recensées.

Ces déchets mettent des années, voire des décennies, à se décomposer. Cependant, lors de l’exposition aux rayons ultraviolets, au vent et à l’abrasion des vagues, le matériau se décompose en particules appelées nanoplastiques.

Ces minuscules morceaux affectent l’écosystème aquatique, car ils sont ingérés par la faune marine, laquelle sert à la consommation humaine. C’est ce que suggèrent diverses études scientifiques, comme cette recherche de l’Université de Grenade.

La toxicité des emballages plastiques

Une autre raison de réduire la consommation de contenants en plastique est que des dizaines de substances chimiques utilisées dans leur fabrication sont nocives pour la santé humaine. Selon cette étude, 906 polymères, adhésifs et autres additifs chimiques entrent dans la composition des contenants en plastique.

Sur ce total, 63 occupent la place la plus élevée en matière de dangers pour la santé humaine et 68, en matière de danger pour l’environnement. Et cela, uniquement en tenant compte des produits chimiques ajoutés intentionnellement.

Il existe d’autres impuretés qui surviennent au cours du processus de fabrication ou qui sont un sous-produit de la décomposition des additifs. Connues sous le nom de substances ajoutées involontairement, ou NIAS, elles présentent d’autres dangers difficiles à déterminer et à étudier.

7 emballages alimentaires écologiques

Selon les rapports de l’ONU, un million de bouteilles en plastique sont achetées dans le monde chaque minute et 500 milliards de sacs sont utilisés. Réduire les plastiques à usage unique est une tâche quotidienne qui s’applique également aux emballages alimentaires.

Différentes études ont analysé des alternatives plus écologiques pour stocker, conserver et transporter les aliments. Parmi les matériaux utilisés, figurent des biopolymères à base de nanofibre de cellulose et d’huile essentielle, entre autres composants. Le blé, le bois et le bambou sont d’autres matériaux à partir desquels il est possible de fabriquer des emballages biodégradables.

C’est-à-dire qu’ils se décomposent dans des conditions environnementales naturelles, grâce à l’action d’agents biologiques, tels que les champignons, les plantes, les bactéries, les animaux et le soleil. Ces contenants contiennent moins de produits chimiques que les plastiques, ils sont donc favorables à la santé humaine et à l’environnement.

1. Assiettes et contenants en bois

Les contenants en bois sont réutilisables, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas jetés à la première utilisation. Une étude publiée dans ScienceDirect a montré que les contenants de pulpe de blé et les plats en bois sont sans danger pour la santé humaine. Bien qu’ils contiennent certains produits chimiques, le transfert vers les aliments est beaucoup moins important que celui des plastiques.

Récipient en bois pour la nourriture.
Les contenants en bois peuvent être réutilisés.

2. Bouteilles en verre

Le verre est un matériau durable, résistant et recyclable aux usages multiples. Selon cette étude, les contenants en verre dédiés à l’alimentation sont recommandés. Et ce, en raison de ses propriétés antibactériennes et de la faible migration des substances toxiques dans les aliments.

Les bouteilles en verre sont de plus en plus utilisées et les designs pour toutes les occasions ne manquent pas. Mais une attention particulière doit être portée à leur assainissement pour éviter l’accumulation de bactéries dans le bec.

3. Gobelets en PLA

Les gobelets en PLA sont très similaires aux gobelets courants, ils ont un ton transparent et sont idéaux pour l’eau, les jus et toute boisson froide. De plus en plus de personnes les utilisent en raison de leur nature compostable. C’est-à-dire qu’ils se dégradent rapidement dans les milieux naturels.

De plus, ils servent à la formation d’engrais dans les usines de compostage. Ils sont fabriqués à partir d’un polymère écologique à base d’amidon de pomme de terre, d’amidon de maïs et d’autres plantes. Une variante avec d’autres additifs, appelée CPLA, est utilisée pour résister à des températures plus élevées.

4. Emballages alimentaires biologiques en balle de riz

Les contenants en balle de riz sont biodégradables, économiques et résistants. De plus, une étude scientifique a révélé que ce matériau absorbant a le potentiel d’éliminer divers contaminants. Différents conteneurs de transport alimentaire sont disponibles à la vente.

5. Bambou

Les fibres de bambou sont largement utilisées pour fabriquer des contenants biodégradables, tels que des bols, des boîtes, des couvercles et des bocaux. Une étude publiée dans ScienceDirect met en avant ses propriétés mécaniques et thermiques comme très avantageuses à cet effet. Cependant, il a l’inconvénient de s’user plus rapidement que d’autres matériaux.

6. Canne à sucre

La bagasse de canne à sucre est un ensemble de fibres issues du processus industriel de cette usine. Ce matériau a commencé à être utilisé comme base pour la fabrication d’assiettes et de récipients pour la distribution de nourriture. Une étude a mis en avant son potentiel de stockage qu’il doit à sa résistance aux hautes températures.

Récipients en canne à sucre pour l'alimentation.
Les contenants à base de canne à sucre ressemblent beaucoup aux contenants en plastique.

7. Acier inoxydable

Rien de mieux qu’un matériau résistant, durable, inoxydable et réutilisable pour conserver les aliments. Les thermos sont en ce matériau. Par ailleurs, des contenants avec des couvercles hermétiques sont souvent utilisés pour le stockage des céréales, des farines et des épices.



[/atomik -lu-aussi ]

Plastiques à usage unique : qu’est-ce que c’est et lesquels faut-il éviter ?

Ce sont des objets fabriqués avec des matières plastiques, fabriqués à partir de dérivés du pétrole, et qui sont jetés après la première utilisation. Cela génère de graves dommages à l’environnement, car ils mettent des années, voire des décennies, à se dégrader.

Mais ce n’est pas le seul danger que représentent ces objets, puisque l’emballage des aliments en plastique comporte le risque de transférer des substances toxiques. De nombreuses études prouvent que les matériaux en contact avec les aliments sont une voie d’exposition aux substances chimiques dangereuses.

Cela inclut certains connus et d’autres non caractérisés sur le plan toxicologique. Par conséquent, il convient d’éviter la consommation des plastiques à usage unique suivants :

  • Gobelets et couverts jetables
  • Pailles ou pailles
  • Emballages
  • Bouteilles
  • Sacs

Quelques conseils pour utiliser des emballages alimentaires écologiques

De nouvelles lois dans l’Union européenne limitent la vente de plastiques à usage unique. Cependant, il existe également des actions individuelles qui peuvent être entreprises dans la vie de tous les jours. Par exemple, prenez des sacs en tissu pour faire vos courses et utilisez des articles d’hygiène recyclables ou réutilisables.

Concernant l’alimentation, il est important d’éviter les ustensiles et emballages à usage unique, et de privilégier les emballages alimentaires écologiques. Ces emballages sont de plus en plus fabriqués et commercialisés, l’offre disponible se diversifie donc.

Cela pourrait vous intéresser ...
Emballages à la cire d’abeille : utilisations et avantages
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Emballages à la cire d’abeille : utilisations et avantages

La cire d'abeille est un matériau écologique. Les emballages à la cire d'abeille sont idéaux pour remplacer les contenants en plastique.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.