En quoi consiste la semaine mondiale du glaucome ?

Le glaucome est l'une des principales causes de perte de vision dans le monde. Cependant, il est possible de réduire le nombre de cas graves grâce à une détection précoce. Nous vous en disons plus sur la maladie dans cet article à l'occasion de la semaine mondiale du glaucome.
En quoi consiste la semaine mondiale du glaucome ?

Dernière mise à jour : 30 mai, 2021

La semaine mondiale du glaucome est organisée par différentes organisations à travers le monde afin de réduire l’impact de cette maladie auprès de la population. Mais qu’est-ce qu’un glaucome ? Le glaucome est une maladie qui provoque un mauvais drainage de l’humeur aqueuse. Cela augmente le volume de liquide dans l’œil et, par conséquent, cela provoque une élévation de la pression intraoculaire.

L’impact du glaucome dans le monde de la santé est énorme. Il s’agit en effet de la quatrième cause de perte de vision. Cela signifie que plus de 8 millions de personnes sont touchées au niveau mondial. Mais fort heureusement, environ 90 % des cas de glaucome peuvent être traités grâce à un dépistage précoce.

La semaine mondiale du glaucome

La semaine mondiale du glaucome se déroule du 7 au 13 mars. Elle a pour but de sensibiliser le public à la maladie et à ses dangers. En outre, c’est une occasion d’encourager les gens à faire un suivi régulier de leur santé visuelle. Il s’agit en effet de la meilleure manière de favoriser le dépistage précoce.

Quels sont les objectifs de la semaine du glaucome ?

Les objectifs de cet événement qui a pour slogan “Se focaliser sur le glaucome”, sont diverses. En voici une liste non exhaustive :

  • Faire connaître les risques liés à cette maladie.
  • Sensibiliser la population à l’importance d’un dépistage régulier.
  • Fournir des informations sur les groupes à risque qui doivent prêter une attention toute particulière à cette maladie.
  • Sensibiliser la population à la nécessité d’un traitement rapide.
Comment soulager le glaucome.

Quelles sont les activités qui sont proposées au cours de la semaine du glaucome ?

La liste des activités augmente d’années en années. Parmi les initiatives les plus marquantes on retrouve des congrès qui traitent des avancées dans le domaine du traitement du glaucome. Il y a aussi des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux et à travers différents médias afin que le message sur le glaucome atteigne un maximum de personnes.

Par ailleurs, des journées de dépistage gratuit sont organisées dans différents pays afin de favoriser le dépistage précoce du glaucome. Il s’agit d’une stratégie qui encourage l’action.

Les groupes à risque

Un diagnostic précoce permet souvent d’éviter que les cas de glaucome n’atteignent un stade critique. Mais au-delà de cela, il est intéressant de savoir si l’on fait partie d’un groupe à risque car on peut ainsi offrir à ces personnes un suivi personnalisé et efficace.

Ainsi, les principaux groupes à risques sont les suivants. Il s’agit des personnes :

  • Souffrant de diabète.
  • De plus de 60 ans.
  • Myopes et hypermétropes
  • Ayant des antécédents de glaucome dans leur famille.
  • D’origine africaine. En effet, on sait que la cornée des personnes noires est plus fines que chez les autres populations. Cette particularité les rend plus propice à faire de la pression intraoculaire.

L’importance du diagnostic précoce

Il est recommandé d’effectuer un test oculaire tous les deux ans. L’importance d’un diagnostic précoce réside dans le fait que, bien qu’il ne soit pas possible de restaurer la vision une fois perdue, il existe néanmoins des traitements qui peuvent ralentir la progression de la maladie.

En effet, lorsqu’ils sont détectés à temps, la plupart des troubles du glaucome ne dégradent pas la qualité de vie de la personne qui en est atteinte. D’autre part, cela donne au spécialiste plus de temps pour définir la meilleure approche médicale possible.

Que vous fassiez partie ou non d’un groupe à risque, il est recommandé, d’effectuer un suivi régulier de votre vision après l’âge de 40 ans.

Quels sont les traitements disponibles en cas de glaucome ?

Les traitements dépendent de chaque patient. Cela va de simples gouttes à la chirurgie au laser ou encore à des techniques de filtration. Ainsi, les traitements disponibles pour cette maladie sont les suivantes :

  • Des gouttes. Il peut s’agir de prostaglandines, de bêtabloquants, d’agonistes alpha-adrénergiques, d’inhibiteurs d’anhydrase carbonique, d’inhibiteurs de la rho kinase ou encore de composés miotiques ou cholinergiques.
  • Des médicaments par voie orale. Ils sont utilisés en complément et uniquement en cas de nécessité. Et ce, afin de réguler la pression oculaire.
  • La chirurgie. On parle de trabéculectomie lorsqu’on ouvre une voie pour évacuer l’humeur aqueuse. Il existe aussi une chirurgie légèrement invasive du glaucome qui est connue sous le nom de MIGS.
  • La thérapie au laser. Il s’agit d’une trabéculoplastie sélective au laser. On y a recours pour le glaucome à angle ouvert.

Vivre avec un glaucome

Un patient atteint de glaucome.

Lorsqu’on diagnostique un glaucome et que les traitements définis par le spécialiste sont suivis, commence alors une nouvelle étape d’adaptation. La Semaine mondiale du glaucome apporte également sa contribution à ce sujet.

Les consultations peuvent être hebdomadaires ou mensuelles, en fonction du contrôle de la pression intraoculaire. Par conséquent, la communication et la confiance avec le médecin sont des facteurs essentiels pour vivre avec le glaucome. Cela facilite en effet le contrôle de la maladie.

D’un autre côté, c’est une bonne idée de garder une trace de tous les médicaments administrés et de leur réaction. Et ce, bien que cela soit consigné dans le dossier du médecin, la participation du patient ne fait jamais de mal.

Voici à présent quelques conseils pour les personnes vivant avec un glaucome :

  • Préservez une bonne hygiène oculaire.
    Évitez de vous frotter les yeux, même si vous ressentez une gêne due aux médicaments.
  • Utilisez des lunettes de soleil lorsque cela est possible.
  • Réduisez les accès de stress et donnez de l’importance à la stabilité émotionnelle pour faire face aux situations de cécité possible.
  • Favorisez la communication avec votre environnement.
  • Maintenez une vie normale avec vos activités habituelles dans la mesure ou cela n’impacte pas négativement vos yeux.

La semaine mondiale du glaucome incite à la consultation

La semaine mondiale du glaucome nous rappelle l’importance de la vue, de son entretien et de la prévention des problèmes. La recommandation est de se faire tester tous les 1 à 2 ans pour vérifier l’état du nerf optique.

Si vous souffrez de glaucome, la meilleure chose à faire est de compléter vos activités habituelles par de bonnes habitudes qui protègent votre vision. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des produits hypoallergéniques. “Ne perdez pas de vue le glaucome !

Cela pourrait vous intéresser ...
Les différents types de glaucome
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les différents types de glaucome

Il existe 4 types de glaucome communs, classés en fonction de la façon dont s'obstrue le drainage du liquide du globe oculaire.



  • Grupo de estudio colaborativo de glaucoma de tensión normal. La eficacia de la reducción de la presión intraocular en el tratamiento del glaucoma de tensión normal. 1998. Disponible en: https://doi.org/10.1016/S0002-9394(98)00272-4
  • Quigley H. Glaucoma de ángulo abierto. New England Journal of Medicine. 1993. Disponible en: 10.1056 / NEJM199304153281507
  • Bengtsson B. La prevalencia de glaucoma. British Journal of Ophthalmology. 1981. Disponible en: http://dx.doi.org/10.1136/bjo.65.1.46
  • Thylefors B y Négrel A. El impacto global del glaucoma. 1994. Disponible en: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2486713/
  • Tielsch J, Sommer A, Katz J, Royall R, Quigley H y Javitt J. Variaciones raciales en la prevalencia del glaucoma primario de ángulo abierto. The Baltimore Eye Survey. JAMA. 1991.