En quoi consiste la transplantation cardiaque ?

4 août 2020
La transplantation cardiaque est une opération qui est généralement réalisée lorsque le traitement que le patient suivait n'a pas donné les résultats escomptés. Il s'agit d'une chirurgie complète mais le taux de survie est élevé si la procédure est effectuée correctement.

Une transplantation cardiaque est une opération dans le cadre de laquelle le cœur sain d’un donneur remplace le cœur malade d’un receveur.

Cette chirurgie se pratique lorsque le traitement que le patient suivait n’a pas donné les résultats attendus. Dans ce cas, la maladie continue et s’aggrave, jusqu’à provoquer une insuffisance cardiaque.

La transplantation cardiaque est une opération compliquée. Cependant, le taux de survie est élevé si la procédure est effectuée correctement.

La greffe, de manière générale, doit être réalisée dans les quatre heures suivant l’extraction. C’est pourquoi les cœurs sont d’abord offerts aux centres de transplantation proches de l’endroit où se trouve le donneur.

Raisons pour lesquelles une transplantation cardiaque peut être nécessaire

Un homme ayant besoin d'une transplantation cardiaque

Comme mentionné ci-dessus, une transplantation cardiaque n’est effectuée qu’en cas d’échec d’autres médicaments et des autres chirurgies. Chez les adultes, l’insuffisance cardiaque peut être causée par diverses maladies. Les plus importantes sont les suivantes :

  • Problèmes avec les artères coronaires ou les valves cardiaques
  • Cardiomyopathie : ce qui signifie un affaiblissement du muscle cardiaque
  • Problèmes cardiaques congénitaux
  • Arythmies ventriculaires
  • Amylose
  • Problèmes après une précédente transplantation cardiaque

En ce qui concerne les enfants, les problèmes les plus courants sont les malformations cardiaques congénitales ou les cardiomyopathies. Dans ces cas, la plupart se manifestent à la naissance ou dans la petite enfance.

Déroulement de l’opération

Il s’agit d’une chirurgie à cœur ouvert. Le processus de transplantation cardiaque prend plusieurs heures. De plus, l’opération peut se voir complexifiée si le patient a déjà subi des opérations cardiaques auparavant.

Au cours de la procédure, outre l’emploie de l’anesthésie générale, un appareil de circulation extracorporelle est indispensable. Cela maintient un sang riche en oxygène en circulation dans le corps du patient.

La transplation cardiaque reste une opération lourde

Le professionnel, par une incision dans la poitrine, ouvre la cage thoracique afin d’opérer le cœur. Après avoir retiré le cœur malade et inséré celui du donneur, le chirurgien connecte les vaisseaux sanguins correspondants. Ensuite, les médecins rétablissent la circulation sanguine.

Il existe la possibilité, dans certains cas, dans laquelle le chirurgien peut effectuer une transplantation multi-organes. Autrement dit, réaliser la transplantation d’un autre organe, comme le poumon, le foie ou le rein, en même temps que la transplantation cardiaque.

Suivi post-opératoire d’une transplantation-cardiaque

Après la transplantation cardiaque, il est très important d’effectuer des revues constantes et de suivre l’évolution du patient. Un bon suivi est essentiel, notamment en raison de la possibilité de rejet que peut subir le nouveau cœur.

Cet article peut également vous intéresser :
5 manières puissantes dont l’aloe vera prend soin de votre coeur

Les principaux symptômes de rejet qui surviennent sont les suivants :

  • Difficulté à respirer
  • Fièvre et fatigue
  • Prise de poids
  • Mictions insuffisantes

Pour prévenir en toute sécurité un rejet possible de l’organe donné, des biopsies du cœur sont effectuées. Le nombre de biopsies diminuera avec le temps. Le suivi implique l’insertion d’un dispositif dans une veine vers le cœur. Cela dans le but de prélever un échantillon de tissu que le médecin examinera.

Outre le rejet, il existe un certain nombre de risques supplémentaires qui peuvent mettre le patient en danger. Ceux-ci sont :

  • Problèmes avec les artères coronaires : les artères du cœur peuvent devenir épaisses et durcir. Cela peut provoquer une vasculopathie de l’allogreffe cardiaque
  • Effets secondaires des médicaments : surtout par les immunosuppresseurs
  • Cancer : les immunosuppresseurs peuvent également augmenter le risque de cancer
  • Infections : de même, les immunosuppresseurs augmentent le risque d’infection

Appareils d’assistance ventriculaire

Il convient de mentionner qu’il existe un certain nombre d’options supplémentaires pour la transplantation cardiaque. Celles-ci s’adressent aux personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas subir d’opération.

Pour de nombreux patients, une très bonne solution peut consister en un dispositif d’assistance ventriculaire (DAV) comme traitement à long terme. Il s’agit d’une pompe mécanique que le chirurgien implante dans la poitrine. Son rôle est d’aider le cœur à pomper à partir des ventricules vers le reste du corps.

Cet article peut également vous intéresser :
Milk-shake à l’avoine et à la pomme pour un cœur en bonne santé

Parfois, les personnes en attente d’une transplantation cardiaque utilisent ces dispositifs d’assistance ventriculaire comme traitement en remplacement d’une greffe.

Si un dispositif d’assistance ventriculaire n’est pas suffisant pour le patient, mais que le patient est en attente pour l’opération, les professionnels peuvent envisager d’utiliser un cœur artificiel complet. Cet appareil fonctionne en remplaçant les ventricules du cœur et peut être vraiment utile.