Écraser les médicaments : 6 risques

18 mai 2020
Certaines personnes ont l'habitude d'écraser les médicaments pour faciliter leur administration. Cependant, certains subissent des altérations lorsqu'ils sont soumis à cette action. Quels sont les risques ?

Écraser les médicaments pour faciliter leur administration est une pratique courante qui modifie l’intégrité du médicament, et par conséquent, son efficacité. L’idéal est d’ingérer tous les médicaments sans les manipuler au préalable.

Cependant, la plupart des médicaments prescrits se présentent sous forme de comprimés, de capsules ou de pastilles. C’est pourquoi, en cas de difficulté pour les avaler, il est courant de les couper ou de les écraser.

Pour quelles raisons est-il déconseillé d’écraser les médicaments ?

De nombreuses personnes sont habituées à écraser les médicaments afin d’en faciliter la prise. Néanmoins, comme le détaille une publication dans la revue Nursingcertains types sont conçus pour libérer leurs substances actives pendant une période déterminée.

Par conséquent, il peut être nocif de les écraser avant de les ingérer. Voici également d’autres raisons.

1. Perte de la stabilité du médicament

La difficulté à avaler est assez fréquente chez les personnes âgées. C’est également souvent le cas chez les personnes qui souffrent de troubles du comportement.

Dans ces cas, l’option consiste à écraser les médicaments et ouvrir les capsules. Ce qui peut entraîner des altérations importantes dans la stabilité des principes actifs.

Effectivement, cela peut conduire à une éventuelle perte de l’efficacité du médicament. De plus, des goûts et des odeurs désagréables peuvent également être perçus.

Il est préférable de ne pas écraser les médicaments

2. Erreur de dosage

En règle générale, seuls les comprimés rainurés peuvent être partagés. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. En effet, le découpage n’est parfois pas exact à cause de leur forme, de leur taille ou du type de recouvrement.

Cependant, si vous souhaitez diviser la dose, il n’est pas possible de garantir que la répartition du principe actif est identique dans les deux moitiés. Vous pouvez alors prendre des dosages erronés et entraîner d’autres problèmes de santé.

Par ailleurs, certains comprimés sont très petits. La moindre différence dans le découpage peut vous faire passer de la dose nécessaire à une dose représentant un risque pour la santé. Vous pouvez utiliser un fendeur pour que le découpage soit plus précis, mais cela peut également donner lieu à des erreurs.

Lisez aussi : Quels sont les types d’effets indésirables des médicaments ?

3. Altération de la libération du principe actif

Écraser les médicaments peut entraîner des variations significatives dans la dose administrée. Cela peut alors affecter les caractéristiques de libération et d’absorption du principe actif. En outre, cet acte peut augmenter le risque de réactions indésirables, de problèmes d’efficacité du médicament ou d’effets secondaires.

D’autre part, il y a des médicaments qui ont un enrobage spécial afin d’être absorbés d’une certaine manière. Grâce à ce type de couverture, on régule la vitesse de libération du principe actif, et par conséquent, l’action du médicament. Donc, en l’écrasant, nous altérons l’enrobage ainsi que le mécanisme qui contrôle la libération du principe actif.

Il en résulte également un apport incontrôlé du médicament qui peut engendrer un dosage insuffisant ou excessif. De plus, les concentrations toxiques ou la probabilité d’effets adverses sont plus plausibles.

4. Risque d’écraser les médicaments : modification de l’absorption

Il existe des comprimés qui ont un enrobage que l’on nomme entérique. Leur objectif est que le médicament reste intact dans l’estomac puis libère son principe actif dans l’intestin.

On évite ainsi l’irritation de la muqueuse de l’estomac et l’effet des acides gastriques sur le médicament. En effet, les acides gastriques peuvent détruire le principe actif ou retarder le début de son action.

En écrasant le comprimé, l’enrobage entérique est modifié et cela a un impact négatif sur son action pharmacologique. Par ailleurs, cet acte pourrait provoquer des irritations au niveau de l’estomac et produire des effets secondaires.

Ecraser les médicaments peut avoir des conséquences négatives

5. Changement d’effet

Les comprimés sublinguaux sont conçus pour être dissous rapidement et donc être absorbés plus vite. Ces médicaments se dissolvent sous la langue pour atteindre la circulation sanguine en très peu de temps. Par conséquent, si vous écrasez un comprimé, vous altérez complètement sa stabilité et modifiez son effet.

Découvrez également : Aliments et médicaments qui ne doivent jamais être consommés ensemble

6. Risque lors de la manipulation

Un autre inconvénient d’écraser certains types de médicaments est qu’ils peuvent se disperser dans l’air et être inhalés par la personne qui les manipule.

Il s’agit d’une situation à risque pour cette personne. En effet, il existe des médicaments qui peuvent irriter les muqueuses. De même, dans le cas des femmes enceintes ou qui planifient une grossesse, sachez que certaines substances sont tératogènes.

Il est préférable de ne pas écraser les médicaments

La meilleure alternative pour ne pas écraser les médicaments consiste à chercher d’autres formes thérapeutiques. Ces alternatives permettent de faciliter le traitement sans avoir besoin de manipuler les médicaments. Vous éviterez alors les risques mentionnés ci-dessus. En cas de doute, consultez toujours un médecin ou un pharmacien.

  • Sociedad Española de Farmacia Comunitaria, F. (2009). Farmacéuticos comunitarios revista de la Sociedad Española de Farmacia Comunitaria. Farmacéuticos Comunitarios.
  • Administración de medicamentos: ¿se puede alterar la integridad de la forma farmacéutica? (2011). Farmacéuticos Comunitarios.
  • Catalán, E., Padilla, F., Hervás, F., Pérez, M. A., & Ruiz, F. (2001). Fármacos orales que no deben ser triturados1. Enfermería Intensiva. https://doi.org/10.1016/s1130-2399(01)78032-7