Est-il risqué de bronzer quand on est enceinte ?

Une peau bronzée donne toujours un bel aspect mais, avant d'être une réponse esthétique, le bronzage est dû à une mesure de protection face aux rayons UV. Son excès peut entraîner de sévères conséquences.
Est-il risqué de bronzer quand on est enceinte ?

Dernière mise à jour : 17 avril, 2021

Soleil et santé vont de pair et il sera donc toujours un peu étrange de se demander s’il est risqué de bronzer quand on est enceinte. Ce le sera s’il s’agit d’une activité que nous réalisons excessivement, sans connaître ses portées et ses limites.

Les rayons ultra-violets à onde courte (UVB) et à onde longue (UVA) ont des effets sur la peau selon l’intensité et la longitude. Ainsi, nous savons que la peau, sous l’action des rayons UVB, produit de la vitamine D3, essentielle pour la structure osseuse. Mais pour atteindre ses bénéfices, on n’a besoin que de 20 à 30 minutes d’exposition au soleil.

Bronzer mérite plus de temps et de prudence. Si le faire sous le soleil entraîne des risques et exige un maximum de précautions, le faire dans des cabines de bronzage est complètement déconseillé. Nous allons vous expliquer pourquoi dans cet article.

Pourquoi bronzons-nous ?

Le bronzage est une réaction de la peau pour se protéger de l’action des rayons ultra-violets à onde courte ou UVB. Cette radiation est interceptée par la couche d’ozone mais la crise climatique l’a affectée et l’incidence de ces rayons sur la surface terrestre a augmenté.

La peau les capte et la réponse naturelle, quand ils traversent l’épiderme, est le bronzage, produit de la mélanine. Cette dernière est un biopolymère produit par les mélanocytes, qui se trouvent dans la couche la plus profonde de l’épiderme.

La mélanine, qui absorbe les rayons du soleil jusqu’à 99 %, se dépose sur les kératinocytes, les cellules qui forment la peau. C’est là qu’elle s’accumule autour du noyau de la cellule pour protéger l’ADN de possibles mutations dues au rayonnement solaire.

Prolonger le temps d’exposition au soleil signifie dépasser cette barrière naturelle et passer du beau bronzage à la brûlure.

Est-il risqué de bronzer quand on est enceinte ?

Une protection solaire.

Le bronzage est, à la base, une réaction de défense de l’organisme. Il s’agit de la façon de se protéger des rayons UV.

En général, il n’est pas recommandé de bronzer. L’émotion de l’été, la sensation de liberté et l’idée qu’un peu plus de soleil ne nous fera pas de mal peuvent entraîner de sérieuses répercussions. Néanmoins, en prenant toutes les précautions et en étant conscientes des risques, un peu de soleil nous fera du bien, à nous et au bébé.

Le soleil aide à synthétiser la vitamine D qui contribue à l’absorption du calcium : il aide donc à renforcer les os, aussi bien de ceux de la mère que ceux du bébé, qui reçoit le calcium à travers le placenta. Les besoins en vitamine D augmentent jusqu’à 300 % en raison de la minéralisation des os du fœtus.

Par ailleurs, s’exposer au soleil pendant 30 minutes maximum n’implique pas nécessairement de bronzer. Recevoir sa lumière le matin, avant 11 heures, ou le soir après 17 heures, est une chose saine. Mais le fait de bronzer, au-delà de l’aspect esthétique, est une réponse au rayonnement solaire et son intensité dépendra plus du type de peau que du soleil reçu.

Si la peau est très blanche, elle brûlera avant de bronzer ; ainsi, pour vous protéger, vous aurez besoin d’un facteur de protection entre 20 et 50. Si la peau est claire, elle bronzera de façon plus graduelle et le facteur de protection devra être entre 15 et 20.

La peau brune, en revanche, bronze rapidement. La peau foncée le fait en profondeur. Dans ces cas, les filtres solaires vont de 10 à 15 et de 4 à 10, respectivement. En définitive, sans la protection adéquate, nous ne devons pas nous exposer aux rayons UV.

Les possibles conséquences du bronzage pendant la grossesse

Lors de la grossesse, la peau devient plus sensible à cause de l’augmentation des hormones et d’une plus grande irrigation sanguine. Si l’exposition aux rayons UV est délicate, il est raisonnable de considérer qu’il est risqué de bronzer quand on est enceinte.

Chloasma

Aussi appelé mélasma, ce sont des taches de couleur sombre qui viennent d’une augmentation dans la production de progestérone. Elles apparaissent généralement sur le visage (au niveau de la moustache, des pommettes et du front). L’intensité dépendra du temps passé au soleil.

Les peaux les plus foncées sont plus sujettes à son apparition. Une fois que le mélasma surgit, il est très difficile de le faire disparaître.

Mélanome

C’est un type de cancer de la peau qui se développe quand les mélanocytes se développent et deviennent hors de contrôle. Parmi ses causes, nous retrouvons la prédisposition génétique et l’exposition au soleil. Il est plus fréquent chez les gens avec des peaux blanches, avec beaucoup de grains de beauté et chez les personnes rousses.

Spina bifida

L’exposition aux rayons UV provoque une surchauffe, ce qui peut affecter le développement de la colonne vertébrale du bébé. Par ailleurs, elle entraîne une diminution de l’acide folique, en augmentant ainsi le risque de spina bifida.

L’acide folique est en effet sensible à la lumière du soleil et se dégrade, surtout face à l’action des rayons solaires.

Tanorexie

En raison de tout ce que nous venons d’expliquer, s’exposer au soleil sans prendre ses précautions et avec un désir obsessionnel de bronzer peut être un indice de tanorexie. Une obsession du bronzage qui peut conduire la femme enceinte à se soumettre à des séances en cabines UV, avec une plus grande concentration de rayons que la lumière solaire naturelle (et plus agressive).

Nous avons vu que le soleil sain, de tout point de vue, aux heures et aux moments appropriés. Mais si nous voulons être bronzées, nous exposer à cet astre roi n’est pas la seule solution.

Certaines crèmes spéciales mettent en relation leurs principes actifs avec la kératine et d’autres protéines des couches superficielles de la peau. Elles génèrent ainsi un bronzage sans mélanine, ajusté au désir esthétique.

Un bronzage sain.

L’obsession pour le bronzage porte le nom de tanorexie. Il s’agit d’une pratique nocive et presque addictive.

Conseils pour vous protéger des rayons pendant la grossesse

En suivant des schémas de bon sens, comme l’utilisation de protecteurs solaires et le choix des heures recommandées, la première fois où l’on va au soleil ne doit pas dépasser les 15 minutes.

Si le séjour est prolongé, on peut augmenter de 10 minutes le jour suivant. Et procéder de la sorte pendant 10 jours : cela fonctionne comme un mécanisme de préparation de la peau pour supporter le soleil.

Avec ce bronzage, nous nous protégerons dans l’immédiat, mais pas des effets à long terme comme le cancer de la peau ou le vieillissement prématuré. Par conséquent, bronzer ne peut pas être une pratique récurrente.

Les parasols ou le fait de s’asseoir à l’ombre ne servent à rien. En effet, le sable et l’eau fonctionnent comme des miroirs qui multiplient l’irradiation. Le risque est donc de s’exposer en croyant que nous sommes protégés. Or, les brûlures apparaîtront plus tard.

Oui, il est risqué de bronzer quand on est enceinte

Si vous ne pouvez pas éviter d’aller au soleil après 11 heures et si vous ne pouvez pas vous empêcher d’aller vous allonger au soleil ou sous un parasol, alors oui, il est risqué de bronzer quand on est enceinte.

Dans ce cas, les photoprotecteurs sont d’une importance vitale. Toutes les zones de votre corps qui sont exposées doivent être protégées sans retenue.

Vous devez les appliquer entre 30 et 60 minutes avant l’exposition, en quantité suffisante. Après la baignade ou après avoir transpiré, le protecteur doit être remis.

Peu importe si le flacon dit qu’il résiste à l’eau. Si plus de trois heures au soleil se sont écoulées, remettez-en. Aucune précaution n’est de trop pour protéger votre peau et plus particulièrement la bonne formation de votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les principaux symptômes de la grossesse ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les principaux symptômes de la grossesse ?

Les principaux symptômes de la grossesse se manifestent tout au long du premier trimestre. Découvrez-les dans cet article.