Existe-t-il des aliments addictifs ?

9 février 2021
Il existe des aliments addictifs en raison de leur teneur élevée en graisses et en sucres, et d'autres qui ont des substances addictives propres à l'aliment.

Vous est-il déjà arrivé de vouloir arrêter de manger un paquet de chip’s mais de ne pas y parvenir ? Savez-vous pourquoi se produit ce phénomène ? Il existe réellement des aliments addictifs et ce ne sont précisément pas les aliments les plus sains.

Nous allons, dans cet article, vous parler de ces aliments et de ce qu’il nous arrive quand nous les mangeons. De cette façon, vous pourrez être conscient des dangers de leur consommation. Découvrez-les vite !

Que sont les aliments addictifs ?

Différentes études ont démontré que la nourriture riche en graisse et en sucres raffinés pouvait avoir un effet semblable à celui des drogues dans l’organisme. Ces aliments ont plus de probabilités de déclencher des réponses biologiques et comportementales addictives à cause de leurs niveaux de récompense anormalement élevés.

Comment agissent les aliments addictifs ?

Les aliments addictifs sont rarement sous leur état naturel. Par exemple, il y a des aliments naturels qui contiennent du sucre, comme les fruits, ou des aliments qui contiennent naturellement des graisses, comme les fruits secs, mais le sucre et la graisse se retrouvent rarement dans le même aliment de façon naturelle.

C’est pour cela que l’on rajoute du sucre, des graisses trans, des farines et des huiles raffinées aux aliments ultra-transformés pour augmenter leur pouvoir d’addiction.

Normalement, une substance est plus addictive quand elle contient une plus grande concentration de l’agent addictif. Par exemple :

  • L’eau a un potentiel d’addiction très faible, voire nul.
  • La bière, qui contient en moyenne 5 % d’éthanol, a plus de probabilités d’être addictive.
  • Une liqueur contient une dose d’éthanol plus élevée, entre 20 et 75 %, ce qui fait qu’elle sera probablement plus addictive que la bière.
bière

Un autre facteur à prendre en compte est que les aliments ultra-transformés ont plus de probabilités de provoquer un pic de sucre dans le sang que les aliments naturels. C’est un point important car il existe un lien connu entre les niveaux de glucose et l’activation d’aires du cerveau liées à l’addiction.

Par exemple, le sucre dans un aliment hautement transformé et avec une teneur glycémique élevée, comme une tablette de chocolat au lait, s’absorbera plus rapidement dans l’organisme que les sucres naturels d’une banane.

Ceci est dû au fait que la banane n’est pas transformée et que, même si elle contient du sucre, elle possède aussi des fibres, des protéines et de l’eau, ce qui ralentit la vitesse à laquelle le sucre pénètre dans le flux sanguin.

Découvrez également : Comment le sucre affecte-t-il le cerveau ?

Quels sont les aliments qui produisent une addiction ?

Comme nous l’avons dit précédemment, les aliments ultra-transformés sont les plus addictifs en raison de leurs ingrédients. Il existe cependant quelques exceptions d’aliments peu transformés qui peuvent aussi causer une addiction à cause d’un ingrédient spécifique de l’aliment.

Les aliments ultra-transformés

Dans une étude publiée dans Plos One, on a pu voir que les aliments les plus addictifs étaient les suivants :

  • Chocolat.
  • Glace.
  • Chip’s.
  • Pizza.
  • Biscuits.
  • Gâteau.
  • Pop-corn au beurre.
  • Hamburgers avec du fromage.

Vous en avez sûrement l’eau à la bouche rien que de lire ces noms, car ce sont des aliments qui contiennent une grande quantité de calories, de graisses et de sucres. Et notre palais les apprécie. Par ailleurs, on ajoute du glutamate monosodique à beaucoup de ces aliments.

Le glutamate monosodique est un condiment alimentaire largement utilisé dans l’industrie alimentaire. Il semblerait que le glutamate ait une influence sur la régulation hypothalamique de l’appétit, ce qui fait que nous mangeons plus de cet aliment que ce dont nous avons besoin.

Le cacao : l’un des aliments addictifs

Le chocolat au lait peut provoquer une addiction à cause de sa teneur en graisses et en sucres mais que se passe-t-il avec le cacao pur ? Le cacao contient de l’anandamide, une substance qui s’unit aux récepteurs cannabinoïdes.

Par ailleurs, certaines observations signalent que l’inclination des femmes pour le chocolat est cyclique est hormono-dépendante. Beaucoup de femmes ressentent un foodcraving vis-à-vis des sucreries et du chocolat, cette consommation étant plus élevée à l’approche des règles.

Du cacao en poudre et en grains.

Lisez aussi : Boulangerie industrielle : pourquoi est-ce malsain ?

Le fromage

Vous ne pouvez pas arrêter de manger du fromage ? Il est vrai qu’il contient des substances qui sont addictives et tranquillisantes, comme on le montre dans cet article.

Le fromage, à travers sa fermentation, son traitement thermique ou hydrolyse enzymatique, contient une grande concentration de protéines dérivées du lait, comme les caséines, qui ont un grand potentiel pour produire des peptides avec des effets opioïdes. 

Ces peptides sont capables de franchir la barrière hémato-encéphalique, de s’unir aux récepteurs opioïdes et de déclencher des effets analgésiques et calmants dans le système nerveux.

Il existe de nombreux peptides opioïdes qui se créent à partir des protéines lactiques mais ceux qui sont le plus liés à l’addiction au fromage sont ceux du groupe des β-casomorphines.

Le café

Plus qu’une addiction au café, on peut en ressentir une dépendance. En effet, la caféine ressemble beaucoup, au niveau chimique, à une autre molécule présente dans le cerveau, l’adénosine, même si elle a des fonctions distinctes.

L’adénosine s’accroche au récepteur approprié et crée une sensation de fatigue dans le corps. La caféine lui ressemble tellement sur le plan structurel qu’elle peut glisser dans les récepteurs cérébraux et ainsi bloquer l’adénosine.

Une personne qui consomme beaucoup de café et cesse subitement d’en prendre se sentira confuse sur le plan mental et pourra ressentir des maux de tête. Cette réaction se produit parce que la chimie du cerveau change après l’exposition prolongée à la caféine.

Certains aliments provoquent une addiction

Il y a, dans l’alimentation, des produits qui peuvent générer une certaine addiction. Les sucres simples et les graisses trans présentent surtout cette capacité et sont par ailleurs mauvais pour la santé. C’est pour cette raison qu’il faut limiter leur ingestion.

  • DiNicolantonio JJ., O’Keefe JH., Wilson WL., Sugar addiction: is it real? a narrative review. Br J Sports Med, 2018. 52 (14): 910-913.
  • Schulte, E. M., Avena, N. M., & Gearhardt, A. N. (2015). Which foods may be addictive? The roles of processing, fat content, and glycemic load. PloS one10(2), e0117959. doi:10.1371/journal.pone.0117959
  • Arısoy, S., Çoban, I., & Üstün-Aytekin, Ö. (2019). Food-Derived Opioids: Production and the Effects of Opioids on Human Health. In From Conventional to Innovative Approaches for Pain Treatment. IntechOpen.