Existe-t-il des aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d’autres ?

19 février 2021
Des substances telles que les tanins de raisin peuvent inhiber l'absorption de certains minéraux. Ces types de produits chimiques sont appelés anti-nutriments.

Avez-vous déjà mangé une assiette de lentilles et un yaourt pour le dessert ? Eh bien, cette combinaison n’est pas la plus réussie, car il existe des aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d’autres.

Cela est dû au fait qu’il existe des produits qui peuvent contenir des substances de type « anti-nutriments », qui pourraient agir en rendant difficile la mise à profit des éléments suivants :

  • Les graisses
  • Protéines
  • Vitamines
  • Minéraux
  • Glucides.

Normalement, il est possible de connaître la composition nutritionnelle des aliments transformés, mais les aliments frais ne portent pas toujours d’étiquette nutritionnelle. Par conséquent, nous expliquons ici quelles sont ces substances qui font qu’il existe certains aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d’autres.

Que sont les anti-nutriments ?

Les anti-nutriments sont des produits chimiques naturellement présents dans les aliments qui interfèrent – ou inhibent directement – l’absorption de certains autres nutriments. Cela peut être parce qu’ils se lient à eux en formant des complexes qui finissent par être éliminés dans les matières fécales ou parce qu’ils inactivent ou réduisent l’activité des enzymes digestives.

Ces substances se trouvent principalement dans les aliments d’origine végétale. En effet, elles font partie du mécanisme de défense des plantes contre les insectes et autres problèmes externes.

Les aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d'autres peuvent réduire les bienfaits des fruits et légumes

Quels sont ces anti-nutriments ?

Les anti-nutriments se trouvent principalement dans les légumes, les noix, les graines et les céréales. Bien que nous en trouvions également dans les œufs, par exemple. Voici les plus courants.

Acide phytique

L’acide phytique est présent dans les graines, les céréales, les noix et les légumineuses. Il peut affecter l’absorption du zinc, du fer, du magnésium, du cuivre, du phosphore et du calcium, selon un article publié dans l’International Journal for Vitamin and Nutrition Research. Il peut également inhiber les enzymes digestives, qui sont nécessaires pour briser l’amidon et les protéines en fractions plus petites.

L’acide oxalique

L’acide oxalique forme des complexes non absorbables avec des minéraux tels que le fer, le magnésium, le zinc ou le calcium présents dans les aliments à base de plantes tels que les épinards, les betteraves ou les blettes. On le trouve principalement dans le chocolat, les épinards et le café.

Substances goitrigènes

Les substances goitrigènes réduisent l’absorption d’iode du régime alimentaire. Elles sont présentes dans les choux, choux-fleurs, navets, etc., bien que leur activité soit réduite par la cuisson. Les personnes atteintes d’hypothyroïdie doivent être particulièrement prudentes. En effet, l’iode fait partie de la structure des glandes thyroïdiennes.

Découvrez aussi : Améliorez la santé de votre thyroïde grâce à ces 4 habitudes alimentaires

Trypsine et lécithine

Ce sont des protéines présentes dans les légumineuses, principalement les haricots blancs. Ils agissent comme des inhibiteurs de protéase. Cela signifie que la digestion des protéines se déroule plus lentement, selon une étude publiée dans le Journal of AOAC International.

Tanins

Les tanins sont présents dans le vin et le thé vert. Ils ont une fonction chélatrice. Cela signifie qu’ils se lient à certains métaux tels que le fer et le zinc, pour être ensuite éliminés par l’urine ou les matières fécales.

Les noix sont des aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d'autres, comme le vin

Quels aliments ne doivent pas se mélanger avec d’autres ?

Une fois que vous savez ce que sont les anti-nutriments et dans quels aliments ils sont présents, vous pouvez avoir l’intuition que certains aliments ne devraient pas être mélangés. Ainsi, vous empêcherez l’absorption minérale de diminuer ou la digestion de ralentir.

Voici quelques exemples de combinaisons courantes :

  • Les lentilles et, pour le dessert, un yaourt : comme nous l’avons dit, les légumineuses contiennent de l’acide phytique. Cette substance rend difficile l’absorption du calcium du yaourt. Une combinaison plus réussie serait d’avoir une orange ou un kiwi pour le dessert. En effet, la vitamine C aide à l’absorption du fer présent dans les lentilles.
  • Un verre de vin et des noix : il est normal que, lorsque vous commandez un verre de vin, le serveur vous apporte des noix en accompagnement. Cependant, les tanins présents dans le vin empêchent l’absorption du fer et du zinc des fruits à coque.
  • Épinards gratinés au fromage : les légumes à feuilles vertes contiennent des oxalates. Ces substances réduisent l’absorption du calcium présent dans le fromage et les produits laitiers.
  • Haricots blancs avec de la viande : si vous voulez faire un ragoût de haricots blancs, la meilleure option est de le faire avec des légumes. En effet, la trypsine et la lécithine présentes dans les haricots rendent la viande difficile à digérer.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : 5 astuces pour réduire sa consommation de viande

Avant de mélanger les aliments, renseignez-vous sur leurs anti-nutriments

Bien sûr, le fait qu’il y ait des anti-nutriments dans certains aliments ne signifie pas que vous devez arrêter de les consommer. Ces aliments, bien qu’ils contiennent des anti-nutriments, contiennent de nombreux composés plus bénéfiques pour la santé.

La cuisson et le trempage des aliments sont les deux techniques de base pour inactiver les anti-nutriments. Ces techniques permettent aussi en plus d’éviter certains de ces aliments qui ne devraient pas être mélangés avec d’autres.

Tenez-en compte surtout si vous souffrez de problèmes de digestion, de carences en vitamines ou minéraux ou de maladies auto-immunes. Dans ces cas, consultez une diététiste-nutritionniste pour obtenir des conseils.

  • He W., Li X., Ding K., Li Y., Li W., Ascorbic acid can reverse the inhibition of phytic acid, sodium oxalate and sodium silicate on iron absorption in caco 2 cells. Int J Vitam Nutr Res, 2018. 88 (1-2): 65-72.
  • Gilani GS., Cockell KA., Sepehr E., Effects of antinutritional factors on protein digesetibility and amino acid availbility in foods. J AOAC Int, 2005. 88 (3): 967-87.