Extraction de molaire : est-elle nécessaire avant l'orthodontie ?

L'extraction de dents et de molaires lors de traitements orthodontiques est assez courante. Découvrez quand cette procédure est appropriée et à quoi elle sert.
Extraction de molaire : est-elle nécessaire avant l'orthodontie ?

Dernière mise à jour : 26 août, 2022

Vous avez peut-être entendu dire que si vous subissez un traitement orthodontique, vos molaires devront être extraites. S’il est vrai qu’il est souvent pertinent de retirer certains éléments dentaires, ce n’est pas toujours le cas.

Le but de l’orthodontie est d’améliorer l’occlusion et d’obtenir un bon positionnement des dents. Les traitements visent non seulement à obtenir une morsure adéquate, fonctionnelle et belle, mais aussi à ce que les résultats soient stables et durent dans le temps.

Avant de commencer tout traitement avec des appareils, l’orthodontiste effectue une étude et une évaluation approfondies de la situation de la bouche. Avec un diagnostic précis, vous pouvez planifier le traitement à effectuer et cela peut inclure ou non des extractions dentaires.

En général, les dents naturelles sont conservées et des méthodes orthodontiques sont utilisées pour aligner tous les éléments dentaires. Mais comme on va vous le dire, il existe des situations qui nécessitent de retirer certaines pièces.

Découvrez quand l’extraction des molaires est nécessaire dans les traitements d’orthodontie. Nous clarifions ce que vous devez savoir à ce sujet.

Extraction de molaires en orthodontie

Un diagnostic minutieux et une planification des procédures à effectuer constituent la première partie de tout traitement orthodontique. Le professionnel analyse en détail les conditions de la bouche, les besoins et les objectifs du patient pour élaborer un plan individuel d’amélioration de sa morsure.

Ainsi, le besoin d’extraction de molaires en orthodontie dépend de chaque personne. Certains patients auront besoin de ce type d’intervention dans le cadre du traitement et chez d’autres il sera possible de conserver toutes les dents.

En général, s’il est possible d’aligner les dents présentes dans la bouche et d’obtenir une occlusion saine, les extractions seront évitées. L’orthodontiste analyse les ressources disponibles avant d’indiquer de retirer un ou plusieurs éléments.

Par conséquent, il n’est recommandé que lorsqu’il n’y a pas d’autre alternative viable.

Parfois, la nécessité d’extraire des molaires dans les traitements d’orthodontie se fait pour que les résultats obtenus se maintiennent dans le temps. D’autres fois, parce qu’il n’y a pas d’autre moyen d’obtenir de l’espace ou parce que les pièces buccales sont gravement endommagées. Regardons cela plus en profondeur.

Quand l’extraction des molaires est-elle recommandée en orthodontie ?

De manière générale, l’extraction de molaires ou d’autres éléments dentaires est indiquée lors de traitements orthodontiques lorsqu’il y a trop de dents pour la taille des arcades dentaires. Cela signifie qu’il n’y a pas assez de place pour les aligner.

Une façon de créer l’espace nécessaire pour positionner les dents est d’enlever quelques dents. Parfois, une extraction permet de corriger des problèmes d’occlusion rendant inutiles des approches plus extensives.

De plus, il existe d’autres situations qui amènent l’orthodontiste à envisager les extractions dentaires dans le cadre d’un traitement orthodontique :

  • Encombrement excessif et prononcé.
  • De très grands éléments dentaires et de très petits os maxillaires.
  • Dents très détruites ou compromises en raison de maladies ou de blessures bucco-dentaires, telles que les caries. Leur présence dans la bouche pourrait compromettre les résultats obtenus dans le futur.
  • Éléments dentaires avec symptômes douloureux.
  • Saillies excessives des dents de devant qui déforment l’apparence des lèvres.
  • Morsures très asymétriques.
  • Pour changer le profil du visage et réduire la dimension verticale, en améliorant l’esthétique.
  • Différences de taille entre les dents supérieures et inférieures.
  • Absence d’autres dents dans la prothèse.
  • Morsure ouverte. Il n’y a pas de contact entre les dents supérieures et inférieures.
Cavitées dentaires.
Les caries très prononcées peuvent nécessiter une extraction dentaire avant de commencer le processus orthodontique.

Que se passe-t-il si les extractions dentaires ne sont pas effectuées lorsqu’elles sont indiquées ?

Si après le diagnostic et l’étude du cas clinique, l’orthodontiste parvient à la conclusion que des extractions dentaires sont nécessaires, il expliquera les raisons de cette décision. L’acceptation des procédures dans le cadre du processus d’amélioration de la morsure et du sourire est essentielle.

Éviter l’extraction des molaires, des prémolaires ou des incisives lorsque le traitement orthodontique le justifie peut entraîner plusieurs problèmes. D’une part, il complique les mouvements dentaires et ralentit l’ensemble du repositionnement des dents. De plus, cela pourrait conduire à ce que les résultats obtenus au final ne soient pas pérennisés dans le temps.

Si les extractions nécessaires ne sont pas effectuées, les dents n’auront pas l’espace nécessaire pour se repositionner. Cela implique que toutes les forces orthodontiques sont exercées dans la même direction.

Les récessions gingivales, la perte de support osseux ou l’exposition des racines dentaires sont quelques-unes des conséquences possibles. De plus, le profil du patient pourrait être affecté, générant un aspect facial peu harmonieux.

Il est important que lorsque vous commencez un traitement orthodontique, vous recherchiez un professionnel certifié, avec de l’expérience et une bonne réputation. De cette façon, vous saurez qu’ils auront effectué un diagnostic et une analyse adéquats de votre cas. Donc, s’il vous dit que vous avez besoin d’extractions dentaires, vous pouvez être sûr que c’est la meilleure option pour vous.

Quelles dents sont extraites dans chaque cas ?

Les traitements orthodontiques peuvent nécessiter l’ablation de molaires, de prémolaires ou d’incisives. La pièce à enlever varie selon les besoins spécifiques et individuels de chaque patient. Vous pouvez même combiner différents éléments.

Par exemple, pour une personne, l’idéal peut être l’extraction de 4 prémolaires. Pour un autre, une seule incisive inférieure. Pour certains plus, les deuxièmes molaires supérieures et inférieures.

De manière générale, toute dent dans la bouche qui aide le traitement à obtenir une bonne occlusion peut être retirée. Le nombre de morceaux à extraire sera le plus faible possible pour répondre aux objectifs thérapeutiques.

La plupart du temps, pour maintenir la symétrie, les mêmes pièces ont tendance à être retirées des deux côtés. Et dans certains cas, les éléments adjacents de l’arcade opposée doivent également être retirés pour maintenir une relation occlusale adéquate. Cependant, des extractions isolées ou impaires peuvent être réalisées pour traiter les problèmes d’asymétrie.

Les prémolaires sont les dents les plus fréquemment extraites lors des traitements orthodontiques. Mais comme nous vous l’avons dit, les molaires ou les incisives peuvent également être retirées.

Les dents de sagesse ne sont pas considérées comme un type d’extraction orthodontique. Leur élimination ne crée pas d’espace dans la bouche pour effectuer des mouvements de repositionnement, puisque les molaires se déplacent d’arrière en avant et non l’inverse.

Ce sera l’orthodontiste qui décidera si l’extraction des incisives, des prémolaires ou des molaires est recommandée. Il cherchera l’option la plus avantageuse pour placer les autres dents dans leurs positions correctes, en affectant le moins possible la forme du visage.

Comment se déroule l’extraction des molaires pour l’orthodontie ?

Le retrait des molaires, des prémolaires et des incisives dans le cadre d’un traitement orthodontique est similaire à la procédure effectuée pour retirer une dent de la bouche. Il s’agit d’une intervention ambulatoire, sous anesthésie locale, réalisée par le dentiste ou le chirurgien-dentiste dans son cabinet.

Si la dent à extraire est complètement sortie et saine, une simple extraction est réalisée. Le dentiste, avec des instruments spécifiques, sépare la dent de la gencive.

Puis, à l’aide d’une pince à épiler ou d’une pince spéciale, il la mobilise progressivement pour la desserrer, jusqu’à ce qu’elle soit détachée de l’os et retirée. Enfin, le patient est informé des soins appropriés. La récupération est rapide et, en général, les points de suture ne sont pas nécessaires.

Si en revanche la pièce à extraire est cassée, très abîmée ou n’a pas fini d’éclater, une extraction chirurgicale sera nécessaire. Pour cela, le dentiste va ouvrir les gencives et retirer la dent en morceaux. Parfois, il est également nécessaire de réduire un peu l’os. Les soins postopératoires seront essentiels, car la récupération est plus lente.

Les extractions orthodontiques peuvent être faites avant ou pendant le traitement. Une fois les tissus cicatrisés, les dents peuvent commencer à se guider dans l’espace laissé par la dent extraite.

Extraction dentaire pour l'orthodontie.
Extraire une dent pour compléter l’orthodontie est une décision délicate. Vous devriez en discuter attentivement avec votre professionnel de la santé.

Avis contre l’extraction dentaire en orthodontie

L’extraction de dents pendant l’orthodontie a ses avantages et ses inconvénients. Tout comme nous vous avons dit que si les dents ne sont pas retirées au moment indiqué, des désagréments peuvent survenir, les retirer alors qu’elles ne le devraient pas entraîne également des problèmes.

Certains orthodontistes ne recommandent pas de retirer les dents avant de réaligner les dents. L’une des raisons est que retirer les dents de la bouche lorsque cela n’est pas nécessaire peut compromettre le sourire et l’apparence du visage.

La forme du visage dépend de l’appui que les dents apportent aux muscles. Le retrait de ces structures de soutien peut modifier le profil du visage, rendant le visage trop étroit ou trop plat.

De plus, les extractions peuvent dans certains cas prolonger le traitement orthodontique. Si trop d’espace est créé, il sera nécessaire de déplacer les dents sur une grande distance pour combler l’écart et aligner le sourire. L’étude de chaque cas est ce qui aide les orthodontistes à déterminer s’il faut ou non extraire une dent.

Alternatives orthodontiques à l’extraction dentaire et molaire

L’extraction de dents et de molaires en orthodontie ne sera indiquée que lorsque le professionnel l’estime absolument nécessaire. Cela signifie que vous aurez épuisé toutes les autres ressources dont vous disposez pour aligner l’occlusion sans rien enlever.

Voici quelques-unes des alternatives que l’orthodontiste peut utiliser pour créer de l’espace dans l’arcade sans extraire de dents :

  • Extenseurs : c’est un outil qui se place dans la mâchoire supérieure et permet de séparer la suture palatine en augmentant sa taille. Cette technique est plus bénéfique chez les jeunes patients, âgés de moins de 16 ans, chez qui l’os est encore en formation.
  • Affinement dentaire : si le manque d’espace est faible, un affinement des dents peut être réalisé en enlevant une fraction minimale d’émail.
  • Dispositifs d’ancrage temporaires (TAD) : ce sont de petites vis à os qui sont temporairement implantées dans l’os pour faciliter le traitement orthodontique. Souvent, elles permettent d’éviter les extractions.
  • Le système Damon : est une méthode orthodontique spéciale qui permet de redresser les dents sans avoir besoin d’extractions.

Extractions en cas de besoin

L’extraction de dents ou de molaires dans le cadre de traitements orthodontiques est une décision qui sera prise par l’orthodontiste. Pour cela, il analysera plusieurs options et ne le recommandera que lorsque c’est vraiment nécessaire.

L’extraction dentaire est une méthode fiable, sûre et efficace qui aide à redresser les dents et à maintenir les résultats dans le temps. Faites confiance aux critères de votre professionnel et vous obtiendrez ce sourire équilibré que vous désirez tant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 8 urgences dentaires les plus courantes et leur traitement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les 8 urgences dentaires les plus courantes et leur traitement

Lorsque vous êtes face à l'une de ces urgences dentaires, vous devez agir avec connaissance. Découvrez ici ce que vous devez faire.



  • Pardo, I. (2020). La extracción de segundos molares como opción terapéutica en el tratamiento de ortodoncia. REVISTA URUGUAYA DE ORTOPEDIA Y ORTODONCIA3(2), 3-24.
  • Valverde, R., Mickle, U., & Valverde, S. (2012). Extracción vs no extracción: el dilema en ortodoncia y los cuatro determinantes de extracción. Odontol. pediatr.(Lima), 125-135.
  • Arguero-Bajaña, S. D., & Vallejo-Izquierdo, L. A. (2022). Extracciones Dentarias en Tratamiento de Ortodoncia por Apiñamiento Clase II. Revisión Literaria. Polo del Conocimiento7(4).
  • CESPEDES GONZALES, N. V. (2022). VENTAJAS DE EXODONCIAS EN SEGUNDA FASE DE ORTODONCIA.
  • Alvaracín, I., & Karolyne, M. (2019). Cambios del perfil facial posterior al tratamiento de Ortodoncia en pacientes con Extracción de Premolares en el período 2011-2018 (Bachelor’s thesis, Universidad Nacional de Chimborazo, 2019).
  • Zepeda-Diaz, C. F. (2019). Factores que Afectan la Duración de los Tratamientos de Ortodoncia en un Servicio Público de Salud. International journal of odontostomatology13(3), 321-324.
  • Ramos Gómez, F. H. (2019). Extracción de Incisivo Mandibular en Ortodoncia.
  • Dewel, B. F. (2020). Extracción seriada en Ortodoncia: Orígenes y conceptos americanos. Revista Española de Ortodoncia50(3), 117-127.
  • Nassi Ribak, R. (2017). Extracciones de primeros premolares simétricos en paciente con apiñamiento severo: Reporte de un caso. Odontología vital, (26), 43-52.
  • Téllez Castellanos, O. A. Expansor Esquelético Maxilar asistido por ortoimplantes: Reporte de caso clínico.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.