Facteurs de risque de mortalité par le coronavirus

22 mai 2020
La mortalité due au coronavirus est inégale selon les groupes de population. Les facteurs de risque les plus importants identifiés jusqu'à présent sont l'âge avancé et un système immunitaire affaibli.

Le SARS-CoV-2 est le virus à l’origine de la pandémie mondiale. C’est un nouveau virus, donc toutes ses caractéristiques sont encore à l’étude. Parmi celles-ci figurent les facteurs de risques de mortalité par le coronavirus.

Les coronavirus sont en réalité, une famille de virus. Le coupable de cette situation est apparu pour la première fois en décembre 2019, dans la ville de Wuhan. Actuellement, la mortalité due au coronavirus est proche de 18 % chez les personnes de plus de 80 ans.

Toutefois, ce chiffre est calculé au fur et à mesure que les cas progressent et que la pandémie elle-même évolue. Tant que cette situation n’est pas réglée, nous ne pouvons être surs d’aucun aspect du comportement du virus.

Cependant, grâce à toutes les études qui sont menées, nous pouvons progressivement déchiffrer certaines données. Sur cette base, nous vous expliquons dans cet article les facteurs de risque de mortalité due au coronavirus selon les scientifiques.

Mortalité due au coronavirus : les chiffres

Comme nous l’avons déjà mentionné, les chiffres de mortalité due au coronavirus, ainsi que le nombre de personnes infectées et d’autres paramètres, sont désormais basés sur des statistiques et des données qui sont collectées quotidiennement.

Selon les dernières études, la mortalité peut être classée en fonction des groupes d’âge. En effet, l’âge semble être le facteur de risque le plus important. Ainsi, on estime que 95 % des décès surviennent chez les personnes de plus de 65 ans.

Il est intéressant de noter que la mortalité due au coronavirus chez les enfants est presque nulle. En réalité, chez les personnes de moins de 60 ans, ce chiffre est inférieur à 1 % des personnes infectées. Les autres statistiques obtenues en Espagne sont les suivantes :

  • Chez les personnes âgées de 70 à 79 ans, le taux de mortalité est d’environ 5 %
  • La tranche d’âge la plus touchée – bien qu’il n’y ait pas tant de décès – se situe entre 50 et 60 ans
Appliquer les gestes barrières pour éviter la mortalité

Cet article peut également vous intéresser : Transmissibilité : le danger réel du coronavirus

Quels sont les facteurs qui définissent la mortalité due au coronavirus ?

Selon une étude publiée dans The Lancet, l’âge est le facteur le plus important dans l’infection par la coronavirus. Plus précisément, le fait d’être âgé. Comme nous l’avons déjà mentionné, les personnes les plus exposées sont celles âgées de plus de 80 ans.

D’autre part, il semble que le nombre de décès soit plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Un autre facteur qui définit la mortalité due au coronavirus est l’état du système immunitaire. Autrement dit, les personnes dont le système immunitaire est faible sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d’une infection compliquée.

Dans ce groupe, on trouve des personnes qui souffrent de pathologies telles que le VIH ou le cancer. Mais nous devons tenir compte du fait que des maladies plus courantes, telles que le diabète ou l’hypertension artérielle, constituent également un risque.

Selon les scientifiques, le fait d’avoir un niveau élevé sur l’échelle SOFA est un autre facteur déterminant. Cette échelle est utilisée dans les unités de soins intensifs (USI) pour évaluer le patient.

Il existe d’autres paramètres médicaux qui sont considérés comme des facteurs de risque. Par exemple, un faible nombre de lymphocytes, des tests de coagulation altérés ou une augmentation de certaines molécules impliquées dans les processus inflammatoires.

Une personne en thérapie intensive

Lisez aussi : Traitements utilisés contre le coronavirus

A prendre en compte

Bien que les facteurs de risque de mortalité du coronavirus soient progressivement identifiés, rien ne peut encore être conclu avec certitude. Les études ont été menées sur de petits échantillons de personnes, de sorte que les résultats peuvent ne pas être totalement valables.

Malgré cela, nous devons être clairs sur le fait que la plupart des décès surviennent chez les personnes âgées. C’est pourquoi nous devons être particulièrement prudents avec cette tranche d’âge. Il en va de même pour ceux qui ont souffert de toutes sortes de maladies dans le passé, notamment chroniques.

Des mesures d’isolement sont utilisées pour protéger les groupes les plus vulnérables de l’infection afin que l’impact de la mortalité due au coronavirus ne soit pas énorme. Le respect de ces mesures est un bienfait pour tous, mais surtout pour nos aînés.

  • Zhou, F., Yu, T., Du, R., Fan, G., Liu, Y., Liu, Z., … Cao, B. (2020). Articles Clinical course and risk factors for mortality of adult inpatients with COVID-19 in Wuhan, China: a retrospective cohort study. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)30566-3
  • Evolución y factores de riesgo de mortalidad por COVID-19 – Artículos – IntraMed. (n.d.). Retrieved March 26, 2020, from https://www.intramed.net/contenidover.asp?contenidoid=95681
  • Fauci, A. S., Lane, H. C., & Redfield, R. R. (2020). Covid-19 – Navigating the Uncharted. The New England Journal of Medicine. https://doi.org/10.1056/NEJMe2002387
  • Lai, Chih-Cheng, et al. « Global epidemiology of coronavirus disease 2019: disease incidence, daily cumulative index, mortality, and their association with country healthcare resources and economic status. » International Journal of Antimicrobial Agents (2020): 105946.