Faut-il tenir compte de l'avis des enfants ?

Les enfants ont des droits. Ils peuvent exprimer ce qu'ils ressentent et pensent. Mais les parents, et les adultes en général, ne les écoutent pas toujours.
Faut-il tenir compte de l'avis des enfants ?

Dernière mise à jour : 16 février, 2022

Généralement, l’avis des enfants sur différents aspects fondamentaux de leur vie est sous-estimée. La Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant a beau avoir établi que les enfants ont les mêmes droits que les adultes, la vérité est que les adultes n’écoutent pas toujours les enfants.

Les enfants ont le droit d’exprimer leur point de vue sur tous les aspects concernant leur vie et leur bonheur. Tant dans la vie quotidienne de la famille que dans les décisions importantes et relatives qui concernent leur santé, leur bien-être, leur éducation et leur développement.

L’avis des enfants

L’opinion des enfants est tout aussi valable que celle des adultes. Tous les pays du monde se sont mis d’accord sur ce point lorsqu’ils ont signé la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989. Seuls les États-Unis n’ont pas signé ce traité international.

Les gouvernements doivent ainsi garantir que les enfants peuvent s’exprimer librement. Leur avis doit être entendu et pris en compte dans toutes les procédures auxquelles ils sont associés, en fonction de leur âge et de leur degré de maturité. Par exemple : le divorce des parents ou l’application d’une sanction scolaire pour certains mauvais comportements. Les arguments des enfants doivent être entendus.

Un père et son enfant dans un parc.

Les bienfaits de prendre en compte l’avis des enfants

Écouter et prendre en compte l’opinion des enfants, ce n’est pas seulement respecter leurs droits en tant que citoyens. C’est aussi favoriser le développement d’autres valeurs fondamentales pour leur bien-être émotionnel et social.

L’écoute contribue de manière décisive à leur épanouissement et à leur bonheur, comme le montre cet article. Un avis libre apporte de multiples bénéfices tant pour eux-mêmes que pour leurs relations avec leur entourage.

Une plus grande estime de soi

Prendre en compte l’opinions des enfants dans les décisions familiales, aussi petites soient-elles, rend ces derniers erreurs. Les enfants se sentent ainsi importants et pris en compte.

Une bonne capacité décisionnelle

Les enfants qui ont une opinion peuvent prendre des décisions. Les enfants s’impliquent et assument davantage la responsabilité de ces décisions.

Renforcement du respect mutuel

Lorsque les parents sollicitent et écoutent les opinions de leurs enfants, ils respectent ces derniers. La relation parents-enfants est alors basée sur le respect mutuel.

Renforcement du lien de confiance

L’enfant qui se sent écouté par ses parents comprend qu’il peut compter sur ces derniers. C’est ce que montre cette recherche. En toute circonstance, même négative, il saura qu’il peut exprimer librement son ressenti à ses parents.

Une bonne intelligence émotionnelle

Seul l’enfant peut dire ce qu’il ressent dans une situation donnée. S’il peut identifier les émotions qui le submergent, il sera plus facile pour lui d’apprendre à gérer et à réguler ces émotions. Son intelligence émotionnelle est ainsi stimulée.

Chaque fois que les parents ouvrent le dialogue, ils aident leurs enfants à s’affirmer davantage dans leur façon de communiquer avec les autres. De plus, leurs capacités d’élocution et de langage sont stimulées.

Un couple et leur fille.

Un sens critique développé

Les enfants du 21e siècle, capables d’être multitâches et en même temps sensibles, n’obéissent pas aveuglément aux consignes, demandent des explications et cherchent à comprendre ce qui se passe. Ils ont des opinions sur les adultes, leurs amis et les situations qui les entourent. Les enfants qui sont écoutés renforcent leur capacité d’observation et d’évaluation.

L’avis des enfants doit être pris en compte !

Il n’y a aucun doute là-dessus : l’avis des enfants doit être pris en compte. Les écouter ne signifie pas que nous cédons à toutes leurs volontés, encore moins si leur opinion implique un mauvais comportement ou un risque pour eux-mêmes. Il s’agit de peser les critères et de leur donner leur juste valeur.

Vous devez écouter et prêter attention à ce que les enfants pensent et ressentent. Grâce à leurs arguments, vous apprendre à mieux les connaître.

Gardez à l’esprit que les enfants ont droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher et de recevoir des informations de toute nature et par tout moyen, tant que la réputation d’autrui ou la sécurité nationale ne sont pas violées.

En ce sens, les parents doivent garantir ce droit et assumer la responsabilité d’un éventuel abus. Par exemple, vous ne pouvez pas leur donner la liberté d’utiliser les réseaux sociaux et ensuite ne pas prendre vos responsabilités s’ils font partie des protagonistes du cyberharcèlement.

En somme, quand l’enfant s’exprime, évitez de faire semblant de l’écouter, et encore moins de dévaloriser ce qu’il dit. Non seulement c’est son droit, mais vous contribuez ainsi à son bon développement en tant qu’être humain à part entière, aimé et heureux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Laissez vos enfants faire des erreurs
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Laissez vos enfants faire des erreurs

Pour préparer les enfants au monde réel, il est essentiel de les laisser faire leurs propres erreurs. Ils doivent tirer des leçons de leurs expérie...