Flux instinctif libre : qu'est-ce que c'est et comment le pratiquer ?

Le flux instinctif libre est une tendance qui gagne en popularité dans le monde entier. Cette technique favorise un changement de mentalité dans la manière de vivre les règles.
Flux instinctif libre : qu'est-ce que c'est et comment le pratiquer ?

Dernière mise à jour : 12 septembre, 2022

Le flux instinctif libre est une tendance mondiale qui a été promue — en particulier — par les mouvements féministes. Il s’agit de renoncer à l’utilisation de produits hygiéniques pour recueillir le liquide menstruel et, à la place, de pratiquer le contrôle de l’évacuation des menstruations.

Ceux qui défendent cette pratique suggèrent que tout comme il est possible de contrôler la production d’urine ou de matières fécales, il est également possible d’apprendre à réguler la production de sang menstruel. Cela rendrait inutile l’utilisation de coupes menstruelles, de serviettes hygiéniques, de tampons, entre autres.

Pourquoi changer les traditions ? Nombreuses sont les personnes qui pensent que les femmes se sentent réprimées et ont peur des règles et de la possibilité qu’elles soient visibles pour les autres. De plus, l’utilisation de dispositifs médicaux est inconfortable et dangereuse. Le flux instinctif libre serait un moyen de briser ces contraintes.

Quelques détails sur les saignements menstruels

Avant de parler de flux instinctif libre, il convient de faire quelques clarifications sur les règles. La première chose à garder à l’esprit est que, pendant les règles, il n’y a pas de saignement permanent. L’utérus est fermé et ne s’ouvre qu’à certains moments pour évacuer le liquide.

Le saignement a lieu après une contraction utérine. Cependant, certaines femmes, en particulier les femmes occidentales, ont été éduquées à l’utilisation de produits hygiéniques. Compte tenu de cette coutume, aucune attention n’est accordée aux mouvements de l’utérus qui précèdent le saignement.

Mais tout comme une personne apprend à détecter la sensation de plénitude dans la vessie et à effectuer des actions contrôlées pour la vider, il est également possible d’apprendre à détecter le moment où l’utérus va libérer le flux et contrôler cette évacuation. C’est ce qu’est le flux instinctif libre.

Quelques détails sur les saignements menstruels.
Les saignements menstruels surviennent après les contractions utérines. D’où la possibilité d’être conscient du moment d’évacuer le fluide.

Qu’est-ce que le flux instinctif libre ?

Le saignement libre est une pratique qui consiste à ne pas utiliser de produit d’hygiène intime pour retenir le sang pendant les règles. Il est souvent promu par les mouvements féministes et est considéré comme un moyen d’autonomiser les femmes.

La tendance est née dans les années 70, initialement en réponse au choc toxique, une infection causée par une bactérie qui, dans certains cas, est associée à l’utilisation de tampons super absorbants et même de coupes menstruelles. Un tel choc est une urgence médicale qui peut être mortelle.

D’autre part, le flux instinctif libre est considéré comme une position politique. En premier lieu, au 21e siècle, il n’y a aucune raison de rejeter les saignements féminins. Deuxièmement, les produits intimes nécessitent de l’argent et pas toutes les femmes peuvent se les offrir.

La menstruation est un processus naturel et sain. Vous n’avez pas à être entouré de peurs et de tabous. Pour cette raison, des personnalités bien connues, telles que Kiran Gandhi, ont laissé voir leurs saignements lors du marathon de Londres en 2014. Le sang a été utilisé comme symbole d’autonomisation.



Comment procéder ?

Le flux instinctif libre ne consiste pas à tacher les vêtements, mais à acquérir la capacité de retenir le flux menstruel puis de l’expulser volontairement. Cependant, si vous tâchez un vêtement, ce n’est pas non plus une tragédie.

Le contrôle des saignements nécessite du temps. Il faut apprendre à écouter les signaux du corps, c’est-à-dire les contractions de l’utérus qui annoncent des saignements. De même, il faut développer la capacité à retenir le flux jusqu’à ce qu’il soit possible de l’évacuer. Tout cela demande beaucoup de pratique.

Les sensations sont ressenties dans l’utérus, le col de l’utérus, le vagin et la vulve. L’idéal est d’établir une connexion mentale et émotionnelle avec ces organes. C’est-à-dire devenir sensible aux signaux qu’ils envoient. C’est comme apprendre à uriner. Voyons quelles sont les pratiques qui aident à atteindre cet objectif.

Méditation et maîtrise de soi

Les techniques de méditation sont d’une grande aide pour se sensibiliser à son propre corps. Elles aident à développer suffisamment d’introspection pour détecter les sensations en détail.

Cette connaissance de soi facilite également la maîtrise de soi. Attention : il ne s’agit pas de diriger le corps avec l’esprit.

Exercices de Kegel

Les exercices de Kegel ont pour but de renforcer et de contrôler les muscles de la région pelvienne. Un plancher pelvien solide est très important pour contrôler l’écoulement du flux menstruel.

Ces exercices sont non seulement très précieux pour bien gérer les saignements, mais aussi pour améliorer la vie sexuelle et faciliter l’accouchement.



Changement de mentalité

Le flux instinctif libre n’a pas de sens si la mentalité envers les règles n’est pas modifiée. L’idée que le sang menstruel est sale, désagréable ou qu’il devrait être caché doit être abandonnée. Il est important d’apprendre à voir les règles comme un événement sain et naturel, qui ne doit pas conditionner gravement une femme.

Les bienfaits du flux instinctif libre

Le principal avantage du flux instinctif libre est de redonner à la menstruation son caractère de processus sain, sans tabou. Le monde du féminin est revendiqué, et la marge de liberté des femmes, qui se sentent souvent contraintes par les menstruations, est élargie.

Les autres bienfaits sont les suivants :

  • Meilleure santé gynécologique. Le renforcement du plancher pelvien améliore le fonctionnement du système reproducteur féminin et prévient d’autres problèmes, tels que l’incontinence urinaire.
  • Meilleure transpiration de la zone intime. Et ce, grâce à l’absence de produits hygiéniques.
  • Moins de risques de réactions allergiques. Il existe des produits d’hygiène qui provoquent des allergies chez certaines femmes.
  • Plus grand sentiment de contrôle sur son propre corps.
Femme avec culotte menstruelle
La méditation et les exercices de Kegel sont idéaux pour débuter le flux instinctif libre.

Quelques conseils pour pratiquer le flux instinctif libre

Il est important de choisir le bon moment pour commencer le flux instinctif libre. Il est préférable de profiter des vacances ou des moments où vous pouvez rester à la maison. L’idéal est d’avoir une salle de bains à proximité, car au début, il n’est pas possible de retenir longtemps le flux menstruel.

Les culottes menstruelles sont également d’une grande aide au début. C’est un accessoire qui permet de se débarrasser des tampons, des tasses ou des serviettes hygiéniques et, dans le même temps, de pratiquer le flux instinctif libre sans aucune conséquence due à une perte involontaire.

Il faut d’abord apprendre à identifier les sensations corporelles. Une fois cet objectif atteint, essayez de conserver le flux menstruel. Les exercices de Kegel sont idéaux pour y parvenir. Ensuite, allez simplement à la salle de bains et laissez couler le saignement.

Quelques recommandations finales

Le flux instinctif libre peut être pratiqué par n’importe quelle femme et ne présente aucun type de risque. C’est une question d’état d’esprit. Toutes les femmes sont capables de développer la maîtrise de soi nécessaire pour retenir volontairement le flux menstruel, sauf en cas de problème anatomique diagnostiqué.

Chaque femme est libre de choisir la façon dont elle souhaite vivre ses règles. Idéalement, ce choix doit mettre la femme à l’aise. Le flux instinctif libre est une alternative accessible, saine et libératrice.

Cela pourrait vous intéresser ...
11 plantes médicinales pour réguler les règles
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
11 plantes médicinales pour réguler les règles

Si vos règles sont irrégulières, vous serez ravie d'apprendre que de nombreuses plantes médicinales aident à réguler les règles.



  • Thiyagarajan DK, Basit H, Jeanmonod R. Physiology, Menstrual Cycle. [Updated 2021 Oct 30]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK500020/
  • Ginsburg, R., & Tavella, M. E. “Ni lo menciones, querida”: cultura material de tampones y toallitas: Traducción de: Ginsburg, R. (1996). “Don’t tell, dear”: The material culture of tampons and napkins. Journal of Material Culture, Vol. 1 (3), pp. 365-375. Estados Unidos: Sage Publications. Etcétera. Revista del Área de Ciencias Sociales del CIFFyH, (7).
  • Felitti, K. (2016). El ciclo menstrual en el siglo XXI. Entre el mercado, la ecología y el poder femenino. Sexualidad, Salud y Sociedad (Rio de Janeiro), 175-208.