Gélules d'ail : bienfaits et recommandations

Les gélules d'ail apportent de grands bienfaits pour votre santé. Découvrez comment les utiliser, à quoi elles servent et comment elles agissent sur le corps.
Gélules d'ail : bienfaits et recommandations
Maria Patricia Pinero Corredor

Rédigé et vérifié par la nutritionniste Maria Patricia Pinero Corredor.

Dernière mise à jour : 09 août, 2022

L’ail a parcouru le monde dans son histoire en tant qu’aliment, condiment et complément. Tout cela, grâce à ses propriétés culinaires et thérapeutiques. Par exemple, les gélules d’ail sont utilisées comme adjuvants pour la prévention cardiovasculaire.

Les composants actifs de l’ail apportent des bienfaits pour la santé. Les plus efficaces sont les composés soufrés, qui contribuent à son potentiel antioxydant, antimicrobien et anti-inflammatoire.

En raison de son importance, il existe différentes formes de présentation sur le marché. Les gélules d’ail sont l’une des plus utilisées.

Quelle quantité faut-il en consommer par jour et quelles sont les recommandations à suivre pour en tirer le meilleur parti ? Restez avec nous pour savoir comment mieux les inclure dans votre alimentation.

Quel genre de légume est l’ail ?

L’ail est une plante nommée Allium sativum, qui signifie « culture brûlante » ou « chaude ». Il a son origine en Asie centrale, d’où il s’est répandu en Asie Mineure et en Égypte, et de là à toute l’Europe, atteignant plus tard l’Afrique et l’Amérique.

En tant que légume, c’est un bulbe qui appartient à la famille des Liliacées. Il est composé de plusieurs bulbilles, appelées “gousses”, qui sont attachées à une base. Chaque gousse est recouverte d’une couche interne et l’ensemble du bulbe par une couche externe.

De plus, le bulbe est l’organe de stockage de la plante, car il contient des glucides et des protéines. Il a plusieurs composants actifs.

Composants actifs

En plus de l’eau et des glucides, comme le fructose, l’ail contient des composés soufrés, des fibres et des acides aminés libres. Il met en avant la vitamine C, les composés phénoliques, les polyphénols et les phytostérols. Ses minéraux les plus présents sont le potassium, le phosphore, le magnésium, le sodium, le fer et le calcium.

Ses composés soufrés actifs sont pertinents.Il convient de mentionner l’allixine, l’allicine, l’alliine, le thiosulfinate, le di- et trisulfure de diallyle, le triosulfinate, l’allyl mercaptocystéine et la S-allylcystéine (SAC).

L’ail contient également des hormones qui agissent de la même manière que les hormones humaines. De plus, plusieurs acides aminés ont été isolés, tels que l’histidine, la méthionine, la thréonine, le tryptophane et la valine.



Les bienfaits des gélules d’ail

Les gélules d’ail sont des suppléments qui correspondent à une dose unitaire d’un ou plusieurs principes actifs. Elles sont destinées à une administration orale et, lors de leur acquisition, il est nécessaire de vérifier comment la matière première a été obtenue. Leur efficacité en dépend.

Par exemple, l’ail cru conserve plus d’ingrédients actifs que l’ail cuit. Aussi, lorsqu’il est frais, il est plus puissant.

Ail écrasé
L’ail cru retient plus de substances au potentiel bénéfique que l’ail cuit.

Effet antioxydant

Certaines études ont souligné l’effet antioxydant de l’ extrait d’Allium sativum. Une diminution de la production de radicaux libres a été observée. Ces radicaux oxydent les cellules, endommageant leur fonction et accélérant le vieillissement.

Il a également été observé que la consommation fréquente d’ail produit une augmentation des facteurs antioxydants, tels que le glutathion et l’enzyme superoxyde dismutase. Les deux protègent les lipoprotéines de l’oxydation et aident à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Les composants ayant l’activité antioxydante la plus élevée dans l’ail sont l’allicine et la S-allyl cystéine ou SAC.

Les gélules d’ail réduisent les niveaux de lipides dans le sang

Certaines recherches ont conclu que l’ail modifie les lipides sanguins, car il est capable de contrecarrer l’augmentation des triglycérides dans le sang. Il est également capable de réduire le taux de cholestérol de 12 % après 4 semaines de traitement.

La diminution maximale du cholestérol a été observée avec l’ail cru, à hauteur de 10 grammes par jour, et avec l’huile d’ail, à hauteur de 8 milligrammes par jour.

Régulation de la tension artérielle

Les composés bioactifs de l’ail détendent les vaisseaux sanguins, améliorent le flux sanguin, renforcent la paroi vasculaire et abaissent la tension artérielle. L’ail est également capable de réduire la formation de caillots sanguins, en inhibant l’agrégation plaquettaire.

Son fort potentiel anti-artérioscléreux a favorisé son utilisation dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Effet neuroprotecteur

L’extrait d’ail peut avoir des effets neuroprotecteurs, principalement en raison des propriétés antioxydantes de la S-allylcystéine. Ce composant peut améliorer le déclin cognitif dans les troubles liés au stress oxydatif.

C’est pourquoi il est recommandé dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, des accidents vasculaires cérébraux et de la chorée de Huntington. L’effet neuroprotecteur favorise la mémoire et l’apprentissage.

Rôle immunomodulateur et anti-inflammatoire

Certaines études ont montré que l’extrait d’ail améliore le système immunitaire, réduisant l’inflammation. Les composés les plus actifs sont les composés soufrés, et la dose efficace pour améliorer la réponse immunitaire chez l’homme est de 1,8 à 10 grammes d’ail par jour.

Les composants de l’ail stimulent également la production des lignes de défense de l’organisme. Par exemple, les lymphocytes, les macrophages et les cellules tueuses. De même, ils augmentent les cytokines immunostimulatrices.

Cette activité immunomodulatrice est efficace pour aider à traiter la grippe, le rhume et la bronchite. De même, elle a également été associée au mécanisme de prévention du cancer.

Antimicrobien et antifongique

Les propriétés anti-infectieuses de l’ail sont connues depuis l’Antiquité. Il a une activité antimicrobienne contre différentes bactéries pathogènes, telles que E. coli, Salmonella, H. pylori, entre autres. L’allicine de l’ail a montré des effets inhibiteurs significatifs contre les champignons, les levures et les parasites.



Quelques recommandations sur la consommation d’ail

On trouve l’ail sous 5 formes différentes sur le marché :

  • Cru frais
  • Huile essentielle
  • Huile macérée
  • Poudre
  • Extrait

Ces préparations sont commercialisées sous forme de gélules ou de comprimés. Cette protection empêche la décomposition des composants actifs.

L’Agence européenne des médicaments établit les doses suivantes pour les adultes et les personnes âgées, selon le contenu de la gélule :

  • Poudre d’ail : une dose unique de 300 à 750 milligrammes ou des doses quotidiennes entre 900 à 1 380 milligrammes réparties en 3 à 5 prises.
  • Extrait liquide : une dose unique entre 110 et 220 milligrammes, 4 fois par jour, et en dose quotidienne entre 440 et 880 milligrammes.
  • Extrait sec : une dose de 100 à 200 milligrammes, une à deux fois par jour, ou des doses quotidiennes de 100 à 400 milligrammes.
Il est important de lire l’étiquette du produit et de suivre les instructions du médecin ou du nutritionniste.
L'ail dans les remèdes naturels.
L’ail fait partie des remèdes naturels connus depuis l’Antiquité. L’industrie a produit des versions plus commerciales pour faciliter son utilisation.

Les effets indésirables possibles des gélules d’ail

La fréquence à laquelle certains effets indésirables peuvent survenir est encore inconnue. Cependant, les éléments suivants sont mentionnés comme plus courants :

  • Mauvaise haleine et mauvaise odeur corporelle
  • Maux de tête, vertiges et transpiration abondante
  • Flatulences, maux d’estomac et diarrhée
  • Fonction plaquettaire altérée avec saignement possible
  • Modifications de la microflore intestinale
  • Faible taux de sucre dans le sang

Les contre-indications des gélules d’ail

Les gélules d’ail sont à éviter lors de certains états physiologiques, comme la grossesse et l’allaitement. Dans ce dernier cas, elles peuvent altérer le goût du lait maternel.

Elles doivent également être omises chez les patients ayant des problèmes de saignement, des troubles digestifs, qui souffrent d’hypotension artérielle et qui envisagent une intervention chirurgicale.

Elles ne doivent pas non plus être prises avec des anticoagulants oraux, tels que la warfarine. Ni avec des antihypertenseurs, comme le lisinopril, ni avec des antalgiques, comme le paracétamol.

Est-il recommandé d’incorporer des gélules d’ail dans l’alimentation ?

La réponse à cette question est oui. Dans les régimes alimentaires sains, nous utilisons généralement l’ail comme assaisonnement, de sorte que les quantités à manger ne seront pas toujours suffisantes.

Il est conseillé d’utiliser des gélules d’ail sous la direction d’un professionnel de santé. Ce dernier indiquera les mesures préventives à suivre.

Les meilleures sont les plus concentrées. Consommer un extrait d’ail aux doses de 100 à 220 milligrammes, réparties en 2 à 4 prises quotidiennes, est suffisant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 6 bienfaits de consommer de l’ail et du miel à jeun pendant 7 jours
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les 6 bienfaits de consommer de l’ail et du miel à jeun pendant 7 jours

Les avantages de consommer de l'ail et du miel à jeun sont nombreux. Nous vous en présentons ici 6 d'entre eux. Découvrez-les sans plus attendre !