Huile de copaïba : utilisations, avantages et contre-indications

L'huile de copaïba est utilisée dans la médecine traditionnelle en raison de ses propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Vous voulez en savoir plus sur ses bienfaits ?
Huile de copaïba : utilisations, avantages et contre-indications

Dernière mise à jour : 10 juillet, 2021

Le copaïba est un arbre originaire du bassin amazonien qui peut atteindre 20 mètres de haut.

Il appartient à l’espèce Copaifera officinalis, connue pour produire naturellement une huile ou une résine que l’on extrait en perçant un trou dans le tronc, en insérant un tuyau et en laissant s’écouler le contenu.

Depuis l’Antiquité, cette résine est utilisée à des fins médicinales, car les habitants des lieux où pousse l’arbre lui attribuent diverses propriétés. On pense qu’elle aide à soulager la douleur, à prévenir les infections et à améliorer le processus de guérison. Voulez-vous en savoir plus ?

Qu’est-ce que l’huile de copaïba ?

L’huile de copaïba est obtenue à partir de la résine des arbres qui partagent le même nom. Comme il s’agit d’un produit naturel, le processus consiste à faire une incision dans le tronc, à filtrer le contenu et à le traiter jusqu’à l’obtention de l’huile boisée à l’odeur douce.

Selon les données historiques, les premiers à profiter des bienfaits de ce baume furent les aborigènes répartis autour du bassin amazonien qui comprend des pays comme le Brésil, la Colombie, le Pérou et le Venezuela. En raison de son utilité dans le traitement de diverses affections, il a été introduit en Europe au XVIIe siècle.

Aujourd’hui, cette huile figure sur les listes d’ingrédients de nombreux produits de soins personnels et de soins de la peau. De même, la résine et l’huile sont utilisées pour des préparations pharmaceutiques naturelles telles que des diurétiques et des remèdes contre la toux.

Composants importants

Les principaux constituants de l’huile de copaïba sont les suivants :

  • Copaène ou α-Copaène
  • Cadinène ou δ-Cadinène
  • Γ-Cadinène
  • Cedrol
Une femme tenant une bouteille d'huile.
L’huile de copaïba est utilisée depuis l’Antiquité à des fins cosmétiques et médicinales.

Principaux usages et avantages de l’huile de copaïba

La médecine populaire a également utilisé cette huile comme aphrodisiaque. Ici, nous allons analyser en détail quels sont ses avantages selon la science.

1. Une activité anti-inflammatoire

L’inflammation chronique est à l’origine d’un certain nombre de maladies. Heureusement, l’huile de copaïba a montré des effets anti-inflammatoires pertinents.

Dans une étude réalisée sur des rongeurs atteints de sclérose en plaques (SEP), cet ingrédient a contribué à diminuer la production de molécules liées à l’inflammation. En outre, il a été utile pour inhiber l’activité des radicaux libres associés au stress oxydatif.

De même, des recherches menées sur des rats présentant une blessure à la langue ont montré que l’huile de résine contribuait à réduire le nombre de cellules immunitaires à l’origine de l’inflammation.

Enfin, une étude menée sur des rongeurs atteints de colite a révélé que ce produit est capable de diminuer l’inflammation, bien qu’il n’ait aucun effet sur les dommages causés au côlon. Pour l’instant, d’autres études sont nécessaires pour corroborer ces effets chez l’homme.

2. Une activité antimicrobienne

Des recherches publiées dans l’International Journal of Pharmaceutical Compounding ont révélé que, même à faible concentration, l’huile de copaïba peut inhiber la croissance bactérienne. L’étude a été menée sur la bactérie connue sous le nom de Staphylococcus aureus, qui provoque des infections de la peau et des plaies.

Parallèlement, une étude publiée dans The Open Dentistry Journal a révélé qu’un gel de cette huile était capable de combattre toutes les espèces de bactéries streptocoques présentes sur les dents. Cependant, d’autres études sont encore nécessaires pour certifier ces propriétés.

3. Un effet analgésique

Une étude publiée dans Complementary Therapies in Clinical Practice a révélé qu’un massage à l’huile de copaïba combiné à Deep Blue pouvait être plus efficace pour réduire les douleurs arthritiques qu’un massage à l’huile de coco. Il peut également augmenter la force et la dextérité des doigts.

4. Un adjuvant contre la leishmaniose

La leishmaniose est une infection causée par le parasite Leishmania qui est transmis par la piqûre d’un phlébotome infecté. Lorsque l’infection est cutanée, des lésions et des ulcères apparaissent généralement.

Cependant, des recherches menées sur des rongeurs atteints de leishmaniose cutanée ont montré qu’un traitement oral et topique à l’huile de copaïba permettait de réduire les lésions cutanées. Les experts pensent que c’est parce qu’il peut attaquer les membranes cellulaires du parasite Leishmania.

5. Aide à améliorer la peau acnéique

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes, cette huile semble être un allié contre l’acné. Dans une étude publiée dans la revue Alternative Medicine Review, les participants ont montré une amélioration significative des zones d’acné traitées avec une préparation d’huile essentielle de copaiba à 1%.

Des preuves anecdotiques suggèrent qu’elle contribue également à éclaircir la peau. Pour ce faire, il suffit d’ajouter une goutte de l’huile essentielle à la crème pour le visage ou au toner.

6. Une protection pour le foie

Selon une étude publiée dans Acta Cirúrgica Brasileira, l’huile de copaïba est capable de réduire les lésions hépatiques causées par les analgésiques couramment utilisés tels que l’acétaminophène. Les chercheurs ont constaté que ces effets se produisent lorsque l’huile est utilisée de manière préventive, c’est-à-dire avant l’administration de l’antidouleur.

Si elle est administrée après le médicament, ses effets ne sont pas aussi favorables. Au contraire, le taux de bilirubine dans le foie augmente. D’autres études sont nécessaires pour corroborer ces effets.

7. Un analgésique

L’une des utilisations traditionnelles de ce produit naturel a trait à la réduction du stress. On lui attribue notamment des propriétés calmantes, en particulier lorsqu’elle est appliquée par massage. Elle est idéale pour se détendre après une journée fastidieuse ou avant d’aller se coucher.

Les bienfaits des massages
Appliquée en massage, cette huile permettrait de réduire les tensions musculaires.

Risques et précautions liés à l’huile de copaïba

L’huile de copaïba est considérée comme sûre tant qu’elle est utilisée à faible dose. Une étude publiée dans l’International Journal of Molecular Sciences a révélé que l’ingestion de grandes quantités peut provoquer des troubles digestifs tels que des nausées, des vomissements et des diarrhées.

En revanche, l’huile ne doit pas être ingérée directement et il faut faire attention avant de l’appliquer sur la peau. Les huiles essentielles sont généralement très concentrées, il est donc nécessaire de les diluer.

Il est également conseillé de tester les réactions possibles. Pour ce faire, appliquez un peu d’huile diluée et laissez agir pendant au moins 24 heures. S’il n’y a pas de réaction, il peut être considéré comme sûr,

Toutefois, si cette huile est utilisée lors de séances d’aromathérapie, il faut éviter de l’utiliser en présence d’enfants, d’animaux domestiques ou de femmes enceintes, car certaines huiles essentielles peuvent les affecter.

Enfin, on pense que le lithium peut interagir de manière défavorable avec le copaïba. Il est donc recommandé de consulter un spécialiste si vous avez pris du lithium ou tout autre médicament contenant du lithium.

Comment puis-je utiliser l’huile de copaïba ?

L’huile de copaïba est souvent utilisée comme additif alimentaire. Elle est donc ajoutée en petites quantités aux aliments et aux boissons afin d’en modifier l’arôme. Elle est également souvent utilisée en application locale pour réduire l’inflammation, la douleur et les cicatrices.

Dans ces derniers cas, elle doit être mélangée à une huile de support, comme l’huile d’avocat, d’amande ou de noix de coco. Il suffit d’ajouter 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de copaïba à chaque once d’huile de support. Vous pouvez l’appliquer en compresse, en massage, en crème ou en lotion.

L’huile de copaïba, un anti-inflammatoire et un analgésique naturel

Le copaïba, dont le nom scientifique est Copaifera officinalis, est une espèce d’arbre originaire du bassin amazonien. Il produit une résine ou baume que l’on peut extraire en faisant une incision dans le tronc.

Cette résine est traitée et, de là, on obtient cette huile. Des données anecdotiques et quelques recherches ont montré qu’il avait une activité anti-inflammatoire, analgésique et antimicrobienne. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour prouver ses effets.

Pour l’instant, elle ne doit être utilisée que de manière ponctuelle, pour soulager les symptômes. Elle ne remplace pas les traitements médicaux et doit être utilisé avec prudence, notamment dans des cas particuliers tels que la grossesse, l’allaitement ou toute maladie préexistante.

It might interest you...
Huile de gingembre : bénéfices et comment la préparer à la maison
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Huile de gingembre : bénéfices et comment la préparer à la maison

Même si beaucoup des bénéfices attribués à l'huile de gingembre viennent d'anecdotes, des études en certifient l'utilisation.



  • da Silva AG, Puziol Pde F, Leitao RN, Gomes TR, Scherer R, Martins ML, Cavalcanti AS, Cavalcanti LC. Application of the essential oil from copaiba (Copaifera langsdori Desf.) for acne vulgaris: a double-blind, placebo-controlled clinical trial. Altern Med Rev. 2012 Mar;17(1):69-75. PMID: 22502624.
  • Dias, D. S., Fontes, L. B., Crotti, A. E., Aarestrup, B. J., Aarestrup, F. M., da Silva Filho, A. A., & Corrêa, J. O. (2014). Copaiba oil suppresses inflammatory cytokines in splenocytes of C57Bl/6 mice induced with experimental autoimmune encephalomyelitis (EAE). Molecules (Basel, Switzerland), 19(8), 12814–12826. https://doi.org/10.3390/molecules190812814
  • Teixeira, F. B., de Brito Silva, R., Lameira, O. A., Webber, L. P., D’Almeida Couto, R. S., Martins, M. D., & Lima, R. R. (2017). Copaiba oil-resin (Copaifera reticulata Ducke) modulates the inflammation in a model of injury to rats’ tongues. BMC complementary and alternative medicine, 17(1), 313. https://doi.org/10.1186/s12906-017-1820-2
  • Barbosa, M., Vicentini, F. A., Castro-Ghizoni, C. V., Lameira, O. A., Sa-Nakanishi, A. B., Bracht, L., Peralta, R. M., Natali, M., Bracht, A., & Comar, J. F. (2018). Copaiba Oil Decreases Oxidative Stress and Inflammation But not Colon Damage in Rats with TNBS-Induced Colitis. Endocrine, metabolic & immune disorders drug targets, 18(3), 268–280. https://doi.org/10.2174/1871530318666180215102029
  • Guimarães, A. L., Cunha, E. A., Matias, F. O., Garcia, P. G., Danopoulos, P., Swikidisa, R., Pinheiro, V. A., & Nogueira, R. J. (2016). Antimicrobial Activity of Copaiba (Copaifera officinalis) and Pracaxi (Pentaclethra macroloba) Oils against Staphylococcus Aureus: Importance in Compounding for Wound Care. International journal of pharmaceutical compounding, 20(1), 58–62.
  • Simões, C. A., Conde, N. C., Venâncio, G. N., Milério, P. S., Bandeira, M. F., & da Veiga Júnior, V. F. (2016). Antibacterial Activity of Copaiba Oil Gel on Dental Biofilm. The open dentistry journal, 10, 188–195. https://doi.org/10.2174/1874210601610010188
  • Bahr, T., Allred, K., Martinez, D., Rodriguez, D., & Winterton, P. (2018). Effects of a massage-like essential oil application procedure using Copaiba and Deep Blue oils in individuals with hand arthritis. Complementary therapies in clinical practice, 33, 170–176. https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2018.10.004
  • dos Santos, A. O., Costa, M. A., Ueda-Nakamura, T., Dias-Filho, B. P., da Veiga-Júnior, V. F., de Souza Lima, M. M., & Nakamura, C. V. (2011). Leishmania amazonensis: effects of oral treatment with copaiba oil in mice. Experimental parasitology, 129(2), 145–151. https://doi.org/10.1016/j.exppara.2011.06.016
  • da Silva, A. G., Puziol, P., Leitao, R. N., Gomes, T. R., Scherer, R., Martins, M. L., Cavalcanti, A. S., & Cavalcanti, L. C. (2012). Application of the essential oil from copaiba (Copaifera langsdori Desf.) for acne vulgaris: a double-blind, placebo-controlled clinical trial. Alternative medicine review : a journal of clinical therapeutic, 17(1), 69–75.
  • Teixeira, R. K., Yamaki, V. N., Yasojima, E. Y., & Brito, M. V. (2013). Effect of copaiba oil in hepatic damage induced by acetaminophen in rats. Acta cirurgica brasileira, 28(7), 526–530. https://doi.org/10.1590/s0102-86502013000700008
  • da Trindade, R., da Silva, J. K., & Setzer, W. N. (2018). Copaifera of the Neotropics: A Review of the Phytochemistry and Pharmacology. International journal of molecular sciences, 19(5), 1511. https://doi.org/10.3390/ijms19051511