Hyper-parentalité : de quoi s'agit-il et quelles sont les conséquences ?

L'hyper-parentalité a des conséquences importantes sur la croissance des enfants car elle affecte leur estime de soi lorsqu'ils font face au monde réel. Comment éviter de tomber dans l'hyper-parentalité ?
Hyper-parentalité : de quoi s'agit-il et quelles sont les conséquences ?

Dernière mise à jour : 23 juin, 2021

Si vous avez des enfants, vous êtes le seul à savoir ce qu’ils représentent dans votre vie. Il s’agit d’êtres chers pour lesquels nous recherchons sans cesse le bien-être. Cela est tout à fait naturel. Le problème, c’est lorsque cela devient un comportement malsain que les psychologues appellent aujourd’hui l’hyper-parentalité.

L’hyper-parentalité transforme les enfants en modèles d’êtres parfaits et intouchables. Des humains qui ne sont presque pas humains, mais plutôt des entités sans aucun défaut. A quoi cela fait-il référence ? Nous vous en disons plus.

Qu’est-ce que l’hyper-parentalité ?

L’hyper-parentalité désigne un modèle éducatif fondé sur une surveillance excessive des enfants de la part des parents. Cependant, ce comportement d’être “au-dessus d’eux” est liée à des attentes excessives d’un enfant parfait dans tous les domaines.

C’est ainsi que les enfants deviennent un symbole de statut. Les parents cherchent à ce qu’ils fassent toutes sortes d’activités extrascolaires dans le but de les rendre excellents.

Qu’il s’agisse de jouer du piano, de pratiquer un sport ou d’avoir des notes incroyables, les enfants doivent respecter des horaires quotidiens rigoureux pour atteindre les normes que les adultes attendent d’eux.

En effet, les parents contrôlent et surveillent de manière excessive la vie de leurs enfants en espérant les rendre comme ils le souhaitent. Les enfants et leurs activités constituent le centre absolu de leur monde. Ils exercent une surprotection, et résolvent tout à leur place.

C’est alors que l’on trouve les parents hélicoptères, qui gravitent autour de leurs enfants et de leur vie. D’un autre côté, les parents bulldozer qui nivellent la vie de leurs enfants à la recherche du meilleur. Ce sont deux formes de surprotection exercées dans l’hyper-parentalité.

Des parents surprotecteurs avec leur enfant qui baille.

“L’hyper-parentalité est une forme de surprotection qui se mêle aux exigences des parents que l’enfant soit une source de fierté et de statut.”

Conséquences de l’hyper-parentalité

Ce type de parentalité laisse des conséquences sur le développement de l’enfant. La plus notoire est que les parents créent chez leurs enfants une vision prétentieuse et vaniteuse en valorisant toujours leurs réalisations.

Cependant, au-delà de cette conséquence, il existe d’autres complications plus profondes.

1. Répression du développement

Au fil des années, nous connaissons l’importance pour le développement de l’enfant qu’il soit confronté à des conflits lors des premières étapes de sa vie. Ceci afin qu’ils soient conscients du monde qui les entoure.

Toutefois, lorsqu’ils vivent dans un contexte d’hyper-parentalité, les enfants ne font face à aucun type de conflit car les parents ne leur permettent pas. Ils résolvent les difficultés à leur place et en font des enfants sans autonomie. De plus, ce sont des enfants qui grandissent sans capacité d’effort ou de temps pour jouer.

2. Création de peurs et d’insécurités

Lorsque ces enfants doivent affronter le monde, ils ont peur et se sentent en insécurité parce qu’ils n’ont jamais expérimenté la vie comme telle. Le résultat est un adolescent peu sûr de lui.

Bien sûr, cela est contre-productif. L’une des craintes des parents surprotecteurs est justement que leurs enfants soient malheureux et n’aient pas d’amis. D’où le paradoxe du style parental.

3. Une faible tolérance à la frustration

La frustration est décrite comme l’impossibilité de satisfaire un besoin ou un désir. L’hyper-parentalité se caractérise par le fait qu’elle ne permet pas aux enfants d’être frustrés, d’avoir peur ou d’être inquiet.

En effet, les parents surprotecteurs ne disent jamais “non” aux désirs ou demandes de leurs enfants. Ils ont tendance à toujours les satisfaire comme mesure de surprotection.

Cependant, en les empêchant de vivre la frustration quand ils sont petits, les enfants grandissent et deviennent des adolescents et des adultes qui ne tolèrent pas qu’on leur dise “non” au travail ou à l’école. Ils s’exaspèrent à l’idée de ne pas obtenir ce qu’ils veulent car on ne leur refusait rien quand ils étaient enfants.

Par ailleurs, les personnes souffrant d’une faible tolérance à la frustration réagissent par la colère, l’agressivité ou le repli sur soi lorsqu’elles n’atteignent pas leur objectif. L’expérience de la frustration est donc essentielle pour un développement émotionnel sain.

Un enfant en colère.

“La frustration future des enfants éduqués sous le modèle d’hyper-parentalité développe un problème d’estime de soi.”

4. Familles stressées

Etant donné qu’il faut assumer la charge des enfants et de leurs activités, en leur donnant tout ce qu’ils veulent et en mettant en place un agenda complet auquel il faut toujours les emmener, la famille devient excessivement stressée pour tenir le calendrier.

Comment éviter de tomber dans l’hyper-parentalité ?

Pour éviter d’être des parents surprotecteurs, l’essentiel est de se rendre compte de son erreur et de cesser ce style éducatif. La première chose à faire est de rendre son autonomie indispensable à l’enfant, en fonction de son âge. Par exemple, pour ranger ses habits, ses jouets et faire des choix.

D’autre part, la famille doit laisser de côté l‘enfance chronométrée. Permettez à votre enfant d’être seul dans les activités qu’il aime et pour lesquelles il est doué, afin qu’il puisse exploiter ses capacités. De même, laissez votre enfant assumer ses erreurs, se tromper et ne pas être parfait.

Arrêtez d’essayer de résoudre les problèmes à sa place. Cela nuit à son estime de soi à long terme car il se croit incapable d’avancer seul.

Enfin, vos enfants doivent avoir l’espace pour être des individus imparfaits. Car, lorsqu’ils seront confrontés à la réalité de la vie, ils s’apercevront qu’elle n’est pas aussi rose que leurs parents la peignaient.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 5 erreurs que nous commettons dans l’éducation de nos enfants
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les 5 erreurs que nous commettons dans l’éducation de nos enfants

Nous allons partager avec vous différentes dimensions dans l'éducation de nos enfants, afin d'éviter de commettre certaines erreurs.