J’ai été infidèle : comment le confesser ?

Prendre la décision d'avouer que vous avez été infidèle à votre partenaire peut être libérateur, mais vous devez faire attention à la façon dont vous communiquez et aux détails que vous donnez.

Il n’y a pas de définition exacte et unique de ce que signifie être infidèle. Chaque personne peut l’interpréter d’une manière très différente. De plus, la même situation peut être considérée pour certains comme une infidélité et pour d’autres pas du tout. Le sentiment est plein de subjectivité, de sorte que les réactions peuvent être très différentes selon la victime de l’infidélité.

Pour cette raison, il est parfois très difficile pour quelqu’un de prendre l’initiative de dire à son partenaire qu’il a été infidèle. On est sûr de vouloir le faire, mais on craint les conséquences pour la relation. Et trouver le bon chemin et le bon moment est une responsabilité très forte. Mais on ne devrait pas laisser passer le temps, ou l’effet peut être bien pire.

Être infidèle de temps en temps n’est pas la même chose que de maintenir une double vie. Donc, vous devez d’abord être clair sur le genre d’aventure que vous allez raconter. S’il s’agit d’un événement isolé qui a été commis à un moment de faiblesse mais que l’on ne peut plus cacher, certaines mesures doivent être prises pour obtenir l’effet le moins négatif possible. Pensez profondément au bien et au mal que cette nouvelle fera au couple trahi.

Être infidèle : confession difficile

Si la décision est sure de faire la confession, alors il y a certaines mesures à prendre pour le faire aussi soigneusement que possible. Ce n’est pas une garantie de pardon ou d’oubli, mais cela peut aider à atténuer le coup.

1. En parler tout de suite

vous avez été infidèle ? Parlez-en avec votre conjoint

En parler le plus tôt possible est souvent une question clé. Le monde est petit, disent les grands-mères, et encore plus avec les réseaux sociaux. Par conséquent, vous devez avoir le courage de vous asseoir et dire la vérité même si cela fait mal. C’est mieux avant qu’il ne l’apprenne par quelqu’un d’autre ou par d’autres moyens.

Voir aussi : 6 conseils pour réussir en couple

2. Faire preuve de patience et de soumission

Armez-vous de toute la patience que vous avez en vous, car la réaction peut être terrible. Les plaintes, les insultes, les pleurs et des centaines d’autres expressions émotionnelles peuvent survenir. Une contre-réaction aggraverait les choses, et la confession vise à rétablir la paix. Vous devez presque en arriver au point d’agir avec soumission et d’accepter ce qui vient sans mettre d’obstacles.

3. Opter pour la vérité totale

dites la vérité si vous avez été infidèle

Dire toute la vérité et ne pas essayer de détourner ou de déguiser les événements. Il y aura probablement des demandes de détails et s’il le faut, vous devrez y répondre. Dire encore plus de mensonges ou refuser de suivre de répondre causera plus de colère. Le fait est déjà avoué,  alors le mieux est d’être honnête. La confiance et la relation sont en jeu, il est temps d’ouvrir complètement votre cœur.

5. Montrer des regrets

Démontrez que vous reconnaissez votre erreur et faites une analyse des dommages que cela cause à l’un et à l’autre et aussi au couple. Demandez pardon avec l’engagement de ne pas faire un autre faux pas de ce genre à nouveau. Mais ne faites pas de la conversation votre propre drame ou ne vous montrez pas comme une victime. Cela ne fera qu’intensifier encore plus la colère.

Nous vous recommandons aussi : Quels signes peuvent indiquer une possible infidélité ?

6. Prendre du temps

besoin de temps après une infidélité

Consacrez à cette discussion le temps et le respect qu’elle mérite vraiment. Ce n’est pas n’importe quelle formalité, mais l’avenir en commun qui est en jeu. Avant d’entamer le dialogue, assurez-vous qu’il n’y aura pas d’interruptions et que cela sera pris au sérieux. Éteignez votre téléphone portable et ne prêtez attention qu’à chaque regard, mot ou geste de votre partenaire.

7. Prendre du recul

Vous aurez sûrement besoin de quelques heures, quelques jours ou qui sait combien de temps, pour être seul. Cela vous permettra de digérer l’information, de tenir compte de vos émotions et de réfléchir à la façon de procéder. Cela mérite ce temps pour ne pas être empoisonné par quelque facteur que ce soit. L’infidèle cache alors son orgueil et attend simplement sans invasion ou pression privée.

Il est clair qu’il est important, en cette ère de compréhension et d’acceptation de l’infidélité, que le coupable n’agisse pas comme un célibataire. Face à la colère de son partenaire ou à toute discussion qui peut survenir avec cette mauvaise nouvelle, l’infidèle devrait se limiter à attendre. Tant qu’il est parmi vos priorités de poursuivre la relation et de regagner la confiance.

 

 

A découvrir aussi