Joan Massagué découvre l'origine des métastases

Joan Massagué, l'espagnol qui dirige un groupe de recherche à l'Institut Sloan Kettering, a découvert le mécanisme des métastases cancéreuses. Une grande avancée qui pourrait bouleverser la façon de traiter le cancer.
Joan Massagué découvre l'origine des métastases

Dernière mise à jour : 09 juin, 2021

Joan Massagué restera peut-être dans les mémoires comme l’homme qui a découvert l’origine des métastases cancéreuses. Une avancée scientifique phénoménale qui vient expliquer la manière dont les cellules cancéreuses atypiques s’installent dans d’autres organes. 

Ce scientifique espagnol dirige un groupe de recherche au prestigieux Institut Sloan Kettering de la ville de New York. Ils y étudient depuis longtemps les questions relatives aux néoplasies. Cette nouvelle découverte s’inscrit donc dans un long parcours.

Plus concrètement, en parvenant à expliquer que les cellules tumorales reproduisent le schéma dont le corps guérit les blessures, afin de générer des métastases, le paradigme a été modifié. Comme nous l’expliquerons dans cet article, la médecine avait un autre concept à ce sujet.

L’avancée est donc d’une importance considérable car 9 patients sur 10 souffrant de cancer meurent à cause des métastases. La publication de cette recherche dans le magazine Nature Cancer confirme qu’il existe un espoir de réduire cette mortalité.

Par ailleurs, l’axe central de cette découverte est la capacité des tumeurs à fabriquer la molécule L1CAMIl s’agit de la même substance que les tissus endommagés du corps fabriquent pour cicatriser les plaies. D’où l’étonnement de cette découverte.

Que sont les métastases ?

Rappelons, tout d’abord, ce qu’est une métastase, afin de pouvoir comprendre la découverte de Joan Massagué et de son équipe.

Les métastases sont l’apparition d’une tumeur primaire dans un organe ou un tissu autre que celui qui lui a donné naissance. Ces cellules migrent depuis la localisation originale du cancer pour s’installer dans un autre lieu et nicher.

Même si cela semble prévisible et logique dans l’évolution d’un cancerles recherches à ce sujet s’accordent à dire qu’il n’est pas si facile pour un néoplasme de provoquer des métastases.

Une cellule métastasique doit pouvoir se détacher de la tumeur primaire, voyager dans l’organisme, trouver une région qui l’accueille puis s’y installer correctement. Si l’une de ces étapes échoue, il n’y a pas de métastases.

Par ailleurs, les différents cancers possèdent des sites spécifiques où ils ont tendance à générer des métastases. Le cancer du sein, par exemple, se propage généralement au os et aux poumons. De même, le cancer de la prostate entraîne des tumeurs secondaires dans les os.

Les cancers des poumons et du colon se nichent généralement dans le foie. Dans tous les cas, quelconque tissu peut être le réceptacle d’un néoplasme.

Métastases cancéreuses.

“Les métastases osseuses sont une évolution courante dans certains cancers, comme le cancer du sein ou de la prostate.”

Lisez également : Métastases osseuses : symptômes et traitements

Ce que l’on croyait auparavant au sujet des métastases

La découverte de Joan Massagué à propos de l’origine des métastases bouleverse les croyances antérieures dans le domaine de la médecine. D’une certaine manière, il s’agit d’un revirement complet des connaissances scientifiques.

Traditionnellement, on supposait que le cancer répondait à une composante génétique de mutation qui entraînait des métastases. Les cellules tumorales migraient en raison de leur capacité à muter et à se lier ainsi à d’autres tissus.

Depuis les années 80, cette conception est déjà questionnée bien qu’elle ait continué d’être acceptée. Un chercheur nommé Harold Dvorak évoquait les métastases comme un processus de blessures qui ne parvenaient pas à guérir correctement. Cela est donc lié au concept de la découverte de Joan Massagué et de son équipe.

Dans le nouveau paradigme inauguré par cette recherche, l’origine des métastases est attribuée à la reprogrammation cellulaire, mais pas à la mutation. Autrement dit, les cellules tumorales ne mutent pas. Elles activent ou désactivent des gènes qu’elles possèdent déjà afin de migrer ou nicher ailleurs.

Lors de la reprogrammation, certaines cellules homologuent leur comportement aux cellules souchesPar conséquent, elles génèrent une affinité avec un tissu distinct.

Recherche dans un laboratoire.

“Ce ne sont pas les mutations génétiques qui donnent naissance aux métastases, mais la reprogrammation.”

Découvrez aussi : Savez-vous quelles sont les bases génétiques du cancer ?

La découverte de Joan Massagué sur l’origine des métastases

L’équipe de Joan Massagué étudie les métastases depuis des années. Avant d’étudier l’origine de ce processus, ils savaient que sur l’ensemble des cellules néoplasiques, seul 1 % sont capables de migrer et de former des métastases.

Cette faible prévalence les a donc amenés à se demander pourquoi si peu de cellules étaient capables de le faire. Les recherches sont ensuite allées dans ce sens. Ils se sont alors tournés vers la molécule L1CAM, dont on savait auparavant qu’elle était exprimée dans les cellules métastasiques.

La substance L1CAM n’est pas produite dans les tissus sains de l’organisme, mais dans les cellules épithéliales endommagées. Le corps humain utilise la L1CAM pour réparer les plaies en réunissant les cellules entre elles.

Par ailleurs, les métastases expriment la L1CAM pour réaliser l’adhérence en simulant le processus de guérison des plaies qui survient normalement. L’équipe de recherche a donc défini le mécanisme des métastases comme la réparation d’une blessure qui n’en est pas une, à un endroit qui n’est pas blessé.

Enfin, une deuxième étude du groupe mené par Joan Massagué, également publiée dans Nature, vient confirmer que les métastases sont dues à la reprogrammation. Outre la L1CAM, les cellules métastasiques produisent d’autres molécules identiques à celles que l’organisme utilise pour combler les blessures et former des cicatrices.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que la médecine de précision ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que la médecine de précision ?

La médecine de précision fait le pari d'offrir des traitements individualisés en fonction de la génétique de chacun. Comment cela fonctionne.



  • Raveh, Shani, Nancy Gavert, and Avri Ben-Ze’ev. “L1 cell adhesion molecule (L1CAM) in invasive tumors.” Cancer letters 282.2 (2009): 137-145.
  • Altevogt, Peter, Kai Doberstein, and Mina Fogel. “L1CAM in human cancer.” International journal of cancer 138.7 (2016): 1565-1576.
  • Kiefel, Helena, et al. “L1CAM: a major driver for tumor cell invasion and motility.” Cell adhesion & migration 6.4 (2012): 374-384.