Savez-vous quelles sont les bases génétiques du cancer ?

Les progrès dans la connaissance des bases génétiques du cancer promettent de développer de nouveaux traitements et de nouvelles méthodes de détection précoce. Avec ces informations, une éducation sanitaire et un soutien psychologique sont aussi requis.
Savez-vous quelles sont les bases génétiques du cancer ?

Dernière mise à jour : 21 mai, 2021

Il est intéressant de connaître les bases génétiques du cancer, même si cette maladie dépend de nombreux facteurs : l’environnement, l’état de santé et le style de vie, entre autres. Les progrès dans la connaissance des bases génétiques du cancer permettent le développement de nouveaux traitements et de façons d’identifier les personnes qui risquent d’en être atteintes. De cette façon, il est plus simple d’adapter les traitements à la maladie.

L’évolution dans les méthodes d’analyse et les études génétiques nous a donné une clé pour connaître précisément les gènes liés au risque d’être atteint d’un certain type de cancer. La découverte la plus notable a été celle du gène BRCA1/BRCA2, associé au cancer du sein héréditaire.

Comment se développe la maladie cancéreuse ?

L’ensemble des maladies associées au cancer partagent une origine commune, au sein de laquelle il existe différentes altérations dans le mécanisme de réparation cellulaire.

Quand de nombreuses altérations génétiques ont lieu et qu’elles s’accumulent, le développement de cellules cancéreuses est favorisé. Ces cellules malignes affectent le contrôle du cycle cellulaire, facilitant l’apparition du cancer.

L’information génétique s’obtient à travers l’analyse d’échantillons biologiques d’ADN. Néanmoins, le seul fait qu’il existe un changement dans la séquence de l’ADN d’un gène déterminé n’implique pas que vous soyez susceptible de développer un cancer.

Vous pouvez procéder à cette analyse génétique à n’importe quel moment de votre vie et comparer vos résultats à ceux d’autres membres de votre famille qui l’auraient réalisée. De cette façon, on peut aussi évaluer le risque que vous soyez atteint d’un certain type de cancer.

Des mains tiennent de l'ADN.

Quelles sont les caractéristiques du cancer héréditaire ?

Des progrès ont été faits avec les programmes de criblage du cancer du sein et du côlon. Néanmoins, il ne suffit pas de compter sur ces programmes de criblage : il faut aussi conscientiser la population au niveau des mesures de prévention.

Pour évaluer adéquatement les caractéristiques d’un cancer héréditaire, on prend généralement en compte certaines variables. Celles-ci sont liées au patient lui-même ou aux membres de sa famille. Si certaines de ces variables apparaissent chez la personne sur laquelle on réalise le test, on peut penser que le cancer dont elle est atteint est génétique.

Liées au patient

  • Présence de plusieurs tumeurs primaires dans le même organe ou dans différents organes.
  • Tumeurs primaires bilatérales.
  • Âge inférieur à la normale au moment du diagnostic.
  • Tumeurs liées à des défauts congénitaux ou à une lésion annonciatrice héréditaire.

Variables liées à la famille du patient

  • Deux membres de la famille ou plus de premier degré avec des tumeurs rares.
  • Un membre de premier degré avec la même tumeur ou avec une tumeur liée.
  • Deux membres ou plus de premier degré avec des tumeurs dans la même zone.
  • Trois membres de la famille ou plus sur deux générations avec des tumeurs dans la même zone.
  • Deux membres ou plus de premier degré avec des types de tumeurs associés à un syndrome connu de cancer familial.

En quoi consiste le conseil génétique ?

Le conseil génétique a pour but de donner des informations pertinentes au patient et à ses proches au sujet des résultats de l’étude génétique.

Le processus se compose des phases suivantes :

  1. Étude des antécédents médicaux, aussi bien individuels que familiaux.
  2. Obtention et analyse de l’information génétique.
  3. Communication des résultats.
  4. Éducation pour la santé.
  5. Soutien pour la prise de décisions si cela est nécessaire.
  6. Suivi.

Disposer d’une étude génétique vous offre l’option d’adopter des mesures concrètes pour améliorer votre santé et prévenir la maladie. Par ailleurs, un autre grand avantage offert par l’étude génétique est le diagnostic du cancer lors de ses phases les plus précocesce qui permet d’augmenter notablement les possibilités de guérison.

Analyse des bases génétiques du cancer

Les analyses génétiques du cancer ont commencé avec l’étude de familles chez qui le risque était élevé. En général, dans ces familles, de nombreux cas apparaissaient. C’est pour cela que les études des gènes qui pourraient être liés à la maladie ont été lancées.

Dans ces analyses, on prend en compte plusieurs facteurs, comme le nombre total de membres de la famille, le nombre de membres qui ont apporté un échantillon d’ADN, l’âge d’apparition de la maladie ou le nombre de cas dans la famille.

Un autre type d’analyse génétique que l’on peut faire est l’étude d’association de génome complet (GWAS).

Conclusion sur les bases génétiques du cancer

Les personnes qui héritent d’une variante concrète dans leur ADN ont une prédisposition génétique pour un type de cancer. Il est aujourd’hui possible de localiser ces variantes avant que le cancer ne se développe.

La responsabilité scientifique de pouvoir identifier le risque de cancer requiert aussi un engagement humain pour accompagner le processus de celui ou celle qui a recours au conseil génétique.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’indice de survie du cancer
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
L’indice de survie du cancer

Grâce à l'indice de survie, on peut faire quelques estimations, lesquelles sont basées sur les expériences d'autres patients atteints de la même maladie.



  • Cavenee, W., & White, R. (1995). Bases genéticas del cáncer. Investigación y Ciencia.

  • Binelfa, L. F., & García, J. C. S. (2005). Bases genéticas y moleculares del cáncer / 1a. parte Cancer: molecular and genetic basis. Gaceta Mexicana de Oncologia.

  • López, F., Álvarez, K., Wielandt, A., Pinto, E., & Kronberg, U. (2008). Bases genéticas del cáncer colorrectal hereditario. Condes.