Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science : 3 figures remarquables

Le 11 février est la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science, déclarée par l'ONU. Dans cet article, nous évoquons certaines femmes qui ont marqué l'histoire de la médecine.
Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science : 3 figures remarquables

Dernière mise à jour : 17 juin, 2021

Chaque 11 février, depuis 2015, nous célébrons la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science. Il s’agit d’une initiative de l’Organisation des Nations Unies qui a vu le jour il y a seulement cinq ans.

L’objectif de cette célébration est de reconnaître les contributions des femmes et des filles au progrès de la science, ainsi que d’encourager l’égalité des sexes dans ce domaine. De cette manière, davantage de femmes ont accès au monde scientifique et technologique, réduisant ainsi l’écart entre les genres.

Cette Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science va de pair avec d’autres journées de commémoration et de célébrations. La plus importante est la Journée de la Femme qui vise à réduire et à éliminer les différences de genre dans tous les domaines.

Les slogans des années précédentes pour cette célébration étaient les suivants :

  • Transformer le monde : la parité dans la science en 2016.
  • Genre, science et développement durable : l’impact des médias en 2017.
  • Egalité et parité dans les sciences pour la paix et le développement en 2018.
  • Compter sur les femmes et les filles dans les sciences pour une croissance verte inclusive en 2019.

Si de nombreux progrès ont été réalisés pour diminuer l’écart entre les sexes, des disparités subsistent dans le domaine des sciences. L’ONU elle-même reconnaît que moins de 30 % des femmes peuvent accéder à des études ou des emplois liés à la science et la technologie.

D’où l’importance de cette journée. Nous profitons également de cette occasion pour vous parler de quelques femmes qui furent des figures majeures dans le domaine de la médecine.

Rita Levi-Montalcini, pionnière de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science

Cette neurologue italienne représente l’esprit de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science en raison de sa ténacité. Elle est décédée en 2012 après avoir reçu le prix Nobel de médecine en 1986.

D’origine juive, elle a due s’exiler à la campagne sous le gouvernement de Mussolini. Là, elle n’a pas cessé de faire des recherches, avec des outils maison ou en utilisant des animaux de la ferme.

Par la suite, elle a travaillé à l’Université de Washington avec Stanley Cohen pour étudier le facteur de croissance des nerfs. Ses découvertes avec cette substance lui ont valu une reconnaissance mondiale.

Une jeune fille qui regarde dans un microscope.

“Les filles doivent également être impliquées dans les sciences, en reconnaissant leur égalité de genre dès le plus jeune âge.”

Barbara McClintock

Barbara McClintock est née en 1902 et décédée en 1992. Ses études portaient sur les chromosomes, sur leur structure et leur fonctionnement.

Elle reçoit le Prix Nobel de Médecine en 1983, trois ans avant Rita Levi-Montalcini, mais non sans avoir subi l’épreuve du scepticisme de ses collègues. L’ampleur de la méfiance envers ses publications est telle qu’elle se retire dans le silence pendant plusieurs années.

En 1953, parce d’autres scientifiques méprisaient son travail et le jugeaient mauvais, elle cesse de publier ses résultats. Elle ne les fait circuler que parmi ses proches collaborateurs qui partagent sa vision. Quelque temps plus tard, d’autres chercheurs reprennent ses travaux. Et découvrent petit à petit que toutes les publications de Barbara étaient fiables.

Lisez également : Comment fonctionne l’ADN?

Gertrude Belle Elion, pionnière de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science

Cette lauréate du Prix Nobel de Médecine en 1988 est une femme extrêmement pertinente pour la thérapeutique actuelle des maladies graves. C’est à elle que nous devons le développement de médicaments qui, s’ils n’existaient pas, entraîneraient une réduction du nombre de survivants.

Inspirée, malheureusement, par la mort de son grand-père des suites d’un cancer, elle décide de faire des recherches sur le sujet afin de combattre la maladie. Elle obtient alors un diplôme universitaire malgré des conditions économiques défavorables. Puis, grâce à un emploi d’enseignante, elle obtient une maîtrise en sciences à temps partiel.

Elle devient alors associée de recherche avec Hitchings et commence ses études de doctorat. Elle n’a jamais pu terminer officiellement ce diplôme car l’université lui a demandé de quitter ses études et de se consacrer à plein temps à son emploi. Malgré cela, elle refuse et poursuit ses recherches.

Grâce à ses recherches, nous pouvons la désigner comme l’inventrice de :

  • Médicaments contre la leucémie : la 6-mercaptopurine et la tioguanine.
  • Azathioprine : immunodépresseur pour les transplantés.
  • Aciclovir : le médicament le plus utilisé pour l’herpès.
  • Allopurinol : fait partie du traitement de la goutte.
  • Médicaments antipaludiques : tels que la pyriméthamine.
  • Antirétroviraux pour le SIDA.
  • Triméthoprime : antibiotique à usage quotidien et efficace chez les personnes immunodéprimées.
Une femme scientifique qui fait des recherches.

“Les femmes scientifiques du passé furent les pionnières de l’égalité des sexes dans le domaines des sciences et de la technologie.”

Découvrez aussi : Que sont les excipients des médicaments ?

Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science : célébrer, revendiquer et promouvoir

Cette journée de célébration des femmes et des filles de science doit être l’occasion de progresser dans la réduction de l’écart entre les genres. Comme nous venons de le voir, les femmes ont joué un rôle fondamental dans l’avancée de la médecine.

Toutefois, il reste encore un long chemin à parcourir pour que davantage de femmes aient accès à des études et des postes importants. Les journées internationales en leur honneur ne doivent pas rester de simples journées de commémoration, mais doivent inciter à l’action.

Cela pourrait vous intéresser ...
Journée internationale des droits des femmes : la génération de l’égalité
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Journée internationale des droits des femmes : la génération de l’égalité

Quelle est l'origine de la Journée internationale des droits des femmes ? Quelles sont les avancées actuelles en matière d'égalité des genres ?



  • Comfort, Nathaniel C. “From controlling elements to transposons: Barbara McClintock and the Nobel Prize.” TRENDS in Genetics 17.8 (2001): 475-478.
  • Calderón, María José. “Día Internacional de la Mujer y la Niña en la Ciencia.” Revista Española de Física 31.1 (2017): 23.
  • Lorente, Mercedes Mollá. “11 de febrero, día internacional de la mujer y la niña en ciencia.” Astronomía 236 (2019): 76-77.
  • Elion, Gertrude B. “Nobel Lecture. The purine path to chemotherapy.” Bioscience reports 9.5 (1989): 509-529.
  • McGrayne, Sharon Bertsch. Nobel Prize women in science: Their lives, struggles, and momentous discoveries. Birch Lane Press, 1993.