Kashotto : qu'est-ce que c'est et comment l'inclure dans l'alimentation ?

Découvrez ce qu'est le khasotto et comment en faire un de manière simple. Ce plat apporte plusieurs bienfaits pour la santé, notamment pour les sportifs.
Kashotto : qu'est-ce que c'est et comment l'inclure dans l'alimentation ?

Dernière mise à jour : 25 juillet, 2022

Le kashotto est un plat semblable au risotto en apparence, mais les ingrédients utilisés dans ce cas sont le boulgour, le millet, le maïs, le blé, le sarrasin, le quinoa, l’avoine et encore d’autres types de céréales.

C’est une préparation crémeuse qui peut fournir une grande quantité de nutriments essentiels de très haute qualité. Pour cette raison, il est avantageux qu’il apparaisse régulièrement dans le régime alimentaire. Poursuivez donc votre lecture, car nous vous expliquons comment préparer ce délicieux plat

La recette du kashotto

Le kashotto présente de nombreux avantages, parmi lesquels sa capacité à fournir l’énergie nécessaire pour performer au mieux lors de la pratique sportive. Mais pas seulement cela, il est également idéal pour les processus de récupération ultérieurs.

Il contient également des vitamines et des minéraux essentiels, notamment lorsque des légumes sont incorporés dans le processus de préparation. Grâce à eux, la charge d’antioxydants augmente, et neutralise la formation de radicaux libres dans l’environnement interne et, également, leur accumulation ultérieure dans les tissus de l’organisme. Le résultat est une incidence plus faible de pathologies chroniques, comme le confirment les recherches publiées sur European Journal of Medicinal Chemistry.

Ingrédients

La recette du kashotto est simple et rapide. Les ingrédients qui seront nécessaires pour obtenir un excellent résultat sont les suivants :

  • 500 grammes de boulgour
  • 1,5 litre de lait de coco
  • 20 grammes d’huile de noix de coco vierge biologique
  • Assaisonner les légumes
  • Poudre de noix de coco séchée
  • Clou de girofle, cannelle et badiane
  • Sel et poivre

Pas à pas

  1. Tout d’abord, faites chauffer le lait de coco dans une casserole en remuant petit à petit.
  2. Ajoutez le clou de girofle, la cannelle et l’anis étoilé.
  3. Augmentez le feu à moyen sans cesser de remuer.
  4. Poursuivez la cuisson jusqu’à ce que le mélange soit très chaud, mais pas bouillant.
  5. Retirez la préparation du feu, couvrir et laissez reposer pendant 20 minutes.
  6. Coupez les légumes.
  7. Pour continuer, versez les 20 grammes d’huile de coco dans une casserole et ajoutez également les légumes fraîchement coupés.
  8. Assaisonnez de sel et de poivre et attendez qu’ils ramollissent et réduisent de volume.
  9. Filtrez le lait de coco et remettez-le sur le feu.
  10. À ébullition, ajoutez le boulgour et baissez le feu en remuant constamment. Petit à petit, les céréales vont commencer à gonfler et absorber le liquide.
  11. Salez, poivrez et laissez réduire jusqu’à obtenir la texture d’un risotto.
  12. Couvrez et laissez reposer pendant 20 minutes. Ensuite, saupoudrez de noix de coco râpée et servez avec les légumes.



C’est une préparation appropriée pour les coeliaques

Le kashotto peut être préparé avec du blé ou des céréales contenant du gluten, mais il est possible d’utiliser du boulgour comme ingrédient principal. On s’assure ainsi que le plat convient aux cœliaques, en évitant les problèmes intestinaux. En d’autres termes, il est possible d’obtenir une préparation facilement digestible capable de satisfaire les besoins en fibres et en glucides.

Il est essentiel de souligner qu’au moins 25 grammes de fibres doivent être consommés chaque jour, une exigence rarement satisfaite. En cas de consommation insuffisante, certains problèmes de santé peuvent se développer progressivement, comme la dysbiose.

Un kashotto.
Le kashotto peut être préparé avec des céréales avec ou sans gluten. Il peut donc être adapté aux personnes atteintes de la maladie cœliaque.



Le kashotto, une préparation très saine

Comme vous avez pu le constater, le kashotto est une préparation très saine qui peut être incluse dans le cadre d’une alimentation variée. Il est particulièrement positif pour les athlètes, car il fournit une grande quantité de glucides de bonne qualité.

Ainsi, la disponibilité de l’énergie pendant l’effort est assurée, évitant les baisses de performances ou l’apparition de fatigue. Bien entendu, il faudra veiller à ce que tous les nutriments essentiels soient consommés à des doses suffisantes pour cela.

Cela pourrait vous intéresser ...
Types de maladie cœliaque et leurs caractéristiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Types de maladie cœliaque et leurs caractéristiques

En Europe, on estime que 1 % de la population souffre de maladie coeliaque sans compter ceux qui ne sont pas diagnostiqués.



  • Alghannam, A. F., Gonzalez, J. T., & Betts, J. A. (2018). Restoration of Muscle Glycogen and Functional Capacity: Role of Post-Exercise Carbohydrate and Protein Co-Ingestion. Nutrients10(2), 253. https://doi.org/10.3390/nu10020253
  • Tabbers, M. M., & Benninga, M. A. (2015). Constipation in children: fibre and probiotics. BMJ clinical evidence2015, 0303.
  • Neha, K., Haider, M. R., Pathak, A., & Yar, M. S. (2019). Medicinal prospects of antioxidants: A review. European journal of medicinal chemistry178, 687–704. https://doi.org/10.1016/j.ejmech.2019.06.010