Kératolyse ponctuée : qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui la cause ?

La kératolyse ponctuée provoque généralement des lésions sous forme de fissures qui affectent les talons ou la pointe des pieds. Nous allons vous expliquer pourquoi elle se produit et comment la distinguer d'autres pathologies.
Kératolyse ponctuée : qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui la cause ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2021

La kératolyse ponctuée est une affection de la peau. Elle est typique chez les adolescents ou les jeunes adultes sportifs, tout comme chez les agriculteurs et les soldats, selon les cas qui ont été décrits. Ils partagent tous un point commun : porter des chaussures fermées pendant des périodes prolongées ou être soumis à beaucoup d’humidité.

En soi, il s’agit d’une infection bactérienne. Elle affecte généralement la plante des pieds, même si elle peut aussi apparaître dans les paumes de mains. Son nom s’associe à sa forme caractéristique, avec des fissures ou des stries.

En quoi consiste la kératolyse ponctuée ?

La kératolyse ponctuée est une infection bactérienne qui se produit sur la peau des pieds ou de la paume des mains. Plus concrètement, elle affecte la couche cornée des paumes et des plantes.

Les bactéries qui la causent sont souvent à gram positif. C’est le nom que l’on donne à celles qui prennent une teinte violette lorsqu’on utilise une technique de coloration spécifique au microscope.

La kératolyse ponctuée a été décrite pour la première fois en 1910. Castellani, qui l’a identifiée, l’a considérée comme une variante de l’hyperkératose plantaire. Cette condition correspond un épaississement de la couche la plus externe du pied.

Sa prévalence est très élevée. Surtout chez les sportifs, les jeunes adultes et en été. Même si elle se distribue dans le monde entier, elle est plus fréquente dans les zones tropicales. En effet, l’humidité joue un rôle clé dans son développement.

C’est pour cette raison qu’elle est fréquente chez des personnes qui portent des chaussures fermées pendant longtemps. Elle est donc typique chez certaines professions.

Des runners sur un pont.

L’utilisation de chaussures de sport fermées pendant de longues périodes favorise l’apparition de cette pathologie.

Symptômes de la kératolyse ponctuée

La kératolyse ponctuée porte ce nom parce que les lésions qui ont tendance à apparaître sont très caractéristiques. Son principal symptôme est celui de petites fissures dans la partie supérieure de la peau des plantes de pieds ou des paumes de mains.

Chaque fissure mesure généralement entre 1 et 3 millimètres. Elles peuvent même atteindre les 7 millimètres.

Ces fissures ont tendance à se regrouper. Par exemple, au niveau des talons ou de la pointe des pieds. Ce sont les zones où on exerce le plus de pression quand on marche ou quand on est debout.

Parfois, les fissures peuvent se rassembler et former une grande lésion. Quand l’infection commence, le plus habituel est que la couche cornée macère. Ceci aide les bactéries à proliférer.

Ces fissures deviennent plus proéminentes quand la personne plonge le pied dans l’eau pendant longtemps. Par ailleurs, la peau de la zone affectée peut changer de couleur et de texture. Le plus commun est qu’elle ait un aspect blanchâtre et ridé. Néanmoins, elle peut être rouge s’il y a une inflammation, verdâtre à cause de l’infection et même noirâtre.

Un autre des symptômes notables de la kératolyse ponctuée est la mauvaise odeur : beaucoup de patients affirment sentir mauvais.

Principales causes et facteurs de risque

Il existe différentes espèces de bactéries qui s’associent à cette pathologie :

  • Kytococcus sedentarius.
  • Dermatophilus congolensis.
  • Corynebacterium spp.
  • Actinomyces spp.

Toutes ces espèces prolifèrent dans des environnements humides et sombres. Les soldats, les agriculteurs, les marins ou pêcheurs et les athlètes sont les plus atteints au niveau des pieds à cause de ces conditions.

De la même façon, les personnes âgées, les personnes diabétiques et celles qui ont un système immunitaire affaibli constituent aussi un groupe à risque. Même si la kératolyse ponctuée peut se développer chez des personnes de n’importe quel endroit du monde, elle est plus habituelle dans des zones avec un climat chaud et humide.

Comment diagnostique-t-on la kératolyse ponctuée ?

Le diagnostic de la kératolyse ponctuée peut se faire par un médecin généraliste ou un dermatologue. Selon une publication de Dermnet NZ, le plus habituel est qu’il se réalise de façon clinique. En d’autres termes, il n’y a pas besoin d’examen complémentaire.

Certaines données peuvent aider à aboutir au diagnostic, en plus des lésions caractéristiques. Par exemple, la douleur ou la sensation de brûlure en marchant.

Pour pouvoir différencier cette pathologie d’autres entités, on a parfois recours à des examens complémentaires. On peut effectuer un prélèvement de la peau pour écarter la possibilité d’une infection par des champignons.

On peut aussi utiliser l’examen à la lampe de Wood. Il s’agit d’une technique à travers laquelle la zone affiche une fluorescence de couleur rouge corail face à l’exposition à une source de lumière spéciale.

Traitement de la kératolyse ponctuée

La kératolyse ponctuée est une affection causée par des bactéries. On administre donc des antibiotiques pour la traiter. En général, ces médicaments se prescrivent de façon topique.

Néanmoins, dans certains cas très spécifiques, il peut être nécessaire d’avoir recours à un traitement oral. Les médicaments pour cette modalité sont l’érythromycine et la clindamycine. Il y a aussi la mupirocine, l’acide fusidique et le peroxyde de benzoyle.

Au bout de deux semaines de traitement topique, les lésions ont tendance à disparaître complètement. L’odeur désagréable s’en va également.

Remèdes maison pour la kératolyse ponctuée

Pour aider à traiter la kératolyse ponctuée, il est aussi possible d’utiliser certains remèdes maison. Ce sont des mesures simples dont on doit parler avec un médecin. L’une d’elles consiste à appliquer un antitranspirant sur les pieds plusieurs fois par semaine.

Par ailleurs, on peut se laver les pieds avec du savon ou un antiseptique deux fois par jour. On ne doit pas porter pendant trop longtemps les mêmes chaussures. En fait, l’idéal est d’alterner les chaussures tous les jours.

Une femme marche pieds nus.

Rester pieds nus à certains moments de la journée aide à prévenir l’humidité de la zone, évitant ainsi des infections.

Poursuivez votre lecture : Les bienfaits de marcher pieds nus

Peut-on prévenir la kératolyse ponctuée ?

La kératolyse ponctuée peut bien souvent être prévenue. Comme nous l’avons vu, l’humidité est l’un des facteurs déterminants dans son apparition. Il faut donc éviter que les pieds restent mouillés pendant longtemps.

Pour cela, on doit essayer de porter des chaussures ou des baskets fermées le moins de temps possible. Les chaussettes doivent être en tissu qui absorbe l’humidité, comme le coton.

Il n’est pas recommandé de porter les mêmes chaussures plusieurs jours de suite ni de les garder à ses pieds toute la journée. Il faut aussi essayer de ne pas partager ses chaussures ou ses serviettes avec d’autres personnes.

Des bactéries sur les pieds que l’on peut éviter

La kératolyse ponctuée est une infection bactérienne qui touche les pieds ou les mains, même si elle est plus fréquente sur les premiers. Elle est typique des personnes qui passent beaucoup de temps avec des chaussures fermées, qui vivent dans des zones avec un climat chaud ou qui pratiquent un sport avec assiduité.

Elle peut entraîner une mauvaise odeur et des lésions sous forme de fissures à la surface du pied. Même si elle est facile à identifier, il est essentiel de consulter un médecin ; le professionnel est celui qui devra instaurer un traitement thérapeutique adéquat.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 conseils pour prendre soin de ses pieds cet été
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 conseils pour prendre soin de ses pieds cet été

Les pieds ont tendance à plus souffrir d'infections et d'agressions de la peau en été. Alors, comment prendre soin de ses pieds ?