Kétoconazole : indications et contre-indications

Ce médicament est efficace face aux infections fongiques car il est capable d'inhiber la synthèse de la membrane cellulaire des champignons. Plus concrètement, le kétoconazole inhibe la synthèse d'ergostérol, une substance indispensable de la membrane fongique.
Kétoconazole : indications et contre-indications

Dernière mise à jour : 08 mars, 2021

Le kétoconazole est un médicament qui s’utilise pour combattre les infections provoquées par des champignons. Il s’agit donc d’un médicament antifongique. Il appartient à la famille des imidazoles, où l’on retrouve également d’autres médicaments comme le clotrimazole, le fluconazole ou l’imidazole.

Ce médicament est actif par voie orale, même si, en Europe, il n’est commercialisé que par voie topique pour les infections fongiques, par risque d’hépatotoxicité. Il présente la propriété d’inhiber la synthèse des corticoïdes au niveau surrénal et, à des doses supérieures, inhibe l’activité des champignons pathogènes.

Certains des champignons sur lesquels le kétoconazole est efficace sont, entre autres :

  • Candida albicans.
  • Aspergillus famigatus.
  • Microsporum gypseum.
  • Malassezia furfur.

Comme nous pouvons le voir, le kétoconazole s’utilise pour traiter les infections par Candida albicans, ainsi que celles provoquées par d’autres champignons qui appartiennent à ce genre. Ce sont ceux responsables de la célèbre candidose.

Ainsi, commençons par voir les caractéristiques générales de cette infection pour pouvoir mieux comprendre l’effet du kétoconazole ainsi que ses propriétés.

Caractéristiques générales de la candidose

La candidose chez la femme.

La candidose est une infection fongique ou mycose provoquée par n’importe laquelle des espèces Candida. Le champignon Candida Albicans, qui est le plus connu de la population en général, n’est pas le seul à la produire.

La localisation la plus commune de l’infection est le vagin. Elle peut cependant affecter d’autres parties du corps. La candidose se produit généralement quand les défenses du corps sont affaiblies et ne sont pas capables de garder sous contrôle les champignons qui habitent ces parties du corps.

Par ailleurs, il faut mentionner que 75 % des femmes souffrent au moins une fois dans leur vie de cette infection, et 50 % de ces dernières en souffrent de façon récurrente. Il est important de savoir qu’il ne s’agit pas d’une maladie sexuellement transmissible, même si on peut la transmettre à son partenaire sexuel quand elle est présente.

Nous disposons aujourd’hui d’un arsenal thérapeutique très efficace pour traiter les symptômes de cette infection, parmi lesquels nous pouvons souligner :

  • Démangeaisons.
  • Sensation de brûlure, surtout en urinant ou lors des relations sexuelles.
  • Éruption cutanée vaginale.
  • Sécrétion vaginale épaisse, blanche et sans odeur.

Comment le kétoconazole exerce-t-il son effet dans l’organisme ?

Ce médicament est efficace face aux infections fongiques. Il est en effet capable d’inhiber la synthèse de la membrane cellulaire des champignons. Plus concrètement, le kétoconazole inhibe la synthèse d’ergostérol, une substance indispensable de la membrane fongique.

Pour cela, il interagit avec un enzyme du nom de 14-α-déméthylase. Cet enzyme est nécessaire pour transformer le lanostérol en ergostérol. Ainsi, en ne pouvant pas synthétiser d’ergostérol à partir de lanostérol, la membrane fongique ne peut pas être créée et le champignon meurt.

Par ailleurs, comme nous l’avons commenté au début de l’article, le kétoconazole peut aussi affecter la synthèse des substances corticoïdesIl s’agit d’un médicament qui présente une activité très puissante au moment d’inhiber la synthèse de thromboxane. On l’utilise parfois par voie orale pour le traitement du syndrome de Cushing.

C’est pour cela qu’on l’a aussi utilisé afin de prévenir le syndrome de détresse respiratoire chez l’adulte, surtout chez des patients qui présentent un risque élevé.

Contre-indications du kétoconazole

Au moment de prendre ce médicament, il est très important de prendre en compte les effets indésirables qu’il peut entraîner ainsi que les situations au cours desquelles son usage est contre-indiqué.

En ce qui concerne les contre-indications, il s’agit d’un médicament qui requiert un milieu acide pour sa dissolution et son absorption. Ainsi, chez les patients qui présentent une achlorhydrie ou une hypochlohydrie, l’antifongique ne peut pas atteindre les niveaux plasmatiques requis pour exercer son effet.

Par ailleurs, il se métabolise par le foie, ce qui fait que les patients avec des dommages hépatiques peuvent voir leurs problèmes s’aggraver avec l’utilisation de cet antifongique.

Son usage est aussi contre-indiqué chez les femmes enceintes et en période d’allaitement. En effet, il se trouve dans la catégorie C de risque de grossesse, car on a observé des effets tératogènes sur des animaux lors des études réalisées. Le kétoconazole s’excrète dans le lait maternel et peut provoquer un ictère nucléaire chez le nourrisson.

En outre, en ce qui concerne les réactions adverses les plus habituelles déclenchées par ce médicament, nous pouvons mentionner :

  • Nausées et vomissements.
  • Hépatotoxicité.
  • Diminution de la libido, à cause de son effet sur la synthèse des hormones.
  • Photophobie.

Découvrez aussi : Médicaments compatibles avec l’allaitement maternel

Conclusion

Le kétoconazole est un médicament très utilisé pour combattre les infections fongiques. On l’emploie surtout pour le traitement de la candidose, une maladie qui touche beaucoup de femmes mais qui n’est pas une maladie sexuellement transmissible.

Lorsque l’on commence le traitement avec ce médicament, il faut prendre en compte les possibles effets indésirables ainsi que les situations contre-indiquées. Nous vous recommandons de consulter votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 remèdes pour traiter les champignons vaginaux
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
4 remèdes pour traiter les champignons vaginaux

Aujourd'hui, nous vous parlons de 4 traitements faciles à préparer pour lutter contre les champignons vaginaux, un problème gênant mais facilement ...



  • Espinosa-Cárdenas, P. E., Espinosa De Los Monteros-Sánchez, A. L., Mercado, M., & Sosa-Eroza, E. (2013). Ketoconazol en el tratamiento de la enfermedad de Cushing. Revista de Endocrinología y Nutrición.
  • López-Ávila, K., Dzul-Rosado, K. R., Lugo-Caballero, C., Arias-León, J. J., & Zavala-Castro, J. E. (2016). Mecanismos de resistencia antifúngica de los azoles en Candida albicans. Una revisión. REVISTA BIOMÉDICA. https://doi.org/10.32776/revbiomed.v27i3.541
  • Ketoconazol. (2014). In Checkliste Arzneimittel A–Z. https://doi.org/10.1055/b-0034-82520