Kystes épidermoïdes : causes et traitements possibles

16 septembre 2020
Les kystes épidermoïdes sont des bosses dans la peau qui apparaissent assez régulièrement. Ils ne génèrent pas de risque pour la santé et leur symptomatologie est très limitée. Quelle est leur origine ?

Les kystes épidermoïdes sont de petites bosses bénignes dans la peau. Leur localisation peut être variable, mais ils se développent généralement sur le visage, le cou et le tronc.

Ils grandissent lentement et entraînent rarement des douleurs. Par conséquent, comme ils ne causent pas de gêne particulière, ils ne requièrent pas souvent de traitement. Dans cet article, nous détaillons leurs principales causes ainsi que les traitements disponibles.

Quelles sont les causes des kystes épidermoïdes?

La couche la plus superficielle de la peau, l’épiderme, est constituée d’une fine surface qui protège les cellules en constante évolution. Dans la plupart des cas, les kystes épidermoïdes se forment lorsque les cellules de l’épiderme ne se détachent pas correctement et qu’ils se multiplient.

Par ailleurs, ils peuvent même se situer plus profondément dans la peau. Une autre cause de leur apparition est une lésion cutanée ou une irritation de la partie la plus superficielle d’un follicule pileux.

Les parois du kyste sont formées par les cellules de l’épiderme, puis la kératine est sécrétée à l’intérieur. L’endommagement d’un follicule pileux ou d’une glande sébacée de la peau peut déclencher une croissance anormale de cellules épidermiques.

Symptômes des kystes épidermoïdes

Les kystes épidermoïdes ne présentent pas beaucoup de symptômes. Voici cependant certaines manifestations caractéristiques :

  • Une petite bosse, de forme arrondie, qui se distingue sous la peau du visage, du cou ou du tronc
  • L’ouverture centrale du kyste est bouchée par un point noir
  • Si le kyste s’infecte ou s’enflamme, la zone de la peau peut devenir rouge, être plus sensible et enflammée
  • Parfois, un liquide épais, jaunâtre et malodorant, peut s’écouler
Des kystes épidermoïdes sur les tempes.

Est-il nécessaire de consulter un médecin ?

La plupart des kystes épidermoïdes ne génèrent pas de complications, ni ne requièrent de traitement. Cependant, il est recommandé de faire preuve d’une grande vigilance si vous observez les caractéristiques suivantes :

  • Une croissance rapide
  • Il y a une rupture, des douleurs ou des signes d’infection
  • Le kyste épidermoïde se trouve dans une zone toujours irritée
  • Il entraîne des inconforts pour des raisons esthétiques
  • Il se trouve sur une partie inhabituelle, comme les doigts
  • Le kyste s’accompagne de fièvre

Lisez également : Comment éliminer les kystes sébacés avec des remèdes maison ?

Facteurs de risque des kystes épidermoïdes

N’importe qui peut développer un ou plusieurs kystes épidermoïdes. Toutefois, le fait d’avoir passé la puberté peut influencer leur apparition. Les hommes sont plus susceptibles de développer des kystes épidermoïdes. Ainsi que les personnes souffrant du syndrome de Gardner, du syndrome du nævus basocellulaire ou de la pachyonychie congénitale de type 2.

Complications éventuelles

Dans de rares occasions, les kystes épidermoïdes génèrent des complications. Voici les plus courantes :

  • Inflammation
  • Infection et abcès douloureux
  • Rupture causée par un traumatisme ou par une infection bactérienne causée par le Staphylococcus aureus, Escherichia Coli, et Streptococcus du groupe A
  • Cancer de la peau : une étude révèle qu’1% des kystes subissent une transformation maligne en carcinome basocellulaire ou carcinome spinocellulaire

Comment réaliser le diagnostic ?

Le diagnostic est effectué par le médecin avec une simple observation de la lésion. L’apparence est semblable à celle d’un kyste sébacé, mais ce ne sont pas les mêmes pathologies. La cause des kystes épidermoïdes est l’endommagement des follicules pileux, ou de la couche la plus externe de la peau. En cas de doute sur le diagnostic, une biopsie peut être nécessaire pour exclure d’autres affections.

Diagnostic différentiel

  • Kystes dermoïdes
  • Lipomes
  • Pseudo-kystes de l’acné
  • Pseudo-kystes myxoïdes

Découvrez aussi : Prévenir et détecter à temps les kystes mammaires

Traitement des kystes épidermoïdes

Les kystes épidermoïdes ne requièrent généralement pas de traitement. Ils ne sont pris en considération que dans les cas où ils génèrent une gêne due à leur localisation, pour des raisons esthétiques ou parce qu’ils provoquent des infections à répétition. Voici les principales options thérapeutiques.

Incision et drainage

Cela consiste à faire une incision dans le kyste épidermoïde. Ensuite, une légère pression est exercée dans le but d’expulser le contenu vers l’extérieur. Il s’agit d’une procédure simple et rapide, mais si elle n’est pas effectuée correctement, le kyste peut réapparaître au fil du temps.

Le contenu du kyste ainsi que la capsule qui le contient doivent être extraits. Sinon, le kyste pourrait réapparaître plus tard.

Les kystes épidermoïdes nécessitent un traitement particulier.

Chirurgie mineure

Le médecin spécialiste retirera la totalité du kyste, y compris la capsule. Une étude publiée dans la revue Medical Sciences détaille l’importance d’exciser toute la paroi du kyste afin de réduire les taux de récurrence.

Il est fort probable que le patient ait à retourner au cabinet médical quelques jours après, afin de retirer les points de suture. L’opération est mineure, mais elle empêche qu’un kyste apparaisse dans cette même zone. 

Au cas où le kyste est infecté ou enflammé, l’essentiel sera d’effectuer le traitement correspondant. Puis de programmer ensuite la chirurgie.

Infiltration

Si le kyste est enflammé et œdémateux, la meilleure pratique médicale consiste à injecter un médicament corticostéroïdes dans la région affectée. Toutefois, seul le professionnel peut déterminer cette intervention.

Antibiothérapie

Parfois, lorsqu’une infection est évidente, on commence d’abord par un traitement avec un antibiotique oral. Puis, une fois que l’infection est résolue, on évalue les autres options thérapeutiques.

Les kystes épidermoïdes ne sont pas synonymes de malignité

Les kystes épidermoïdes sont des tumeurs bénignes de la peau. Ils sont très fréquents et ne requièrent pas de traitement médical s’ils ne présentent pas de signes ou de symptômes. Enfin, il faut éviter de les manipuler afin de prévenir les infections et les complications.

 

  • Zito PM, Scharf R. Cyst, Epidermoid (Sebaceous Cyst) [Updated 2020 Apr 29]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK499974/
  • Habif TP. Benign skin tumors. In: Habif TP, ed. Clinical Dermatology: A Color Guide to Diagnosis and Therapy. 6th ed. Philadelphia, PA: Elsevier; 2016
  • Weir CB, St.Hilaire NJ. Epidermal Inclusion Cyst. [Updated 2020 May 3]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK532310/
  • Wollina U, Langner D, Tchernev G, França K, Lotti T. Epidermoid Cysts – A Wide Spectrum of Clinical Presentation and Successful Treatment by Surgery: A Retrospective 10-Year Analysis and Literature Review. Open Access Maced J Med Sci. 2018;6(1):28-30. Published 2018 Jan 10. doi:10.3889/oamjms.2018.027
  • Hoang VT, Trinh CT, Nguyen CH, Chansomphou V, Chansomphou V, Tran TTT. Overview of epidermoid cyst. Eur J Radiol Open. 2019;6:291-301. Published 2019 Sep 5. doi:10.1016/j.ejro.2019.08.003
  • Weir CB, St.Hilaire NJ. Epidermal Inclusion Cyst. In: StatPearls. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020.
  • Zuber TJ. Minimal excision technique for epidermoid (sebaceous) cysts. Am Fam Physician. 2002;65(7):1409-1420.
  • Hoang VT, Trinh CT, Nguyen CH, Chansomphou V, Chansomphou V, Tran TTT. Overview of epidermoid cyst. Eur J Radiol Open. 2019;6:291-301. Published 2019 Sep 5. doi:10.1016/j.ejro.2019.08.003