L’huile d’origan pour soulager le rhume : comment l’utiliser et contre-indications

15 décembre 2020
L'huile essentielle d'origan est liée à la santé respiratoire : c'est pour cela qu'on l'utilise en médecine populaire pour le traitement du rhume et de la grippe. Découvrez comment procéder et apprenez-en plus sur ses bénéfices.

L’origan est une plante aromatique qui appartient à la famille de la menthe. Son huile est populaire grâce à ses propriétés antivirales, antioxydantes et anti-inflammatoires. Par tradition, beaucoup de personne ont recours à l’huile d’origan pour la santé respiratoire et pour traiter le rhume et la grippe.

L’huile s’obtient à partir de plusieurs parties de la plante et est consommée sous différentes présentations. La majorité de celles-ci se trouvent dans des boutiques naturistes sous forme de suppléments, de teintures mères ou d’huile essentielle aromatique. Cette dernière est réservé à un usage externe et aromathérapeutique.

Découvrez comment l’utiliser, ainsi que les bénéfices et contre-indications de l’huile d’origan pour traiter les symptômes du rhume et de la grippe.

Bénéfices de l’huile d’origan

L’origan contient plusieurs composés avec des propriétés sur la santé humaine, comme l’acide rosmarinique, le timol et le carvacrol. Cette composition est la base qui fournit les effets, parmi lesquels nous pouvons souligner les suivants.

Origan frais dans un bol.

L’origan n’est pas seulement un condiment culinaire : il a aussi des applications en médecine naturelle.

1. Antibiotique

Selon une étude en coursl’origan peut combattre des bactéries comme Staphylococcus aureus, qui est l’une des plus communes à provoquer des intoxications alimentaires et infections de la peau. Par ailleurs, l’huile pourrait aider à combattre certaines bactéries résistantes aux antibiotiques.

2. Réduction du cholestérol

L’huile d’origan pourrait réduire le cholestérol, selon une étude scientifique. Ceux qui ont reçu ce traitement ont augmenté leur niveau de bon cholestérol, alors que le mauvais s’est réduit par rapport à ceux qui n’avaient suivi que des conseils alimentaires.

3. Antioxydant

Une étude avec d’autres herbes similaires a montré que l’origan avait des niveaux d’antioxydants de 3 à 30 fois plus élevés que le thym, le millepertuis et la marjolaine. Le contenu antioxydant de l’huile d’origan est plus élevé que dans certains fruits et légumes.

4. Elle améliore la santé intestinale

L’origan peut améliorer les symptômes intestinaux causés par des parasites, comme les ballonnements, les douleurs et la diarrhée. Selon une étude, tous les participants ont noté une réduction de la présence d’organismes invasifs et beaucoup d’entre eux ont guéri. L’origan serait aussi utile face à la maladie de l’intestin perméable.

5. Propriétés anti-inflammatoires

Une étude en cours révèle que l’huile essentielle d’origan peut réduire l’inflammation grâce à l’un de ses composants, le carvacrol. Malgré tous les progrès effectués, il faut encore davantage de recherches sur les humains.

6. Elle pourrait traiter les infections par champignons

Grâce à certaines études, on a vu se développer l’idée selon laquelle l’huile d’origan est efficace contre cinq types différents de Candidaun champignon qui touche la bouche et les parties intimes. On la considère même plus efficace que d’autres huiles testées. La Candida se retrouve sous forme de levure et cause des infections quand sa croissance est excessive.

7. Elle soulage la douleur

Une étude en cours a découvert que l’huile d’origan avait des effets similaires à ceux des analgésiques communs comme la morphine. Cette propriété est due à l’une de ses substances, le carvacrol, même si davantage d’études sur les humains sont nécessaires pour prouver son efficacité totale.

8. Elle pourrait aider à perdre du poids

Selon une étude, l’huile d’origan pourrait aider à perdre du poids car le carvacrol inverserait la chaîne d’événements qui forme les cellules de graisses. Néanmoins, cela n’a pas encore été prouvé de façon concluante chez les humains.

Découvrez : 4 activités quotidiennes pour vous aider à perdre du poids

Comment utiliser l’huile d’origan pour traiter le rhume ?

Grâce aux propriétés de l’huile d’origan, celle-ci peut aider à combattre les bactéries, soulager la congestion au niveau des voies respiratoires et, par ailleurs, servir d’anti-inflammatoire. Dans le cas du rhume, les deux façons les plus communes de l’utiliser sont sous forme d’inhalations et de gargarismes.

Inhalation de vapeur avec de l’huile d’origan

  1. Faites chauffer de l’eau dans une casserole, portez-la à ébullition puis enlevez-la du feu, ajoutez deux ou trois gouttes d’huile d’origan et couvrez-la.
  2. Vous devez avoir plusieurs serviettes à portée de main pour recouvrir vos épaules, votre dos, votre tête et, enfin, la casserole. De cette façon, vous pourrez conserver pendant plus longtemps la chaleur du récipient.
  3. Une fois que vous avez suivi les étapes 1 et 2, placez la casserole encore recouverte sur une table, juste en-dessous de votre nez.
  4. Assurez-vous d’être bien couvert et enlevez la serviette de la casserole. Respirez à fond la vapeur par le nez pendant environ 6-12 minutes. Ceci vous aidera à libérer la mucosité des fosses nasales.
  5. Évitez les courants d’air et la sensation de froid pendant et après les vapeurs décongestionnantes.

Pour les cas avec des maux de gorge

  1. Dans un verre d’eau tiède, versez de une à deux gouttes d’huile d’origan.
  2. Avec de petites gorgées, réalisez des gargarismes pendant environ 30 secondes.
  3. Répétez cela jusqu’à terminer le verre d’eau. Cela vous aidera à désenflammer la zone.

Comment l’utiliser pour traiter la bronchite et la toux ?

Une autre des propriétés de l’huile d’origan est son potentiel en tant qu’expectorant. Elle dilue la mucosité, en soulageant les symptômes de la bronchite. Il existe deux façons de la traiter.

Comment faire des inhalations de vapeur

  1. Faites chauffer de l’eau dans une casserole, portez-la à ébullition puis enlevez-la du feu, ajoutez deux ou trois gouttes d’huile d’origan et couvrez-la.
  2. Pendant que l’eau bout, couvrez votre dos, vos épaules et votre tête avec des serviettes. Préparez-en une pour la casserole. La chaleur sera ainsi conservée pendant plus longtemps.
  3. Placez la casserole encore couverte juste en-dessous de votre nez, sur un tabouret ou une table.
  4. Enlevez la serviette de la casserole avec précaution et respirez à fond la vapeur de 6 à 12 minutes environ. Ceci vous aidera à vous libérer de la mucosité.
  5. Évitez les courants d’air pendant et après les inhalations.

Comment appliquer l’huile d’origan sur la poitrine

  1. Mélangez, dans un petit récipient, 1 à 2 cuillérées d’huile de coco avec 5 à 8 gouttes d’huile d’origan et mélangez pendant quelques secondes.
  2. Veillez à avoir les mains tièdes et, du bout des doigts, frottez tout doucement l’huile mélangée sur la poitrine.
  3. Il est important que vous restiez bien couvert pendant et après le traitement.
Huile essentielle d'origan.

L’huile d’origan peut s’inhaler sous forme de vapeur ou s’appliquer directement sur la poitrine.

Contre-indications de l’huile d’origan

Faites attention à ne pas utiliser une dose excessive d’huile d’origan. Vous devez savoir que sa concentration est très élevée. Si vous en prenez trop ou l’utilisez pendant trop longtemps, des effets pourront se déclencher à cause du timol.

Parmi les réactions secondaires les plus communes, nous retrouvons les allergies de la peau et des yeux, les nausées et les vomissements, la dyspepsie et les éruptions cutanées. Il manque encore des études scientifiques qui appuient son utilisation chez les femmes enceintes et les enfants ; il n’est donc pas recommandé d’appliquer de l’huile d’origan dans les deux cas.

Lisez aussi : Huile de ricin : conseils et contre-indications

Employez avec précaution l’huile d’origan pour le rhume

L’huile d’origan apporte donc de nombreux bénéfices. Elle possède même des antioxydants avec des quantités plus élevées que dans certains fruits et légumes. Cependant, il faut se rappeler que davantage d’études sont nécessaires pour comprendre intégralement sa fonction.

L’huile d’origan peut être utilisée pour soulager certains problèmes de santé communs (rhume et grippe) mais doit s’ingérer ou s’appliquer avec des doses adéquates. Veillez donc à bien lire les recommandations établies par le fabricant.

 

  • Preuss, H. G., Echard, B., Dadgar, A., Talpur, N., Manohar, V., Enig, M., Bagchi, D., & Ingram, C. (2005). Effects of Essential Oils and Monolaurin on Staphylococcus aureus: In Vitro and In Vivo Studies. Toxicology mechanisms and methods, 15(4), 279–285. doi: 10.1080/15376520590968833
  • Sienkiewicz, M., Wasiela, M., & Głowacka, A. (2012). Aktywność przeciwbakteryjna olejku oreganowego (Origanum heracleoticum L.) wobec szczepów klinicznych Escherichia coli i Pseudomonas aeruginosa [The antibacterial activity of oregano essential oil (Origanum heracleoticum L.) against clinical strains of Escherichia coli and Pseudomonas aeruginosa]. Medycyna doswiadczalna i mikrobiologia, 64(4), 297–307.
  • Ozdemir, B., Ekbul, A., Topal, N. B., Sarandöl, E., Sağ, S., Başer, K. H., Cordan, J., Güllülü, S., Tuncel, E., Baran, I., & Aydinlar, A. (2008). Effects of Origanum onites on endothelial function and serum biochemical markers in hyperlipidaemic patients. The Journal of international medical research, 36(6), 1326–1334. doi: 10.1177/147323000803600621
  • Zheng, W., & Wang, S. Y. (2001). Antioxidant activity and phenolic compounds in selected herbs. Journal of agricultural and food chemistry, 49(11), 5165–5170. doi: 10.1021/jf010697n
  • Force, M., Sparks, W. S., & Ronzio, R. A. (2000). Inhibition of enteric parasites by emulsified oil of oregano in vivo. Phytotherapy research : PTR, 14(3), 213–214. doi: 10.1002/(sici)1099-1573(200005)14:3<213::aid-ptr583>3.0.co;2-u
  • Zou, Y., Xiang, Q., Wang, J., Peng, J., & Wei, H. (2016). Oregano Essential Oil Improves Intestinal Morphology and Expression of Tight Junction Proteins Associated with Modulation of Selected Intestinal Bacteria and Immune Status in a Pig Model. BioMed research international, 2016, 5436738. doi: 10.1155/2016/5436738
  • Silva, F. V., Guimarães, A. G., Silva, E. R., Sousa-Neto, B. P., Machado, F. D., Quintans-Júnior, L. J., Arcanjo, D. D., Oliveira, F. A., & Oliveira, R. C. (2012). Anti-inflammatory and anti-ulcer activities of carvacrol, a monoterpene present in the essential oil of oregano. Journal of medicinal food, 15(11), 984–991. doi: 10.1089/jmf.2012.0102
  • Pozzatti, P., Scheid, L. A., Spader, T. B., Atayde, M. L., Santurio, J. M., & Alves, S. H. (2008). In vitro activity of essential oils extracted from plants used as spices against fluconazole-resistant and fluconazole-susceptible Candida spp. Canadian journal of microbiology, 54(11), 950–956. doi: 10.1139/w08-097
  • Aydın, S., Öztürk, Y., Beis, R. and Hüsnü Can Başer, K. (1996), Investigation of Origanum onites, Sideritis congesta and Satureja cuneifolia Essential Oils for Analgesic Activity. Phytother. Res., 10: 342-344. doi: 10.1002/(SICI)1099-1573(199606)10:4<342::AID-PTR832>3.0.CO;2-W
  • Jung, C. Y., Kim, S. Y., & Lee, C. (2018). Carvacrol Targets AXL to Inhibit Cell Proliferation and Migration in Non-small Cell Lung Cancer Cells. Anticancer research, 38(1), 279–286. doi: 10.21873/anticanres.12219
  • Cho, S., Choi, Y., Park, S., & Park, T. (2012). Carvacrol prevents diet-induced obesity by modulating gene expressions involved in adipogenesis and inflammation in mice fed with high-fat diet. The Journal of nutritional biochemistry, 23(2), 192–201. doi: 10.1016/j.jnutbio.2010.11.016