La hernie hiatale est-elle curable ?

· 14 janvier 2015
Pour soulager les symptômes associés à la hernie hiatale, nous devons limiter notre consommation d'aliments acidifiants, et augmenter celle d'aliments qui contribuent à neutraliser l'acidité.

L’individu qui souffre d’une hernie hiatale présente un déplacement de l’estomac. Ce dernier pénètre dans le thorax au travers d’une ouverture connue comme le hiatus. Les symptômes les plus fréquents sont les brûlures, le reflux, la douleur ou les difficultés à avaler.

Saviez-vous que jusqu’à 20% de la population pourrait souffrir de cette maladie ? Et le plus important : saviez-vous qu’avec une bonne alimentation et quelques exercices simples, nous pouvons soigner cette maladie de manière naturelle ?

A propos de la hernie hiatale

La hernie hiatale peut affecter les personnes de tous les âges. En revanche, il est plus fréquent d’en souffrir à partir de 50 ans. Il existe plusieurs facteurs qui favorisent et contribuent à fragiliser le diaphragme et qui par conséquent, provoquent cette maladie :

  • Fragilité musculaire à cause du vieillissement,
  • Toux chronique,
  • Constipation,
  • Obésité,

Pour approfondir : Une pomme par jour peut-elle vous protéger contre l’obésité ?

  • Stress,
  • Tabagisme,
  • Facteurs génétiques.

Pour soigner cette maladie naturellement, en plus de suivre les différents conseils, il faut éviter les facteurs de risque que nous venons d’évoquer.

Comment les traiter ?

Pour réaliser un traitement complet et efficace, vous devez vous concentrer sur deux questions : la cause et les symptômes de la maladie.

  • Tonification du muscle diaphragmatique qui est fragilisé.
  • Soulagement des brûlures d’estomac, du reflux gastro-oesophagien, de la douleur et de la difficulté à avaler.

Apprendre à manger

L’une des causes qui provoque quotidiennement une fragilisation du hiatus est très surprenante.

En effet, la plupart des personnes souffrant de cette maladie partagent cette caractéristique : elles mangent trop rapidement, sans bien mâcher les aliments, ce qui demande un effort trop grand. Tout le système digestif et cette zone est donc confrontée au stress.

La première étape sera donc toujours de manger assis, sans se presser, en limitant les conversations pouvant nous altérer, sans attendre d’avoir trop faim pour manger etc.

Aussi, n’avalez pas les aliments avant qu’ils ne soient totalement réduits en bouillie dans votre bouche. Cela vous aidera également à éviter les brûlures et le reflux gastro-oesophagien.

Stimuler le diaphragme

On peut tonifier le diaphragme. Les chanteurs et les personnes qui pratiquent du sport comme le yoga ou d’autres techniques de respiration apprennent à contrôler la respiration avec le diaphragme.

Au lieu d’apporter l’air à la partie supérieure, nous devons nous concentrer sur le fait de remplir le ventre et les côtes.

Nous pouvons aussi nous habituer à effectuer, après chaque repas, de petites inspirations rapprochées jusqu’à la zone du diaphragme. Cet exercice simple, que nous pouvons réaliser quelques minutes avant de manger nous aidera à tonifier le diaphragme.

posture de yoga

Aliments contre les brûlures d’estomac

Finalement, pour soulager les symptômes de la hernie hiatale comme les brûlures et le reflux, nous devons prendre soin de notre alimentation, éviter les aliments acides et ceux que nous ne tolérons pas bien dans tous les cas.

Aliments déconseillés

Évitez ou limitez de manière général :

  • La viande rouge et la charcuterie,
  • Les produits laitiers,
  • Les sucres,
  • Les aliments frits,
  • Les aliments raffinés,
  • La pâtisserie industrielle,
  • Le tabac,
  • L’alcool,
  • Le café,
  • Les épices comme la cannelle, les clous de girofle, le gingembre ou le poivre,
  • Le maté.
aliments déconseillés pour l'organisme

Aliments favorables

D’autre part, consommez souvent des aliments qui aident à neutraliser l’excès d’acides gastriques tels que :

  • Le raisin : c’est l’un des fruits parmi les plus alcalins. Consommez-le de préférence biologique, car il contiendra beaucoup moins de pesticides.
grappe de raisins

  • L’ananas : l’ananas facilite la digestion grâce à ses enzymes protéolytiques mais ne le mélangez pas à des hydrates de carbone (pain, pâtes, pâtisserie, riz etc.)

Lisez également : Les bienfaits de la consommation d’ananas

  • Le chou : le chou aide à cicatriser les ulcères. En revanche, nombreux sont ceux qui ne le digèrent pas correctement cru. Mangez-le cuit avec une pincée de cumin, ou cru mais macéré dans une vinaigrette ou dans une choucroute.
  • Le poivron : le poivron est une solanacée qui agit comme un grand tonifiant gastrique.
  • La pomme de terre : la pomme de terre est le grand anti-acide naturel. Son jus fonctionne parfaitement pour contrer les brûlures d’estomac.
  • Le citron : le citron, même si c’est un agrume et qu’il est acide, a un effet neutralisant d’acides une fois arrivé dans l’estomac. Il est très conseillé d’en manger fréquemment lors des repas et en jus, mélangé à de l’eau.
  • Le millet : le millet est la seule céréale alcaline, et est donc plus recommandée que d’autres céréales comme le riz, le blé etc.

Pour finir, il faut aussi citer l’argile blanche d’usage oral, en vente dans les herboristeries et les magasins diététiques, qui fonctionne comme un anti-acide naturel.

Mélangez une cuillerée d’argile avec de l’eau et utilisez une cuillère en bois pour touiller.  Après dix minutes, remuez à nouveau et buvez la préparation.

Images de respository, SteFou! et tribp