La moxibustion et ses contributions pour la santé

17 juin 2018
La moxibustion est une technique thérapeutique alternative. Bien qu'elle ait des résultats positifs, elle ne doit pas remplacer d'autres thérapies médicales, bien qu'elle puisse les compléter pour obtenir de meilleurs résultats.

La moxibustion est une technique thérapeutique de la médecine traditionnelle chinoise utilisant des feuilles d’armoise sous forme de bâtonnets, appelés moxas, que l’on brûle près de la peau. Grâce à aux, la chaleur s’applique sur les points d’acupuncture spécifiques.

Le but est d’obtenir un effet d’équilibre sur le corps grâce aux stimuli que produit la chaleur qui pénètre à travers les méridiens d’acupuncture. Cela affecte donc positivement nos fonctions physiologiques et nos organes internes.

La moxibustion favorise l’équilibre homéostatique. C’est ainsi une méthode préventive pour éviter les problèmes de santé. C’est également une méthode de traitement pour renforcer le corps.

Le plus souvent, la moxibustion s’utilise en complément d’autres techniques thérapeutiques de la médecine traditionnelle, comme l’acupuncture, la phytothérapie ou bien le massage chinois Tui na pour obtenir un meilleur résultat dans chaque traitement.

A quoi sert la moxibustion ? Quelles sont les maladies qu’elle traite ?

indications de la moxibustion.

La moxibustion aide à traiter les maladies par la chaleur. Elle aide à favoriser une meilleure circulation sanguine, ce qui, à son tour, élimine les symptômes des troubles internes ou d’inconfort général.

Elle peut traiter une grande variété de maladies, qu’elles soient aiguës ou chroniques, ou bien des problèmes digestifs. Parmi celles-ci, nous trouvons :

  • Problèmes gynécologiques ou douleurs menstruelles
  • Diarrhée ou constipation
  • Lésions sportives
  • Fatigue ou faiblesses
  • Manque de concentration ou de mémoire
  • Dysfonctionnement sexuel
  • Bouffées de chaleur pendant la ménopause
  • Mauvaise circulation

Parmi les avantages de la moxibustion, mentionnons les suivants :

  • Elle prévient les maladies
  • Favorise la circulation de l’énergie et du sang
  • Chauffe les méridiens ou les canaux d’énergie
  • Elle élimine le froid et réchauffe le sang
  • Apaise la douleur grâce à ses propriétés analgésiques
  • Génère des anticorps
  • Produit des globules rouges et blancs ainsi que de l’hémoglobine

Vous voulez en savoir plus ?

Fatigue émotionnelle : comment retrouver votre énergie ?

Une séance de moxibustion

La moxibustion se pratique parfois comme thérapie unique. Cependant, dans les cas de maladies plus difficiles, on a recours à des thérapies complémentaires comme l’électro-acupuncture.

Une fois que le patient a été diagnostiqué, le thérapeute décide du type de traitement qu’il va utiliser. C’est ainsi que la durée de la session se définit. Elle peut durer de 20 minutes à une demi-heure.

Selon le type de moxa utilisé pendant la thérapie, le thérapeute exécute les techniques manuellement sur les méridiens qui présentent des problèmes.

Si le problème persiste, des boîtes d’armoise seront utilisées, qui peuvent couvrir plusieurs zones du corps, sur lesquels on applique de la chaleur jusqu’à ce que le problème s’améliore.

Méthodes d’application

méthodes d'application de la moxibustion.

  • Bâtonnets d’armoise ou moxa : on brûle un moxa près du point d’acupuncture.
  • Cônes d’armoise : on place un petit cône directement sur la peau.
  • Cône d’armoise au gingembre : le thérapeute utilise une tranche de gingembre, pour ses propriétés tonifiantes et revitalisantes. Elle s’insère entre la peau et le cône d’armoise.
  • Cône d’armoise à l’ail : on l’utilise souvent dans les processus infectieux causés par des agents externes en raison de son effet antiseptique.
  • Moxa au sel : il est habituellement appliqué sur le nombril, qui est le méridien central de l’énergie, exerçant ainsi un meilleur équilibre.
  • En acupuncture : un moxa est allumé sur les aiguilles d’acupuncture à l’aide d’encens pour améliorer les processus thérapeutiques.
  • Boîte à moxibustion : il s’agit d’une boîte en bois dans laquelle on allume le moxa pour une meilleure couverture et une plus grande précision. Il est particulièrement utile dans le bas du dos ou l’abdomen.

Le choix de la méthode de thérapie ou de la séance dépend de la maladie ou de l’inconfort du patient. Aujourd’hui, des équipements spécialisés sont disponibles pour aider à produire de la chaleur, en remplacement des moxas à l’armoise.

Vous ne le saviez pas ?

La sonothérapie : en quoi ça consiste ?

Contributions de la moxibustion pour la santé

Au fil du temps, la médecine traditionnelle chinoise a été prise en compte pour le traitement alternatif des maladies chroniques ou courantes dont nous souffrons habituellement.

Bien que les chercheurs scientifiques ne considèrent pas encore ce type de médecine comme suffisamment sûre, elle est néanmoins bénéfique pour les patients qui suivent ce traitement.

La moxibustion, étant une branche de l’acupuncture, traite la maladie à partir de la racine. C’est pour cette raison qu’elle est reconnue dans le domaine de la médecine alternative.

La moxibustion peut aussi aider à améliorer la vie des patients atteints de cancer en protégeant le système immunitaire et en stimulant l’énergie vitale dans les organes du corps.

  • Romana, R. C. (2013). Acupuntura, electroacupuntura, moxibustión y técnicas relacionadas en el tratamiento del dolor. Revista de La Sociedad Espanola Del Dolor. https://doi.org/10.4321/S1134-80462013000500006
  • Cobos Romana, R. (2013). Técnias intervencionistas: Acupuntura, electroacupuntura, moxibustión y técnicas relacionadas en el tratamiento del dolor. Rev Soc Esp Dolor. https://doi.org/10.4321/S1134-80462013000500006
  • Collazo Chao, E. (2011). Efectos antienvejecimiento de la moxibustión con cono de moxa como complemento de los antioxidantes que capturan radicales libres. Revista Internacional de Acupuntura. https://doi.org/10.1016/S1887-8369(11)70028-X
  • Yang, J., Yu, S., Lao, L., Yang, M., Chen, J. P., Luo, X., … Liang, F. (2015). Use of moxibustion to treat primary dysmenorrhea at two interventional times: Study protocol for a randomized controlled trial. Trials. https://doi.org/10.1186/s13063-015-0552-1