La pronation douloureuse, qu’est-ce que c’est ?

19 novembre 2019
La pronation douloureuse est une lésion traumatique du coude qui cause beaucoup de douleur aux enfants qui en souffrent. Nous vous expliquons ici à quoi est due cette lésion et comment la soigner. 

La pronation douloureuse est une lésion qui porte de nombreux noms dont le nom « coude de nourrice » mais, en réalité, son nom technique est luxation de la tête du radius.

La dénomination « coude de nourrice » est sans doute la plus parlante. Ce fut le nom donné au tableau clinique de cette lésion au moment de sa description, car cette lésion était souvent causée involontairement par les nourrices lorsqu’elles tenaient les enfants par la main.

Comme nous le verrons plus loin dans cet article au moment d’expliquer le mécanisme de cette lésion, généralement, il s’agit d’un traumatisme causé par les adultes lorsqu’ils tirent brusquement l’un des membres supérieurs d’un enfant. L’adulte en question peut être le père, la mère ou un grand-parent de l’enfant, mais la référence à la nourrice est celle qui s’est popularisée.

La pronation douloureuse, en quoi ça consiste ?

Dans le domaine médical, la pronation douloureuse correspond à un blocage du mouvement. Le coude de l’enfant étant bloqué, la pronasupination du coude n’est pas possible, c’est-à-dire la rotation sur son propre axe. Bien entendu, le blocage cause une douleur.

Généralement, cette lésion concerne les enfants âgés entre 1 et 5 ans. Il est très rare que les enfants âgés de plus de 7 ans soient concernés par cette lésion. Curieusement, le coude gauche est généralement plus affecté que le coude droit. Par ailleurs, les petites filles sont généralement les plus affectées.

Des cas hors de la tranche d’âge habituelle ont été enregistrés, mais ce sont des exceptions. Une manifestation bilatérale est également exceptionnelle, étant donné que le mécanisme de la lésion obéit au fait de tirer brusquement l’un des côtés du corps.

Quel est le mécanisme de la pronation du coude ?

Le mécanisme de production est la traction brusque. Une traction excessive et rapide au niveau de l’un des membres inférieurs peut faire que la tête du radius quitte son emplacement anatomique sans pouvoir y retourner. Cela provoque un blocage du mouvement.

Il est essentiel de connaître l’anatomie du coude pour bien comprendre le mécanisme. L’articulation du coude relie trois os : l’humérus, le radius et le cubitus. L’humérus est l’os du bras qui relie l’épaule et le coude. Le radius et le cubitus, eux, sont des os de l’avant-bras qui se trouvent entre le coude et le poignet.

La tête du radius s’articule avec l’humérus en haut et avec le cubitus vers la côte. Le ligament annulaire entoure la tête du radius et permet son mouvement tout en évitant qu’elle sorte hors de l’articulation ; c’est grâce à ce ligament que la tête du radius reste en place.

Jusqu’à l’âge de sept ans, le ligament annulaire est immature, faible et lâche. Il s’étire facilement et ne jouit pas d’une élasticité résistante, élasticité qu’il acquiert au fur et à mesure de la croissance et du développement de l’enfant. C’est pourquoi la pronation douloureuse affecte généralement les enfants en âge pédiatrique, et notamment les enfants âgés de moins de sept ans.

La cause à l’origine de la luxation du coude

Après cette brève description sur l’anatomie des enfants, il est plus facile d’imaginer le mécanisme de la lésion. Généralement, un adulte tient un enfant par la main ou le poignet, que ce soit pour l’aider à monter des marches ou pour lui éviter une chute. L’adulte tire alors de manière assez brusque le bras de l’enfant, faisant ainsi que la tête du radius vainque la résistance du ligament annulaire. Conséquence de cela : la tête du radius quitte son emplacement.

Le coude de l’enfant se bloque et l’enfant ne parvient plus à tourner son avant-bras pour changer sa position (paume vers le haut ou paume vers le bas) ; la tête du radius étant hors de son emplacement, ce mouvement est impossible.

La génétique ne constitue pas un facteur augmentant le risque de souffrir de cette lésion. Certains enfants ont des ligaments plus lâches, le risque de souffrir d’une luxation du coude est alors plus grand pour ces enfants. Quoi qu’il en soit, tous les enfants peuvent souffrir d’une luxation de la tête du radius.

La pronation douloureuse et l'articulation du coude

Cet article peut également vous intéresser : 5 remèdes naturels pour soulager un tennis elbow

Les symptômes de la pronation douloureuse

Le symptôme par excellence de la pronation douloureuse est la douleur. Les plus petits expriment cette douleur par des pleurs intenses ; les plus grands, eux, peuvent montrer du doigt la zone affectée.

Dans la plupart des cas, la douleur apparaît presque immédiatement après la traction brusque à l’origine de la luxation du coude. L’enfant maintient son bras tendu et se plaint pendant toute tentative de mouvement. D’ailleurs, le bras collé au corps est la position typique du bras affecté par cette lésion.

Bien que le coude soit la seule articulation affectée, la position particulière du bras de l’enfant peut nous amener à confondre cette lésion avec une lésion du poignet ou de l’épaule. Il est en effet possible que les adultes présents au moment de la lésion confondent cette dernière avec une autre lésion : le bruit de la luxation peut sembler provenir d’une autre articulation.

Par ailleurs, l’adulte responsable peut sentir un étirement inhabituel au moment de tirer le membre, mais c’est une sensation très subjective. Les pleurs et la position tendue de l’avant-bras sont les signes qui attireront véritablement son attention.

La luxation du coude

Cet article peut également vous intéresser : La luxation du genou : causes, traitement et rééducation

Le traitement

Heureusement, le traitement est simple s’il est réalisé par un professionnel de santé spécialisé. Aucune intervention chirurgicale n’est nécessaire ; une consultation peut résoudre la situation en un instant.

Il est fondamental que la consultation ait lieu dans les douze heures qui suivent la lésion. Le professionnel de santé réalisera les manœuvres nécessaires pour que tête du radius retourne à sa place. Le mouvement du coude sera immédiatement possible après cette intervention.

La pronation douloureuse peut se répéter, mais la probabilité diminue au fur et à mesure que l’enfant grandit et se développe. Face aux répétitions, le traitement est le même, à savoir la manipulation du coude par un professionnel de santé spécialisé pour replacer la tête du radius au bon endroit.

Il ne faut pas désespérer en tant que parent si notre enfant présente les symptômes d’une pronation douloureuse. Il est essentiel de garder son calme et de consulter un médecin afin de résoudre le problème. Les manœuvres réalisées à temps et correctement ne laissent pas de séquelles et soulagent la souffrance de l’enfant en un instant.

 

  • Krul M, van der Wouden JC, Kruithof EJ, van Suijlekom-Smit LWA, Koes BW. Manipulative interventions for reducing pulled elbow in young children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2017, Issue 7. Art. No.: CD007759.
  • Irie T, Sono T, Hayama Y, Matsumoto T, Matsushita M. Investigation on 2331 cases of pulled elbow over the last 10 years. Pediatr Rep 2014;6:5090.
  • de Pablo Márquez, Bernat, Núria Prieto Torné, and Judit Giménez Pérez. « Pronación dolorosa. » FMC-Formación Médica Continuada en Atención Primaria 24.4 (2017): 207-210.