La sécurité alimentaire : en quoi consiste-t-elle ?

11 avril 2021
Avez-vous entendu parler de la sécurité alimentaire ? Cette discipline est chargée d'assurer la qualité des aliments en termes de microorganismes. Nous vous en disons plus par la suite.

La sécurité alimentaire est la discipline chargée de garantir la qualité des aliments en termes de micro-organismes. L’un des principaux dangers de la consommation de nombreux aliments est que des micro-organismes nocifs pour la santé humaine se soit développés à l’intérieur.

Ces micro-organismes peuvent se reproduire, générer des toxines et coloniser le tube digestif, entraînant des processus de diarrhée qui compromettent la santé. Pour éviter cette situation, il est nécessaire de prendre des mesures concernant la manipulation des aliments.

Que devez-vous savoir d’autre à ce sujet ? Nous allons le détailler ci-dessous.

Sécurité alimentaire et importance des processus de conservation

Le moment le plus critique de la manipulation des aliments est leur conservation. Si la chaîne du froid se rompt ou si les processus appropriés ne sont pas appliqués, il existe un risque de reproduction microbienne.

Un exemple clair est le cas de la mayonnaise aux œufs en été. Pendant cette période, les températures élevées favorisent la croissance du micro-organisme salmonelle, qui peut provoquer des processus de diarrhée et de vomissements, selon une étude publiée dans le British Veterinary Journal.

Un autre exemple est le cas des contenants de sauce tomate. Ces produits sont un excellent terreau pour la reproduction du clostridium botulinum. La conséquence de l’ingestion de ce microorganisme est la paralysie progressive des systèmes musculaire et organique de l’organisme, qui peut déclencher la mort.

Une mayonnaise maison.
La mayonnaise aux œufs est l’un des aliments présentant un risque élevé de contamination, surtout en période comme l’été.

La stérilisation comme élément fondamental de la sécurité alimentaire

Les procédés thermiques apparaissent comme un grand allié de la sécurité alimentaire en général. Ces procédures garantissent la destruction des microorganismes pathogènes pour le stockage ultérieur des aliments.

Presque tous se base sur la soumission des aliments à des températures élevées pendant un certain temps. Plus tard, les aliments sont emballés dans les conditions les plus aseptiques possibles pour éviter la contamination croisée.

Les aliments soumis à des traitements thermiques sont ceux qui présentent les meilleures possibilités de conservation. Ils sont généralement conservés à température ambiante pendant une longue période sans risque. Cependant, une fois ouverts, ils deviennent des produits périssables qui doivent se conserver au réfrigérateur.

Cet article pourrait vous intéresser : Les habitudes à inculquer aux enfants

Attention aux contaminations croisées

Un autre danger au niveau de la sécurité alimentaire est la contamination croisée. Celles-ci sont causées par le partage d’ustensiles de cuisine ou de contenants qui n’ont pas été correctement désinfectés.

Il est important de garder à l’esprit que les éléments utilisés pour manipuler les aliments périssables, crus ou à risque ne doivent pas être réutilisés avec d’autres aliments avant d’être lavés.

La contamination croisée est également courante lorsque différentes préparations sont stockées dans le même conteneur. Les aliments cuits et crus ne doivent pas être mélangés, il est préférable de les conserver séparément.

La sécurité alimentaire passe par une cuisine propre.
Une manipulation prudente des aliments reste importante pour éviter les cas de contamination croisée. Une attention particulière doit être portée à l’hygiène et au stockage des aliments.

Comment identifier les intoxications ?

En règle générale, l’intoxication alimentaire provoque généralement des problèmes gastro-intestinaux. La diarrhée, les nausées et les vomissements sont les symptômes les plus fréquents. Cependant, dans certaines situations, les symptômes peuvent varier ou s’aggraver, comme une intoxication au clostridium botulinum.

Ce microorganisme peut être présent dans des aliments transformés mal conservés et, selon des recherches publiées dans l’International Journal of Food Microbiology, il est capable de provoquer des troubles gastro-intestinaux et même nerveux.

Il est important de consulter un professionnel de la santé lorsque les premiers symptômes apparaissent et que vous suspectez un empoisonnement possible. Dans ce type de situation, l’essentiel est de prévenir la déshydratation et d’atténuer ses effets. Dans les cas les plus aigus, l’administration de sérum intraveineux peut être nécessaire, surtout si les liquides oraux ne sont pas bien tolérés.

L’intoxication alimentaire ne doit pas se confondre avec un processus allergique. Par conséquent, il est important de consulter un professionnel de la santé. En effet, s’il s’agit du deuxième cas, l’administration de médicaments sera nécessaire.

Découvrez aussi : Listériose : transmission et prévention

La sécurité alimentaire protège la santé

La sécurité alimentaire est la discipline chargée de préserver la santé et de prévenir les intoxications dues à l’ingestion de micro-organismes dans les aliments.

Chaque année, il y a des cas de décès dus à la consommation de produits en mauvais état. Il faut donc être très prudent dans la manipulation et la conservation des aliments.

Ne pas rompre la chaîne du froid, une stérilisation correcte des contenants et éviter les contaminations croisées sont les piliers fondamentaux d’une bonne hygiène alimentaire.

De plus, dans le cas où vous soupçonnez l’ingestion de certains aliments en mauvais état ou contaminés, il est important de se rendre rapidement chez un professionnel de santé pour prendre des mesures préventives.

Lutter contre la déshydratation et atténuer les symptômes rendra ce processus plus supportable. Cela évitera aussi des complications majeures qui pourraient compromettre la santé de la personne intoxiquée.

Il est  finalement essentiel de respecter les dates de péremption et de consommation préférentielle de l’aliment. Faites aussi attention aux consignes de conservation du fabricant une fois les contenants ouverts.

  • Thorns CJ., Salmonella fimbriae: novel antigens in the detection and control of salmonella infections. Br Vet J, 1995.
  • Hosptial XF., Hierro E., Stringer S., Fernández M., A study on the toxigenesis by clostridium botulinum in nitrate and nitrite reduced dry fermented sausages. Int J Food Microbio, 2016. 218: 66-70.