La septicémie urinaire : causes et traitement

10 janvier 2020
La septicémie urinaire est une maladie grave occasionnée par une infection des voies urinaires qui se propage dans le sang.

Une septicémie urinaire est un grave trouble de la santé. En effet, il s’agit d’une réaction inflammatoire de notre corps face à une forte infection, quelle qu’elle soit.

Cette infection sous-jacente peut donc avoir diverses origines et caractéristiques. La septicémie urinaire, quant à elle, indique que le dérèglement se trouve dans les voies urinaires du patient. Une classification est établie en fonction de la portée de l’infection. Dans le cas que nous vous présentons, la septicémie urinaire inférieure affecte uniquement l’urètre et la vessie, tandis que la septicémie supérieure peut affecter les reins.

C’est un trouble relativement fréquent de nos jours, particulièrement chez les patients qui souffrent d’une condition médicale grave. Toutefois, des experts ont réussi à améliorer le traitement. Grâce à cela, selon de récentes études, le taux de mortalité dû à cette maladie a baissé.

Quelles sont les causes possibles de la septicémie urinaire ?

Une femme qui souffre de septicémie urinaire

En général, les infections qui dégénèrent en septicémie chez les patients sont causées par certaines bactéries. Ceci dit, le trouble peut être également dû à la présence d’autres micro-organismes, tels que virus, parasites ou même champignons. Ceux-ci peuvent provenir de l’environnement externe ou interne (le propre corps du patient).

Ainsi, une fois que l’ensemble des agents infectieux a atteint le tissu des voies urinaires, il peut se déplacer grâce à la circulation sanguine. Le développement de la septicémie est conditionné par les caractéristiques des micro-organismes et l’état de santé du patient. En effet, le risque augmente chez les patients dont le système immunitaire est affaibli, si les micro-organismes sont très agressifs, etc.

Cet article peut également vous intéresser : Les 9 bactéries les plus dangereuses pour l’être humain

Traitement pour la septicémie urinaire

Comment traiter la septicémie urinaire ?

Avant d’envisager un quelconque traitement, il convient d’identifier précisément ce qui provoque la septicémie. Des examens permettront d’étudier les symptômes et signaux liés à l’infection.

Les organismes qui peuvent déclencher ce type d’infection sont très nombreux et divers. En conséquence, les symptômes varient et peuvent se décliner en forte fièvre, tachycardie ou augmentation du rythme cardiaque, sensation de confusion ou même perte de conscience. Par ailleurs, il peut y avoir une altération des cellules sanguines, une augmentation du glucose dans le sang et des problèmes au niveau de la peau.

Le cœur est alors incapable d’envoyer suffisamment de sang vers les différents organes du corps. En ce qui concerne les reins, leur fonctionnement peut également être altéré, particulièrement la production d’urine. C’est la raison pour laquelle il est fréquent qu’un patient qui souffre de septicémie urinaire urine moins : c’est ce que l’on appelle l’oligurie.

Les médicaments utilisés

Quoi qu’il en soit, l’équipe médicale sera en mesure d’identifier le problème et de proposer un protocole de traitement. Étant donné qu’il s’agit d’une maladie grave, plus on anticipe le traitement, plus les chances de guérison augmentent. De manière générale, voici le protocole mis en place :

  • Utilisation de médicaments vasoconstricteurs pour augmenter la pression sanguine. En parallèle, des injections de sérum en intraveineuse peuvent êtres effectuées
  • Utilisation d’antibiotiques pour traiter l’infection. Si la zone d’infection n’a pas été identifiée, on administrera au patient des antibiotiques à large spectre

Ainsi, si l’on suspecte une septicémie urinaire, on utilisera des composants qui agissent sur ce type de micro-organismes. L’équipe médicale traitera également les troubles provoqués par l’infection. Par exemple, pour ceux relatifs aux voies urinaires (inférieures et supérieures), elle procédera à :

  • L’administration de corticoïdes ou d’anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation dans son ensemble. En fait, des études sont actuellement en cours pour vérifier leur efficacité, mais, en principe, ils améliorent le pronostic des patients

À voir également : 6 remèdes maison contre l’infection urinaire

Ceci dit, un moyen de prévenir la septicémie est de garder une bonne hygiène en toute circonstance. Par ailleurs, la propreté des mains et des instruments est également cruciale.