La somatisation en lien avec le coronavirus

21 mai 2020
Une personne avec des troubles de la somatisation peut avoir de la toux et ressentir des difficultés à respirer sans être réellement infectée par le coronavirus.

La somatisation est un phénomène psychologique réellement intéressant. Cela consiste à manifester des symptômes physiques sans souffrir d’aucune pathologie. En général, c’est une conséquence de la peur ou de l’anxiété que l’on ressent face à la maladie.

Actuellement, presque tous les pays du monde traversent une période agitée, et dans une grande majorité d’entre eux, un état d’alarme a été déclaré. La pandémie de coronavirus laisse non seulement un grand nombre de personnes infectées, mais elle répand également la peur sur toute la planète.

En réalité, les coronavirus représentent une famille de virus. Le nouveau coronavirus est apparu dans la ville de Wuhan en décembre 2019. Etant une nouvelle souche, ce virus est toujours à l’étude afin que l’on puisse bien en connaître tous les aspects.

Cependant, bien qu’il y ait de nombreuses personnes infectées, il existe aussi des cas où il s’agit simplement d’un problème de somatisation. Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste ce mécanisme.

En quoi consiste la somatisation ?

La somatisation est un trouble qui consiste à transformer un problème psychologique en un symptôme physique de manière involontaire. Autrement dit, on éprouve des symptômes physiques d’une maladie sans qu’aucune pathologie ne puisse l’expliquer.

Autrefois, on pensait que le corps et l’esprit étaient deux entités distinctes. Néanmoins, nous savons aujourd’hui que tout est intimement lié et que les deux choses peuvent avoir des effets l’une sur l’autre.

La plupart du temps, la somatisation a lieu parce que la personne est soumise à une importante inquiétude ou une grande anxiétéC’est la peur elle-même qui fait apparaître les symptômes de la maladie sans que la personne ne soit réellement malade.

Ce trouble a souvent tendance à être confondu avec l’hypocondrieLa différence, c’est qu’une personne hypocondriaque a une peur excessive de tomber malade. Elle n’a pas besoin d’avoir un facteur externe réel pour éprouver les symptômes.

Dans le cas de la somatisation, il est commun de trouver une situation qui vient alimenter cette peur. Par exemple, le cas actuel de la pandémie de coronavirus. Le bombardement constant d’informations ainsi que l’urgence sanitaire seraient alors ce facteur déclencheur.

Une femme anxieuse sur son canapé du fait de la somatisation

Découvrez également : Quelle est l’origine du coronavirus et pourquoi n’a-t-elle pas pu être éradiquée ?

Caractéristiques principales de ce mécanisme

Selon les experts, afin de détecter la présence de ce mécanisme, il est important d’en examiner plusieurs aspects. Tout d’abord, il faut exclure que la pathologie existe réellement. Par ailleurs, il faut rester attentif à l’état général de la personne.

Les personnes qui somatisent une maladie ont tendance à être nerveuses et anxieuses. La plupart d’entre elles affirment penser régulièrement à cette pathologie et avoir peur de la contracter. Elles recueillent aussi beaucoup d’informations à son sujet.

Généralement, plus d’un symptôme se manifestent concrètement. En effet, ces symptômes ou l’inquiétude elle-même interfèrent dans la vie normale de la personne qui souffre, et augmentent davantage son anxiété.

Lisez aussi : L’utilisation de sang de patients atteints de coronavirus guéris est à l’étude

Comment se manifeste la somatisation dans le cas du coronavirus ?

Le nouveau coronavirus provoque une série de symptômes assez peu spécifiques que l’on peut confondre avec une autre maladie. La plupart des personnes infectées souffrent d’une fièvre élevée, d’une difficulté à respirer et de toux.

De nombreux cas ont également été soulignés dans lesquels l’individu perdait le sens du goût et de l’odoratD’autre part, comme il s’agit d’une infection virale, la fatigue généralisée ainsi que les douleurs musculaires sont normales.

Une femme âgée anxieuse à cause de la somatisation

Ce qui se passe avec la somatisation et le coronavirus, c’est que de nombreuses personnes commencent à présenter ces symptômes sans être réellement infectées. Elles commencent à avoir de la toux, des maux de tête, voire même ont l’impression d’avoir de la fièvre.

Cependant, si cette même personne prend sa température, celle-ci sera probablement normale. Pour les autres symptômes, puisqu’on ne peut pas les mesurer de manière objective, il est plus complexe de prouver qu’ils ne sont pas dus à l’infection.

Nous devons garder à l’esprit qu’en temps de crise, les troubles de somatisation sont très fréquents. Donc, même s’il est primordial de contacter un médecin en cas de symptôme, nous devons également être conscient que tout peut être une simple conséquence de l’anxiété.

  • Ketterer, M. W., & Buckholtz, C. D. (1989). Somatization disorder. Journal of the American Osteopathic Association. https://doi.org/10.3928/0048-5713-19880601-04
  • Löwe, B., Spitzer, R. L., Williams, J. B. W., Mussell, M., Schellberg, D., & Kroenke, K. (2008). Depression, anxiety and somatization in primary care: syndrome overlap and functional impairment. General Hospital Psychiatry, 30(3), 191–199. https://doi.org/10.1016/j.genhosppsych.2008.01.001
  • Somatización del coronavirus: ¡Tengo todos los síntomas! (n.d.). Retrieved April 9, 2020, from https://lamenteesmaravillosa.com/somatizacion-del-coronavirus-tengo-todos-los-sintomas/
  • Somatizar: ¿Cuáles son sus síntomas? – MundoPsicologos.com. (n.d.). Retrieved April 9, 2020, from https://www.mundopsicologos.com/articulos/que-es-la-somatizacion