La vision chromatique déficiente ou le daltonisme : les causes

12 juillet 2020
Le daltonisme est une anomalie qui affecte la perception des couleurs de nombreuses personnes : cette anomalie les empêche de bien percevoir et différencier les couleurs. Quelles sont donc les causes à l'origine de cette altération ?

Une vision chromatique déficiente, plus connue sous le nom de daltonisme, correspond à la difficulté de percevoir et de distinguer les couleurs. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes confondent les couleurs. La question qui vous vient maintenant à l’esprit est sans doute la suivante : quelle est la cause à l’origine de ce problème visuel ?

Certaines études signalent que près de 8 % de la population souffre de ce problème de vision. S’agissant d’un pourcentage assez élevé, nous connaissons tous sans doute quelqu’un qui souffre de daltonisme. Découvrons ensemble dans la suite de cet article les causes à l’origine de cette anomalie.

Les causes à l’origine du daltonisme

Le daltonisme n’est pas une maladie en soi : il s’agit d’une difficulté à percevoir et à différencier les couleurs. Comme le signale cette étude, il s’agit d’un défaut génétique.

Cette anomalie se transmet via le chromosome X. Il est possible d’être porteur de l’anomalie et de la transmettre sans pour autant souffrir de daltonisme.

Les chromosomes X et le daltonisme

Jusqu’à présent, le daltonisme affecte plus les hommes que les femmes. Cela s’explique par le fait que les femmes possèdent deux chromosomes X. Une femme souffre seulement de daltonisme si ses deux chromosomes X sont touchés.

Dans la plupart des cas, la cause à l’origine du daltonisme est donc une cause génétique. Toutefois, il est possible que le daltonisme correspondent plus précisément à une dyschromatopsie, un trouble de la vision qui affecte également la perception des couleurs mais dont la cause est un dommage quelconque au niveau du nerf optique ou de la rétine.

Il y a encore d’autres causes. La maladie d’Alzheimer peut également affecter la perception des couleurs, tout comme certains médicaments ayant pour but de traiter la dysfonction érectile ou certains problèmes psychologiques.

Enfin, en cas d’exposition à des substances chimiques sur le lieu de travail, il est nécessaire de bien se protéger les yeux, car ces substances peuvent également affecter la perception des couleurs.

Cet article peut également vous intéresser : Origine génétique du sexe : les chromosomes sexuels X et Y

Les différents types de daltonisme

Lorsqu’une personne reçoit le diagnostic d’une vision chromatique déficiente, elle reçoit également le diagnostic d’un type spécifique de daltonisme. Il existe, en effet, différents types de daltonisme et les répercussions de ce problème de vision sur la vie du patient varient en fonction du type.

Il y a trois grands types de daltonisme :

  • Achromatique
    • La personne ne distingue aucune couleur : elle voit le monde en noir et blanc
  • Dichromatique
    • La personne perçoit difficilement le bleu, le vert et le rouge
  • Trichromatique
    • La personne perçoit les trois couleurs primaires, mais elle les confond

Généralement, une personne dont la vision chromatique est déficiente reçoit le diagnostic d’un daltonisme dichromatique ou trichromatique. Le premier type est très rare, car nos yeux sont préparés à percevoir les couleurs (ce qui n’est pas le cas chez les animaux).

Cet article peut également vous intéresser : Comment les couleurs affectent-elles notre corps et notre esprit ?

Les différentes possibilités de traitement

Le daltonisme implique des consultations chez l'ophtalmologue
 

Avant toute chose, nous devons clarifier un point : pour le moment, cette anomalie est incurable. La plupart des personnes s’habituent à leur façon de percevoir les couleurs sans que cette anomalie n’affecte trop leur vie.

Pour les personnes qui souffrent de daltonisme achromatique, la situation est plus compliquée. Le fait de ne percevoir aucune couleur les limite considérablement. Néanmoins, ces personnes apprennent à développer des techniques pour distinguer les couleurs, comme celles d’un feu tricolore, par exemple.

Par ailleurs, il existe des lunettes pour daltoniens, un outil qui a constitué un véritable espoir pour les personnes qui présentent une vision chromatique déficiente. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un traitement, seulement d’un outil qui n’est pas toujours utile : ces lunettes sont, par exemple, inutiles pour les personnes qui souffrent de daltonisme achromatique.

Ces lunettes filtrent les couleurs situées entre le bleu et le vert en réduisant les ombres, lesquelles peuvent créer une confusion. Elles fonctionnent donc très bien pour les personnes qui souffrent de daltonisme dichromatique. Mais nous précisons à nouveau qu’il ne s’agit pas d’un traitement : une personne daltonienne doit vivre avec cette difficulté toute sa vie.

Êtes-vous daltonien ? Avez-vous reçu le diagnostic d’une vision chromatique déficiente ? Nous espérons que cet article vous aura permis de comprendre un peu mieux ce défaut génétique qui concerne de très nombreuses personnes.

 

  • Duque Vaca, M. A. (2014). Creación de Patrones de Accesibilidad y Usabilidad web que mejoren la navegación por parte de las personas que presentan daltonismo en la Ciudad de Riobamba (Master’s thesis, Escuela Superior Politécnica de Chimborazo).
  • Moreira Villegas, H. (2011). Uso de términos de color básicos en daltónicos dicrómatas y personas de edad avanzada (Doctoral dissertation, Universidad Complutense de Madrid, Servicio de Publicaciones).
  • Tscherning, M., Kayser, B., & Menacho, M. (1904). El daltonismo. Archivos de Oftalmología Hispano-Americanos4(48), 821.
  • Uribe Leal, R. A. (2015). Ajuste en luminancia y espacios de color para generar contrastes visibles para personas con daltonismo tricromático anómalo (Doctoral dissertation).