Lait écrémé versus lait entier : la polémique

· 22 avril 2019
La différence principale entre ces deux types de lait est que le lait écrémé contient moins de graisses et, par conséquent, moins de calories.

Si vous êtes curieux de savoir ce que disent les nouvelles études sur la polémique qui concerne le lait écrémé et le lait entier, ne passez pas à côté de cet article. Il devrait dissiper vos doutes.

L’une des premières mesures mises en place par les personnes qui souhaitent perdre du poids consiste à remplacer le lait entier par du lait écrémé. Ce changement a pour but de diminuer la consommation de graisse afin de perdre du poids de façon graduelle.

Pour d’autres personnes, le choix entre ces deux produits relève simplement d’une question de  goûts. Certaines personnes préfèrent le goût du lait écrémé à celui du lait entier et inversement.

Quelle que soit la raison, il est toujours important d’analyser les produits alimentaires que nous consommons de façon quotidienne. Il est donc pertinent de savoir si le lait écrémé est bel et bien une meilleure alternative comme nous l’entendons souvent dire.

Lait écrémé versus lait entier : les valeurs nutritionnelles

produits laitiers et lait entier

Comme déjà indiqué plus haut, la principale différence entre le lait écrémé et le lait entier réside dans le pourcentage de graisse. Ce pourcentage influe aussi bien sur le nombre de calories que sur le goût. Mais pas seulement…

En perdant la graisse, le lait écrémé perd aussi ses vitamines liposolubles, des vitamines caractéristiques du lait, notamment la vitamine A, et la vitamine D dite calciférol. Le lait écrémé perd également une certaine proportion mineure de vitamine E dite tocophérol.

D’après Sergio Casalmiglia, un professeur universitaire de Barcelone, le lait écrémé réduit également la capacité de notre corps à absorber le calcium : notre système digestif absorbe mieux le calcium lorsqu’il est accompagné de graisse et des vitamines présentes dans le lait.

À l’heure actuelle, le lait écrémé que nous achetons ne présente pas ses différences en ce qui concerne les vitamines liposolubles. Ces vitamines sont ajoutées de façon artificielle. Il ne s’agit pas nécessairement de vitamines synthétiques mais elles ne proviennent pas toujours de la graisse extraite. Pour cette raison, les deux types de lait contiennent les mêmes vitamines et l’un d’entre eux contient moins de calories.

Lait écrémé versus lait entier : que disent les études ?

Une étude qui date de 2017 publiée dans The American Journal of Nutrition affirme que non seulement la consommation de fromages et de yaourts sans transformation ne favorise pas l’obésité et pourrait même aider à prévenir le surpoids et le diabète, fait qui selon la même étude ne s’observe pas chez les consommations de produits écrémés.

Une autre étude menée par le docteur Dariush Mozaffarian montre que boire du lait entier peut prévenir le diabète. Dans cette étude, le sang de plus de 3000 personnes a été analysé sur une période de quinze ans. Les personnes qui consommaient du lait entier avait 46 % moins de probabilité de souffrir de cette maladie.

Un autre chercheur de l’université de Harvard, Mohammad Yakoob, n’a pas trouvé dans les méta-analyses des historiques médicaux aux États-Unis une relation entre la consommation de laits entiers et l’obésité ou le diabète. Bien au contraire, ses recherches suggèrent que les consommateurs de lait entier bénéficient d’une meilleure protection.

Cet article peut aussi vous intéresser : 3 recettes de lait végétal pour le goûter

Les études concernant les enfants

enfant qui boit du lait entier

Une étude publiée en 2016 a analysé l’alimentation de 2700 enfants âgés entre deux et six ans. Les résultats ont montré que les enfants qui consommaient du lait entier avaient moins de masse corporelle.

Le docteur Dariush Mozaffarian affirme la chose suivante :

« Je crois que ces résultats indiquent que nous avons besoin d’un changement au niveau de la politique qui recommande de seulement consommer des produits laitiers pauvres en graisses. Il n’y a aucune preuve qui montre que ceux qui consomment des produits laitiers pauvres en graisses soient en meilleure santé que ceux qui consomment des produits laitiers entiers. »

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment préparer du lait d’amandes pour maigrir

Vous savez tout maintenant sur les différences entre le lait entier et le lait écrémé. Nous espérons que cet article vous a éclairé et vous a permis d’en savoir plus sur cette polémique.

 

  • Ludwig, D. S., & Willett, W. C. (2013, September). Three daily servings of reduced-fat milk: An evidence-based recommendation? JAMA Pediatrics. https://doi.org/10.1001/jamapediatrics.2013.2408
  • Shelley M Vanderhout, Catherine S Birken, Patricia C Parkin, Gerald Lebovic, Yang Chen, Deborah L O’Connor, Jonathon L Maguire, the TARGet Kids! Collaboration; Relation between milk-fat percentage, vitamin D, and BMI z score in early childhood, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 104, Issue 6, 1 December 2016, Pages 1657–1664, https://doi.org/10.3945/ajcn.116.139675.
  • Mohammad Y Yakoob, Peilin Shi, Frank B Hu, Hannia Campos, Kathryn M Rexrode, E John Orav, Walter C Willett, Dariush Mozaffarian; Circulating biomarkers of dairy fat and risk of incident stroke in U.S. men and women in 2 large prospective cohorts, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 100, Issue 6, 1 December 2014, Pages 1437–1447, https://doi.org/10.3945/ajcn.114.083097
  • Tanja Kongerslev Thorning, Hanne Christine Bertram, Jean-Philippe Bonjour, Lisette de Groot, Didier Dupont, Emma Feeney, Richard Ipsen, Jean Michel Lecerf, Alan Mackie, Michelle C McKinley, Marie-Caroline Michalski, Didier Rémond, Ulf Risérus, Sabita S Soedamah-Muthu, Tine Tholstrup, Connie Weaver, Arne Astrup, Ian Givens; Whole dairy matrix or single nutrients in assessment of health effects: current evidence and knowledge gaps, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 105, Issue 5, 1 May 2017, Pages 1033–1045.