L’apoplexie : facteurs de risque et symptômes

6 septembre 2019
L'apoplexie peut causer des maux de tête soudains, une perte de la vision ou une hémiplégie.

L’apoplexie est un syndrome neurologique soudain qui consiste en une hémorragie ou une défaillance de la circulation sanguine dans le cerveau.

Lorsque l’apport sanguin n’atteint pas correctement le cerveau, les tissus cérébraux meurent. Cela se traduit par un déficit neurologique qui peut entraîner une invalidité ou la mort.

En réalité, le terme apoplexie désigne simplement un saignement ou une interruption de l’afflux de sang dans n’importe quel organe. Par conséquent, il existe de nombreuses apoplexies en fonction de l’organe touché. Néanmoins, lorsque le terme est utilisé seul, il fait généralement référence à un accident vasculaire cérébral.

La prévalence de l’apoplexie est élevée, surtout chez les personnes d’un certain âge. Il est donc important de connaître ses symptômes et ses facteurs de risque.

Qu’est-ce que l’apoplexie ?

Actuellement, les mots ictus, accident cérébrovasculaire et apoplexie s’utilisent souvent comme synonymes. Il existe cependant quelques différences :

  • Ictus ou Infarctus cérébral : il s’agit d’un arrêt de l’apport sanguin au cerveau
    • Tout d’abord, cela peut être causé par une obstruction dans l’un des vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau (ischémie). Ceci est souvent lié à des problèmes d’artériosclérose
    • D’autre part, cet arrêt peut également s’expliquer par une hémorragie intracérébrale. Il s’agit alors d’un ictus hémorragique
  • L’apoplexie est un mot ancien : il s’employait pour désigner l’arrêt de certaines fonctions cérébrales. Il existe une apoplexie fonctionnelle dans laquelle il n’y a pas d’altérations structurelles au sein du cerveau. C’est le cas également de l’ictus. Seuls des symptômes similaires se produisent, mais sans anomalies sous-jacentes
Le schéma d'un cerveau subissant une hémorragie dans le cas d'une apoplexie

Facteurs de risque de l’apoplexie

Il existe de nombreux facteurs de risque de l’apoplexie. D’une part, il s’agit des facteurs de risque non modifiables qui comprennent l’âge, le sexe ou les antécédents familiaux.

A partir de 55 ans, le risque de souffrir d’apoplexie double tous les 10 ans. Par ailleurs, l’incidence est plus élevée chez les hommes que chez les femmesIl faut souligner également que si un membre de la famille a souffert d’apoplexie, cela augmente encore plus les probabilités.

D’autre part, il existe de multiples facteurs qui sont modifiables :

  • Hypertension artérielle : c’est le trouble vasculaire le plus fréquent et son incidence augmente aussi avec l’âge. La tension artérielle normale est de 130/80 mmHg. Nous devrions limiter notre consommation de sel à 2 grammes par jour afin de mieux contrôler notre tension artérielle et réduire le risque d’AVC
  • Tabagisme : le tabac est responsable d’effets nocifs directs sur les artères
  • Cholestérol : les taux de cholestérol supérieurs à 200 mg/dL sont liés à des problèmes d’artériosclérose et à un risque accru d’obstruction artérielle. Il est donc essentiel de faire attention à son alimentation et de diminuer la consommation de graisses. En particulier les graisses saturées
  • Sédentarisme : il est conseillé de marcher au moins une demie heure par jour, 5 jours par semaine
  • Le stress est également un facteur de risque cardiovasculaire important
  • Le diabète représente aussi un facteur déterminant. Tout comme le fait d’avoir déjà souffert d’une maladie cardiovasculaire
La coupe schématique d'une artère avec beaucoup de cholestérol

Découvrez également : L’insomnie augmente les risques d’ictus et d’infarctus

Symptômes de l’apoplexie

Les symptômes varient en fonction de la zone cérébrale touchée. Ils peuvent être sensoriels, moteurs ou mixtes. Les plus communs sont :

  • Dysarthrie : il s’agit de la difficulté à parler ou à comprendre le langage
  • Hémiparésie ou hémiplégie : c’est la perte de la force ou la paralysie dans le bras ou la jambe du même côté du corps ainsi que d’une partie du visage
  • Problèmes d’équilibre et de coordination : les étourdissements sont également fréquents
  • Difficulté à marcher
  • Mal de tête soudain et intense : ce dernier peut s’accompagner d’une perte de la vision

Toutefois, il existe des situations dans lesquelles les symptômes sont de faible intensité, durent peu de temps et passent presque inaperçus. En effet, ils peuvent présenter seulement une faiblesse musculaire légère, de petits épisodes d’amnésie ou une désorientation.

Si l’un ou l’autre de ces symptômes surviennent, il est très important de se rendre aux urgences. L’apoplexie est une pathologie qui dépend du temps et qui doit donc être traitée le plus vite possible.

Lisez aussi : Hypercholestérolémie : pourquoi est-ce un danger pour la santé et comment réduire le risque ?

Conclusion

En cas d’apoplexie, il est d’une importance vitale d’aller le plus vite possible à l’hôpital afin d’administrer un traitement rapidement. En effet, c’est dans les premières heures qu’il est le plus facile de récupérer les fonctions cérébrales.

 

  • La Apoplejia o Derrame Cerebral (Stroke) | Family Caregiver Alliance. (n.d.). Retrieved May 30, 2019, from https://www.caregiver.org/la-apoplejia-o-derrame-cerebral-stroke
  • Ictus cerebral, ACV o Accidente Cerebrovascular: sintomas y tratamiento. Clínica Universidad de Navarra. (n.d.). Retrieved May 30, 2019, from https://www.cun.es/enfermedades-tratamientos/enfermedades/ictus
  • La apoplejía una de las causas más importantes de discapacidad. (n.d.). Retrieved from https://www.immedicohospitalario.es/noticia/7845/la-apoplejia-una-de-las-causas-mas-importantes-de-discapacidad
  • Accidente cerebrovascular | El Sistema Nervioso. (n.d.). Retrieved May 30, 2019, from http://agrega.educacion.es/repositorio/14062013/46/es_2013061412_9103939/SistemaNervioso/accidente_cerebrovascular.html
  • Accidente cerebrovascular – International – Reeve Foundation. (n.d.). Retrieved May 30, 2019, from https://www.christopherreeve.org/es/international/top-paralysis-topics-in-spanish/stroke