Le chinchard, un poisson aux valeurs nutritives importantes

Découvrez ici quels sont les principaux bienfaits de la consommation régulière de chinchard, un poisson bleu de qualité hautement recommandé.
Le chinchard, un poisson aux valeurs nutritives importantes
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 17 septembre, 2022

Le chinchard est un poisson de bonne qualité nutritionnelle que l’on peut inclure régulièrement dans l’alimentation. Son apport contribue à améliorer l’état de santé en général. Il s’agit d’un poisson bleu qui se caractérise par la concentration d’acides gras oméga-3.

Son apport favorise l’équilibre du profil lipidique de l’organisme, ce qui contribuera également à réguler les mécanismes inflammatoires. Une consommation optimale de graisses saines est cruciale pour le bon fonctionnement de la physiologie. Par conséquent, consommer ce type d’aliments est essentiel au bien-être.

La valeur nutritionnelle du chinchard

Lorsque nous parlons de chinchard, la première chose que nous devons préciser est sa valeur nutritionnelle. 100 grammes de chinchard fournissent environ 127 calories.

7 grammes correspondent à des graisses, bien que la grande majorité soit insaturées. C’est une source d’acides gras de la série oméga-3, des éléments qui se sont révélés essentiels au maintien de la santé cardiovasculaire.

De plus, ce poisson contient des protéines de haute valeur biologique, des nutriments qui empêchent les altérations de l’état de masse maigre. Ces protéines concentrent tous les acides gras essentiels et ont un bon score en matière de digestibilité.

Du point de vue des micronutriments, il faut souligner les vitamines B et certains minéraux comme le fer, le magnésium et l’iode. Ce poisson est aussi une source de vitamine D, un élément généralement rare dans l’alimentation habituelle. la consommation de ce poisson prévient les déficits qui affectent le fonctionnement de l’organisme.

Valeur nutritionnelle du chinchard.
Le chinchard apporte des protéines de haute valeur biologique, des oméga-3 et des micronutriments qui améliorent la qualité de l’alimentation.



Les bienfaits du chinchard

Selon sa valeur nutritionnelle, nous pouvons affirmer que le chinchard est un bon aliment pour la santé cardiovasculaire. Non seulement pour sa teneur en oméga-3, mais aussi pour son apport en vitamine D. Comme le détaille une étude publiée sur International Journal of Molecular Sciences, ce nutriment est essentiel au bon fonctionnement du muscle cardiaque.

Pour éviter le déficit, il est important d’inclure les poissons gras dans la ligne directrice et de s’exposer régulièrement au soleil.

D’autre part, ce poisson peut être utile pour améliorer la qualité du repos, en raison de sa teneur en magnésium. Coïncidant avec des recherches publiées dans la revue Nutrients, le maintien de ce minéral dans des plages adéquates réduit le risque d’altérations de la physiologie du sommeil.

Il est essentiel de jouir d’une bonne nuit de sommeil, au moins 7 ou 8 heures de qualité, pour une récupération adéquate.

Par ailleurs, l’iode est essentiel pour réduire l’incidence des problèmes qui affectent la glande thyroïde. Cet organe a besoin du minéral pour synthétiser correctement les hormones. Celles-ci, à leur tour, sont capables de contrôler la dépense énergétique quotidienne et d’influencer la sensation de vitalité.

Si vous souffrez d’une carence en iode ou en fer, la production de ces hormones pourrait être compromise, ce qui nuira gravement à votre santé.



Combien de fois faut-il inclure du poisson dans l’alimentation chaque semaine ?

Les experts en nutrition commencent à recommander de prioriser le poisson par rapport à la viande. Non pas parce que la viande est mauvaise, mais parce que le poisson peut offrir certains avantages comme une densité énergétique plus faible et un meilleur rapport oméga-3 – oméga-6.

Quoi qu’il en soit, il faudrait en consommer au moins deux fois par semaine pour maintenir une bonne santé à moyen terme. Bien entendu, il convient d’optimiser les modes de cuisson. Il vaut toujours mieux privilégier les cuissons moins agressives en matière de température.

Il ne sera pas non plus positif d’inclure un milieu gras dans le processus, car les lipides propres à l’aliment sont plus que suffisants. La cuisson sur le gril et la cuisson au four sont donc les meilleures options.

Combien de fois faut-il inclure du poisson dans l'alimentation chaque semaine ?

Lors de la préparation du chinchard, il est préférable d’opter pour une cuisson au four ou sur le grill.

Consommez du chinchard une fois par semaine

En somme, le chinchard est un poisson gras de très haute qualité qui devrait être régulièrement inclus dans l’alimentation. Il a l’avantage de concentrer très peu de métaux lourds, contrairement à d’autres poissons plus gros comme le thon rouge.

Cela est important, notamment pour les enfants et les femmes enceintes. Ces éléments seraient neurotoxiques, il faut donc faire attention à leur présence dans l’alimentation.

Enfin, il convient de noter que l’augmentation de la consommation de poisson est généralement une excellente idée. Il apporte des protéines d’excellente qualité et permet de répondre aux besoins en acides gras oméga-3.

Si de tels aliments ne sont pas consommés, une supplémentation en ces lipides pourrait devenir nécessaire pour éviter des altérations de l’équilibre inflammatoire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Poisson-chat ou basa : nutrition, bienfaits et risques possibles
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Poisson-chat ou basa : nutrition, bienfaits et risques possibles

Le poisson-chat a une valeur nutritionnelle très faible et peut concentrer des métaux lourds et d'autres toxines à l'intérieur.



  • Innes JK, Calder PC. Marine Omega-3 (N-3) Fatty Acids for Cardiovascular Health: An Update for 2020. Int J Mol Sci. 2020;21(4):1362. Published 2020 Feb 18. doi:10.3390/ijms21041362
  • Latic N, Erben RG. Vitamin D and Cardiovascular Disease, with Emphasis on Hypertension, Atherosclerosis, and Heart Failure. Int J Mol Sci. 2020;21(18):6483. Published 2020 Sep 4. doi:10.3390/ijms21186483
  • Cao Y, Zhen S, Taylor AW, Appleton S, Atlantis E, Shi Z. Magnesium Intake and Sleep Disorder Symptoms: Findings from the Jiangsu Nutrition Study of Chinese Adults at Five-Year Follow-Up. Nutrients. 2018;10(10):1354. Published 2018 Sep 21. doi:10.3390/nu10101354