Le flutter auriculaire : causes et symptômes

6 septembre 2019
Le flutter auriculaire peut provoquer une faiblesse, des nausées et des palpitations.

Le flutter auriculaire est une arythmie, autrement dit, un trouble du rythme cardiaque. On l’appelle également palpitation auriculaire. Il s’agit de la production de décharges électriques anormales et très rapides dans l’oreillette.

Ces décharges provoquent une contraction plus rapide que les oreillettes. Par conséquent, seulement certaines de ces impulsions électriques parviennent aux ventricules. Ils se contractent alors de façon plus irrégulière, plus rapide et moins efficace que la normale.

Le flutter auriculaire est semblable à la fibrillation auriculaire. Toutefois, dans le cas du flutter, le rythme est plus organisé que dans celui de la fibrillation. Il s’agit d’un trouble relativement fréquent. En effet, son incidence la plus élevée a lieu chez les hommes d’âge moyen (60 ans).

Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste le flutter auriculaire, ses symptômes et ses causes.

Comment se produit un flutter auriculaire ?

Dans des conditions normales, les cavités du coeur (auriculaires et ventriculaires) se contractent de manière rythmique et synchronisée par une impulsion électrique. Cette impulsion est générée dans l’oreillette et passe dans le ventricule. C’est ainsi que se produit le battement du coeur.

La fréquence normale se situe entre 50 et 100 battements par minute. Mais en cas d’arythmie, ce mécanisme est modifié. Le coeur cesse de se contracter de cette manière régulière. Si le rythme est supérieur à 100 battements par minute, on parle de tachyarythmie.

Un schéma du coeur avec la fréquence cardiaque

Dans le cas du flutter auriculaire, l’activité des oreillettes est toujours coordonnée. Le problème est qu’elles se contractent plus de 250 fois par minute. C’est pour cette raison que les impulsions ne peuvent atteindre correctement les ventricules.

En réalité, environ une impulsion sur deux arrive aux ventricules. Cela engendre alors une fréquence cardiaque d’environ 150 battements par minute. D’un point de vue médical, le flutter auriculaire est considéré comme une tachyarythmie produite par un circuit de macroréentrée.

Quelles sont les causes du flutter auriculaire ?

Le flutter auriculaire est une arythmie courante chez les patients souffrant d’un problème cardiaque de base. Par exemple, il est plus fréquent chez les personnes souffrant d’hypertension, de cardiopathie ischémique ou de cardiomyopathie. Cependant, il peut survenir également chez les individus avec un coeur en bonne santé.

Voici quelques-unes des causes de ce trouble :

  • Maladies cardiaques antérieures, comme nous l’avons déjà mentionné. Il s’agit notamment des valvulopathies cardiaques et des pathologies des artères coronaires. De même, les cardiomyopathies, qui sont des altérations du muscle cardiaque, jouent aussi un rôle
  • Hypertension artérielle
  • Consommation d’alcool : cela est surtout lié à une consommation excessive dans un temps restreint
  • D’autres maladies comme les troubles pulmonaires ou l’hyperthyroïdisme
  • Le fait d’avoir déjà souffert d’un infarctus du myocarde : cela peut également survenir chez les personnes ayant subi une revascularisation des artères coronaires
  • Certains médicaments
  • Péricardites

Découvrez également : Fibrillation auriculaire : les méthodes de diagnostic

Symptômes du flutter auriculaire

Les symptômes vont dépendre de la vitesse à laquelle se contractent les ventricules. Cette vitesse fait diminuer la capacité du coeur à pomper le sang. En fait, les symptômes peuvent commencer à s’arrêter soudainement.

Les plus typiques sont les vertiges et les difficultés respiratoires. D’autres symptômes sont :

  • Faiblesse
  • Douleur thoracique, surtout chez les individus qui possèdent d’autres problèmes cardiaques
  • Pouls accéléré, palpitant et irrégulier
  • Palpitations
  • Confusion, évanouissements
  • Perte de la capacité à faire de l’exercice

Par ailleurs, le flutter auriculaire peut se compliquer si des caillots de sang se forment dans les oreillettes. Cela peut se produire car, en battant si vite, les oreillettes ne parviennent pas à se vider complètement et le sang qui stagne finit par former des caillots.

Des fragments de caillots peuvent également se décoller et se déplacer dans la circulation sanguine. Au cas où ces fragments obstruent une artère, ils peuvent entraîner des complications ischémiques dans une autre partie du corps. Par exemple, la thromboembolie pulmonaire ou les accidents vasculaires cérébraux.

Un schéma du cerveau souffrant d'AVC du fait du flutter auriculaire

Comment établir le diagnostic ?

Tout d’abord, le médecin écoutera votre coeur et mesurera la fréquence cardiaque. Le diagnostic se base généralement sur la fréquence, les symptômes et l’électrocardiogramme.

Néanmoins, le flutter auriculaire peut être intermittent. Par conséquent, il existe d’autres méthodes qui enregistrent les rythmes cardiaques sur une plus longue période de temps. On peut citer :

  • Moniteur d’événements (3 à 4 semaines)
  • Moniteur Holter (examen de 24 heures)
  • Enregistreur sous cutané implantable (surveillance extensive)

D’autre part, comme nous l’avons mentionné, le flutter auriculaire survient plus souvent chez les patients atteints de cardiopathie sous-jacente. Pour cette raison, des tests comme l’échographie et l’angiographie sont régulièrement effectués. De même, des analyses sanguines sont réalisées au cours desquelles le spécialiste évalue également l’activité thyroïdienne.

Lisez aussi : Comment prévenir un AVC en suivant ces 6 conseils ?

Conclusion

Le flutter auriculaire est un trouble du rythme cardiaque relativement fréquent. Par conséquent, il est nécessaire de connaître ses symptômes et de se rendre chez le médecin face à toute alerte. Nous évitons ainsi les éventuels problèmes cardiaques.

 

  • ¿Qué es el flutter auricular y cómo se produce? -canalSALUD. (n.d.). Retrieved May 28, 2019, from https://www.salud.mapfre.es/enfermedades/cardiovasculares/flutter-auricular/
  • Aleteo auricular – Trastornos cardiovasculares – Manual MSD versión para profesionales. (n.d.). Retrieved May 28, 2019, from https://www.msdmanuals.com/es/professional/trastornos-cardiovasculares/arritmias-y-trastornos-de-la-conducción-cardíaca/aleteo-auricular
  • Fibrilación auricular y aleteo auricular – Trastornos del corazón y los vasos sanguíneos – Manual MSD versión para público general. (n.d.). Retrieved May 28, 2019, from https://www.msdmanuals.com/es/hogar/trastornos-del-corazón-y-los-vasos-sanguíneos/arritmias/fibrilación-auricular-y-aleteo-auricular
  • Flutter auricular. (n.d.). Retrieved May 28, 2019, from https://www.cardiofamilia.org/arritmias-supraventriculares/flutter-auricular.html