Le furosémide et son action diurétique dans notre corps

Le furosémide est un médicament diurétique de l'anse dont l'indication principale est le traitement de l'hypertension artérielle.
Le furosémide et son action diurétique dans notre corps
María Vijande

Rédigé et vérifié par la pharmacienne María Vijande.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le furosémide est un diurétique d’efficacité maximale qui appartient à la classification des diurétiques de l’anse. Ces médicaments sont capables de modifier le transport des ions dans tout le néphron, qui est l’unité anatomique et physiologique du rein.

En altérant ce transport, ils parviennent à augmenter le volume d’urine en stimulant l’excrétion rénale d’eau et d’électrolytes. Tout cela provoque une diminution du volume des fluides extracellulaires.

C’est un médicament qui est indiqué seul ou en association lorsque le patient souffre d’hypertension artérielle. Cependant, il peut également être utilisé pour traiter l’œdème (dû à la rétention d’eau) causé par divers problèmes médicaux tels que les maladies du foie ou du cœur.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du furosémide dans notre corps, nous devons comprendre le fonctionnement de nos reins. Continuez à lire pour recevoir toutes les informations à ce sujet.

Mécanisme de transport des ions dans le rein

 

Les reins sont les principaux organes du système urinaire. Ils sont responsables de l’excrétion des déchets par la formation d’urine et du maintien de l’équilibre de l’environnement interne de l’organisme, c’est-à-dire de l’homéostasie.

Son unité anatomique et physiologique est le néphron, composé de 4 parties : le tube contourné proximal, l’anse de Henle, le tube contourné distal et le tube collecteur.

Le liquide à purifier atteint le tubule contourné proximal en passant par le glomérule. Ce tube est très perméable à l’eau et c’est là que la plupart des médicaments sont activement sécrétés pour être éliminés dans l’urine. Le fluide restant passe ensuite dans la boucle de Henle, qui comporte deux parties, la descendante et l’ascendante.

La partie descendante est également perméable à l’eau mais totalement imperméable aux solutés. Par conséquent, en raison de ces caractéristiques, une urine hypertonique se formera, c’est-à-dire avec une forte concentration de solutés.

Quant à la partie ascendante, elle a les caractéristiques opposées, elle est imperméable à l’eau et perméable aux solutés, donnant lieu à une urine hypotonique. Cette urine passe dans le tubule contourné distal, qui est imperméable à l’eau, et une urine hypotonique se forme.

Enfin, le liquide atteint le conduit collecteur, où la perméabilité à l’eau est variable. Le contrôle des processus à ce niveau est médié par l’hormone aldostérone et l’ hormone antidiurétique (ADH).

Lorsque l’urine est formée, elle atteint la vessie par les uretères qui, lorsqu’elle atteint un certain niveau de remplissage, envoie un signal au cerveau qui crée le besoin d’uriner.

Mécanisme d’action du furosémide

Ce médicament agit à l’intérieur de l’anse de Henle, c’est-à-dire dans la lumière tubulaire. Pour arriver ici, il est sécrété dans le tubule contourné proximal par transport actif ou diffusion passive.

Le transport actif est un type d’échange de substances dans le corps qui nécessite de l’énergie, contrairement à la diffusion simple, qui ne nécessite aucune source d’énergie.

Une fois dans la boucle de Henle, il inhibe le co-transporteur de sodium, de potassium et de chlorure et, dans une moindre mesure, le calcium et le magnésium. Cette action s’effectue dans la poignée ascendante, qui est la partie diluante, puisqu’elle est perméable à l’eau.

En bloquant ces co-transporteurs, il empêche ces électrolytes d’être réabsorbés, ce qui provoque la libération de plus d’eau pour tenter de la diluer. Les effets du furosémide sont rapides et de courte durée. En éliminant plus d’eau, il réduit son volume dans l’organisme, du fait de ce phénomène ses effets antihypertenseurs.

Pharmacocinétique

Dose maximale de médicaments.

Le furosémide peut être administré par voie orale ou intraveineuse. Si la première option est choisie, les effets durent entre 4 et 8 heures, l’action étant observée après 10-30 minutes. Si la deuxième option est choisie, les effets peuvent être observés dans les 5 minutes et durent environ 2 heures.

Il a une biodisponibilité de 90 % et est partiellement métabolisé dans le foie, où se forme l’acide 4-chloro-5-sulfamoyl-anthralinique qui, avec le reste du médicament, est éliminé dans l’urine.

Il est important de noter qu’il se lie à un degré élevé aux protéines plasmatiques, un fait à prendre en compte si le furosémide est administré avec un autre médicament ayant la même caractéristique, car ils peuvent interagir et provoquer des effets indésirables.

Effets indésirables

Les différents effets indésirables que le furosémide peut déclencher sont dus à ses effets diurétiques. Parmi eux, nous pouvons citer :

  • Hypokaliémie. Lorsque les doses sont élevées, ils peuvent réduire considérablement le taux de potassium dans le sang et déclencher des arythmies.
  • alcalose hypochlorémique.
  • Hypovolémie, hyponatrémie, hyperuricémie et hyperglycémie.
  • Ototoxicité (problèmes d’oreille).
Cela pourrait vous intéresser ...
5 diurétiques naturels
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 diurétiques naturels

Savez-vous quels sont les meilleurs diurétiques naturels ? Grâce à leurs effets, vous pouvez combattre certains problèmes, tels que l'hypertension.



  • Ho, K. M., & Power, B. M. (2010). Benefits and risks of furosemide in acute kidney injury. Anaesthesia. https://doi.org/10.1111/j.1365-2044.2009.06228.x
  • Wargo, K. A., & Banta, W. M. (2009). A comprehensive review of the loop diuretics: Should furosemide be first line? Annals of Pharmacotherapy. https://doi.org/10.1345/aph.1M177
  • Uchino S, Doig GS, Bellomo R, Morimatsu H, Morgera S, Schetz M, et al. Beginning and Ending Supportive Therapy for the Kidney (B.E.S.T. Kidney) Investigators. Diuretics and mortality in acute renal failure. Crit Care Med. 2004;32:1669-77.
  • Mehta RL, Pascual MT, Soroko S, Chertow GM; PICARD Study Group. Diuretics, mortality, and nonrecovery of renal function in acute renal failure. 2002;288:2547-53.