Le pain de seigle est-il une bonne option pour perdre du poids ?

Si vous envisagez de perdre du poids, mais que vous aimez manger du pain, le pain de seigle pourrait être une bonne alternative au pain blanc. Découvrez pourquoi.
Le pain de seigle est-il une bonne option pour perdre du poids ?
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Le pain de seigle est devenu à la mode ces dernières années pour maigrir. C’est une alternative de la version blé qui pourrait être plus saine.

Beaucoup de personnes souhaitent l’inclure dans leur alimentation, afin d’améliorer la perte de poids. Nous vous disons si cela a du sens ou non.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de noter que pour consolider un changement positif de la composition corporelle, il est nécessaire de combiner une série de bonnes habitudes et de les maintenir dans le temps. Parmi elles, il faut souligner la nécessité de pratiquer une activité physique de façon régulière.

Pain de seigle et satiété dans un régime minceur

La première chose à dire sur le pain de seigle est qu’il est fait avec une farine de meilleure qualité que le blé. Il est moins traité et a une teneur en fibres plus élevée.

Grâce à cela, il aura un impact moindre sur la glycémie, empêchant le développement de problèmes métaboliques, tels que la résistance à l’insuline et le diabète de type 2. Cela est décisif lorsque l’objectif est de perdre du poids.

De plus, la fibre elle-même va stimuler la sensation de satiété, comme en témoignent des recherches publiées dans la revue Nutrition Reviews.

Il est important d’assurer un apport d’au moins 25 grammes de fibres pour éviter un appétit excessif et améliorer le fonctionnement du tube digestif. Nous parlons d’un élément qui augmente le volume du bolus fécal, ce qui se traduit par une moindre incidence de constipation.

D’autre part, les fibres servent de substrat énergétique pour les bactéries qui peuplent le tube digestif. Cela sera d’une grande importance pour améliorer le profil du microbiote. Une étude publiée dans la revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics commente que non seulement les micro-organismes en bénéficient, mais aussi le reste du corps.

Grâce à la fibre, le microbiote génère une série d’acides gras à chaîne courte au potentiel anti-inflammatoire. Ceux-ci sont cruciaux pour éviter les troubles digestifs.

Fibre pour le microbiote.
Les fibres stimulent le développement biodiversifié du microbiote intestinal, offrant des avantages évidents pour la santé générale.

Le pain de seigle est-il bon pour perdre du poids ?

Le pain de seigle ne fonctionnera pas en tant que tel pour perdre du poids.

Il peut aider à améliorer la satiété et être une meilleure alternative au blé, mais il ne causera pas de perte de poids à lui seul. Pour faire l’expérience d’un changement positif dans la composition corporelle, ce que vous devez faire est de créer un déficit énergétique.

Certaines substances pourraient favoriser la mobilisation des graisses, comme la caféine, par exemple. Bien que sans bonnes habitudes, de grands progrès ne seront pas réalisés.

La raison en est que la clé pour réduire le tissu adipeux est de combiner un régime légèrement hypocalorique avec un exercice de force continu. De plus, il sera déterminant de bien dormir chaque nuit, en s’assurant au moins 7 ou 8 heures de bonne qualité.

Dans tous les cas, pour ceux qui aiment utiliser le pain comme principale source de glucides, le pain de seigle peut être une option à envisager. Le pain de maïs en esrt une autre. Dans ce cas, l’essentiel est de garantir que la farine utilisée a un faible niveau de raffinement.



Attention au pain en accompagnement

L’un des dangers de manger du pain est le fait de l’utiliser en accompagnement des repas. Dans ce cas, la ration de glucides est doublée, ce qui n’est généralement pas une bonne chose.

Ces nutriments sont le principal substrat énergétique des activités de haute intensité, mais si le rythme d’exercice est faible, ils peuvent favoriser des problèmes métaboliques.

Cela est particulièrement le cas avec les sucres libres, bien que cela puisse aussi arriver avec les types complexes. Il existe d’ailleurs des preuves que la limitation des glucides dans l’alimentation améliore la flexibilité métabolique et le contrôle du diabète de type 2.

Cette classe de protocoles doit être supervisée par un professionnel.

La clé est d’assurer une consommation contenue de glucides de qualité en conjonction avec un modèle d’exercice. Si le pain est inclus dans un repas, laissez-le être la principale source de ces nutriments.

Pain de seigle pour maigrir.
Le pain en tant qu’accompagnement augmentera les calories du repas, il n’est donc pas bénéfique pour la perte de poids.



Le pain de seigle peut être inclus dans un régime pour perdre du poids, mais ce n’est pas un aliment magique

Il y a la possibilité d’inclure du pain de seigle dans un régime minceur et d’obtenir un bon résultat à moyen terme. Bien entendu, non pas à cause des effets de cet aliment sur l’état de composition corporelle en tant que tel, mais en raison de sa capacité à générer la satiété. Il est préférable d’alterner cet aliment avec d’autres à haute teneur en glucides.

Le processus de perte de poids n’est pas linéaire, ni très rapide. Il convient d’adopter une hygiène de vie qui puisse être maintenue et qui génère une adhésion suffisante. Autrement, vous pourriez tomber dans la frustration et finir par abandonner, faisant ainsi l’expérience de l’effet rebond.

Cela pourrait vous intéresser ...
Régime cétogène ou keto : la liste des aliments interdits
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Régime cétogène ou keto : la liste des aliments interdits

Renseignez-vous sur les aliments interdits dans le régime céto et sur les considérations à prendre en compte lors du démarrage d'un plan de type cé...



  • Rebello, C. J., O’Neil, C. E., & Greenway, F. L. (2016). Dietary fiber and satiety: the effects of oats on satiety. Nutrition reviews74(2), 131–147. https://doi.org/10.1093/nutrit/nuv063
  • Simpson, H. L., & Campbell, B. J. (2015). Review article: dietary fibre-microbiota interactions. Alimentary pharmacology & therapeutics42(2), 158–179. https://doi.org/10.1111/apt.13248
  • Saslow, L. R., Mason, A. E., Kim, S., Goldman, V., Ploutz-Snyder, R., Bayandorian, H., Daubenmier, J., Hecht, F. M., & Moskowitz, J. T. (2017). An Online Intervention Comparing a Very Low-Carbohydrate Ketogenic Diet and Lifestyle Recommendations Versus a Plate Method Diet in Overweight Individuals With Type 2 Diabetes: A Randomized Controlled Trial. Journal of medical Internet research19(2), e36. https://doi.org/10.2196/jmir.5806