Le régime alimentaire de Hashimoto : description, aliments et conseils

L'hypothyroïdie de Hashimoto se caractérise par une déficience de la production d'hormones thyroïdiennes. Elle est due à une inflammation chronique de la glande thyroïde. Nous vous parlons dans cet article du régime alimentaire qui aide à lutter contre ce problème.
Le régime alimentaire de Hashimoto : description, aliments et conseils

Dernière mise à jour : 19 mai, 2021

Le régime Hashimoto permet de traiter un type d’hypothyroïdie. Cette pathologie trouve son origine dans un déséquilibre hormonal. Elle nécessite généralement d’avoir recours à des médicaments qui remplacent alors la carence d’hormones.

Il convient de noter que les problèmes liés à la thyroïde peuvent être de deux types. Il est ainsi possible de connaître une augmentation de la production d’hormones thyroïdienne. Ou, au contraire, de se trouver dans une situation de carence de ces dernières. Dans les deux cas, cela implique de nombreux inconvénients.

Pourquoi est-il nécessaire de soigner le régime alimentaire en cas de maladie de Hashimoto ?

L’hypothyroïdie de Hashimoto est une inflammation de la glande thyroïde qui entraîne son dysfonctionnement. Il est donc important de prendre soin de son alimentation afin d’éviter une progression de la maladie, qui pourrait alors conduire à se retrouver avec une glande thyroïdienne de moins en moins capable d’assurer ses fonctions.

Il ne faut pas oublier que cet organe est responsable de la production d’un certains nombre d’hormones qui sont essentielles aux fonctions métaboliques. Le fait de ne plus être capable de synthétiser certaines de ces hormones en quantité suffisante peut entraîner une prise de poids importante. Pire encore, dans le cas d’une inflammation chronique de la glande, il existe un risque de développement de tumeur dans cette zone.

Grâce à l’alimentation, il est néanmoins possible d’apporter certains nutriments qui améliorent la fonction thyroïdienne. De plus, le fait de prendre soin de son alimentation peut compenser la prise de poids induite par la maladie de Hashimoto.

Il convient également de noter que les situations de surpoids sont préjudiciables à la santé puisque l’obésité augmente le nombre de troubles divers.

Une femme en surpoids.

Vous pourriez également être intéressé par : 6 hormones impliquées dans le cycle de l’ovulation

Quels sont les aliments à éviter dans le cadre du régime de Hashimoto

Nous allons à présent passer en revue la liste d’aliments à éviter si vous souffrez d’hypothyroïdie de Hashimoto. Et ce, afin de ralentir la progression de la pathologie.

Les crucifères

Bien qu’étant des aliments recommandés dans le cadre d’une alimentation équilibrée, les légumes crucifères doivent être évités dans le cadre du régime de Hashimoto. En effet, ils pourraient augmenter l’inflammation de la thyroïde. Cette famille de légumes comprend les choux, les feuilles de chou vert, les choux de Bruxelles, les brocolis et les choux-fleurs.

Les noix et les cacahuètes

Il en va de même pour ces produits que pour les légumes crucifères. Ils contiennent en effet une grande quantité d’anti-nutriments qui peuvent réduire l’absorption de l’iode par l’intestin.

Les épinards et les carottes

Bien que vous deviez limiter la consommation des produits mentionnés ci-dessus, vous pouvez être plus laxiste dans le cas des épinards et des carottes. Il suffit alors de ne pas les consommer de manière quotidienne.

Ce sont en effet des aliments qui peuvent vous apporter des bienfaits s’ils sont consommés avec modération dans le cadre du régime de Hashimoto.

Les aliments que vous devriez manger en plus grande quantité

L’un des aspects essentiels du régime de Hashimoto est la nécessité d’augmenter la présence d’iode dans l’alimentation. Selon une étude publiée dans Recent Patents on Endocrine, Metabolic & Immune Drug Discovery, il s’agit d’un nutriment essentiel à la production des hormones thyroïdiennes.

Le poisson

Le poisson contient des niveaux élevés d’iode. En outre, il contient également des acides gras oméga-3, dont les propriétés anti-inflammatoires sont bien connues. Pour cette raison, il ont une double action dans la lutte contre la progression de l’hypothyroïdie de Hashimoto.

Les fruits de mer

Comme dans le cas précédent, la teneur en iode des fruits de mer est importante. Cependant, les personnes ayant un taux élevé d’acide urique dans le sang doivent être prudentes lors de la consommation de ces produits, car elles risquent de développer des problèmes.

Les produits laitiers

Les produits laitiers contiennent des doses élevées d’iode. En outre, leur composition est riche en probiotiques qui sont capables de se fixer dans le tube digestif et d’exercer un effet métabolique positif. En ce qui concerne le contrôle du poids, ce sont d’excellents aliments.

Les autres nutriments importants à prendre en compte

En plus des aliments mentionnés ci-dessus, il est important d’augmenter l’apport des nutriments suivants, puisqu’ils interviennent également dans la synthèse des hormones thyroïdiennes :

  • Tout d’abord, le zinc. Il est présent dans la viande rouge et les noix.
  • Le fer. On en trouve dans les aliments d’origine animale.
  • Le manganèse. Il est commun dans les noix et les céréales.
  • La vitamine A. Elle peut être apportée par les légumes verts, rouges ou orange.
  • Enfin, le sélénium qui est surtout présent dans les noix et les céréales mais aussi dans les produits laitiers.
Des produits laitiers.

Le régime de Hashimoto n’est cependant pas suffisant

La promotion de l’activité physique est en effet essentielle pour stabiliser le métabolisme et assurer une constitution corporelle adéquate. Sinon, l’obésité, facteur de risque pour le développement de nombreuses autres pathologies chroniques, pourrait se développer.

Dans le même temps, il est indispensable de prendre des médicaments. Cela peut ainsi améliorer la qualité de vie, en réduisant par exemple la constante sensation de fatigue. Toutefois, les médicaments doivent être prescrits par un spécialiste et les doses doivent être revues de manière régulière.

Le régime de Hashimoto pour aider à réguler l’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie de Hashimoto est une pathologie qui peut générer de nombreux problèmes à moyen terme si elle n’est pas prise en charge correctement. C’est pourquoi le dépistage précoce est essentiel. Néanmoins, l’adaptation du mode de vie et des habitudes alimentaires est également indispensable.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment gérer l’hypothyroïdie : 4 conseils
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment gérer l’hypothyroïdie : 4 conseils

Gérer l'hypothyroïdie est possible avec un peu de patience et en suivant les indications de l'endocrinien. Voici 4 conseils pour y arriver.



  • Ortega FB, Lavie CJ, Blair SN. Obesity and Cardiovascular Disease. Circ Res. 2016 May 27;118(11):1752-70. doi: 10.1161/CIRCRESAHA.115.306883. PMID: 27230640.
  • Zbigniew S. Role of Iodine in Metabolism. Recent Pat Endocr Metab Immune Drug Discov. 2017;10(2):123-126. doi: 10.2174/1872214811666170119110618. PMID: 28103777.
  • Ishihara T, Yoshida M, Arita M. Omega-3 fatty acid-derived mediators that control inflammation and tissue homeostasis. Int Immunol. 2019 Aug 23;31(9):559-567. doi: 10.1093/intimm/dxz001. PMID: 30772915.