Le silence comme thérapie : quels sont ses avantages ?

Le silence peut parfois sembler assourdissant. Cependant, il s'agit en fait d'une thérapie intéressante pour se détendre et favoriser notre bien-être. Que devez-vous savoir à ce sujet ?
Le silence comme thérapie : quels sont ses avantages ?

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2021

Le silence est un mot qui vient du latin et qui fait référence à l’absence de bruit. Le silence en tant que thérapie peut être une véritable guérison.

Depuis la nuit des temps, le concept de silence est important. Par exemple, en philosophie classique, plusieurs penseurs ont préféré le silence à la parole, comme dans le cas de l’école stoïcienne.

Parfois, parler d’un sujet peut nous épuiser. Il vaut donc mieux se taire, car dans une intimité silencieuse, nous pouvons préserver ce que nous ne voulons pas exposer au jugement des autres.

Cependant, il est chaque jour plus difficile de parvenir à un environnement où règne le silence, en raison des dispositifs technologiques, du bruit dans les rues, de la pollution sonore et autres. Tout cela empêche notre cerveau de pouvoir véritablement se reposer pendant un moment.

Le silence comme thérapie et les dangers du bruit

À quoi sert le silence ? Pourquoi est-il si important et pourquoi tant de personnes affluent-elles de plus en plus vers la périphérie de la ville à la recherche de la paix et du calme ?

Tout d’abord, il convient de noter que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé qu’une grande partie de la population est exposée à des niveaux de bruit potentiellement nocifs. Les chiffres de l’OMS sont stupéfiants : d’ici 2030, on estime que plus de 500 millions de personnes souffriront de problèmes auditifs.

Ensuite, il faut noter que le cerveau a besoin de silence pour prendre des décisions et se sentir calme. En effet, la présence de bruit amène le cerveau à activer les mécanismes de combat ou de fuite, ce qui produit du stress.

Femme tranquille.
Une exposition constante au bruit peut faire augmenter le taux de cortisol et entraîner des problèmes de santé. Les environnements calmes, en revanche, favorisent le bien-être.

Les bienfaits du silence

Si le bruit autour de nous est fort, le niveau de cortisol augmente, ainsi que la pression sanguine. Ce contexte peut déclencher un épisode de stress chronique. Il convient donc de rappeler les bienfaits du silence. Grâce au silence comme thérapie, il sera possible de :

  • diminuer les maladies cardiovasculaires ;
  • (pour les enfants)  être moins stressés et apprendre plus rapidement ;
  • (pour les adultes) réduire les niveaux d’anxiété et de dépression ;
  • dormir paisiblement et plus facilement.

Ces avantages sont scientifiquement prouvés. Il ne fait donc aucun doute qu’il faut commencer à prendre quelques minutes et à profiter de tout ce que nous pouvons gagner en entrant dans le monde du silence.

Une étude confirme la nécessité du silence

En 2006, un médecin et musicien nommé Luciano Bernardi a mené une importante recherche qui a permis de mieux comprendre l’importance du silence. Dans cette étude, le Dr Bernardi a analysé la relation entre les effets de la musique, le système circulatoire et le cerveau.

Il a constaté que pendant les minutes de repos entre les chansons, le niveau de stress du cerveau diminue. Cela confirme la nécessité de se rapprocher un peu plus du silence pour vivre avec moins d’anxiété et plus de calme.

Comment le silence peut-il nous aider ?

Si vous vous demandez comment vous pouvez introduire le silence dans votre vie, vous devrez peut-être commencer par trouver un espace idéal. Ensuite, sachez que certaines activités vous relieront à votre moi intérieur, comme la méditation. Pendant la méditation, le stress diminue. Et ce n’est pas le seul bienfait qu’apporte cette pratique.

Elle améliore également la qualité du sommeil et la mémoire, elle détend l’esprit et diminue la tension musculaire, entre autres. En méditant, nous pouvons faire l’expérience de la portée thérapeutique du silence, entre autres bienfaits, comme l’étonnante régénération des neurones, ce dont beaucoup doutaient jusqu’à présent.

Dans les villes, il n’est pas toujours facile de trouver une minute de calme, car la circulation impose déjà le bruit autour de nous. Cela explique pourquoi de nombreuses personnes préfèrent passer leurs vacances dans des endroits éloignés de la ville. Toutefois, d’autres formes d’évasion sont également valables.

Une femme zen.
Prendre quelques minutes pour méditer et faire des exercices de respiration peut vous aider à récolter les bénéfices du silence. L’important est de se déconnecter complètement de toutes les distractions.

Le silence comme thérapie : quelques recommandations

  • Profitez de votre petit-déjeuner : C’est votre premier repas et vous méritez de le consommer sans penser à des problèmes ou à ce que vous devez faire lorsque vous quittez la maison. Profitez de ce petit moment.
  • Faites des exercices de respiration, que ce soit au bureau ou ailleurs : Concentrez-vous sur votre respiration, et vous entendrez moins les bruits extérieurs.
  • Visitez des lieux qui transmettent la paix : Parfois, ces lieux sont à l’intérieur de la ville, mais à cause de la vitesse, nous ne les remarquons pas, comme les églises, certaines places ou certains parcs. Ce sont des endroits où nous pouvons nous trouver du silence pendant quelques minutes, et ainsi permettre à notre cerveau de se reposer.
  • Déconnectez-vous du monde extérieur pendant une seconde : Cela signifie qu’il faut cesser de répondre aux messages, aux appels ou de s’acquitter d’autres obligations. Il suffit d’éviter la nomophobie dont souffrent tant de personnes et d’éteindre votre téléphone. Ces quelques minutes seront très utiles.

Si vous mettez ces conseils en pratique, vous pourrez vous connecter avec vous-même et apprécier la véritable essence du silence comme thérapie. Prenez-les en compte dès maintenant !

Cela pourrait vous intéresser ...
Santé mentale : quelles thérapies peuvent l’améliorer ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Santé mentale : quelles thérapies peuvent l’améliorer ?

Les personnes avec une bonne santé mentale savent aussi bien contrôler leur comportement que leurs émotions et affronter les problèmes.