Le syndrome d’Anna Karénine

· 19 juin 2015

Lev Nicolaïevich Tolstoï, ou Léon Tolstoï, a laissé à la postérité un roman qui n’est pas seulement devenu l’un des plus grands classiques de la littérature mondiale, mais qui est le reflet de la passion amoureuse, si intense, si dangereuse, et parfois si tragique : Anna Karénine.

Lorsque nous évoquons le syndrome Anna Karénine, nous ne nous référons pas au dénouement tragique qu’a choisi la protagoniste féminine du livre, mais plutôt à la passion, à l’union affective qu’elle a vécu, et dans laquelle elle a repoussé ses propres limites.

Dans cet article, nous allons vous parler des dangers de ces relations obsessionnelles dangereuses pour notre santé, desquelles nous sortons souvent plus blessés que grandis.

1. L’amour passionné et ses dangers

Celui ou celle qui a vécu un amour passionné dans le passé, continue de chérir cette sensation brute, malgré le mal qu’a pu lui faire la perte de cet amour.

Les relations obsessionnelles nous font nous sentir vivants, pleins d’émotions toutes plus puissantes les unes que les autres, comme l’attraction physique, l’union émotionnelle, l’engagement mutuel, et l’obsession, cette sensation capable de faire du « toi et moi » la chose la plus importante de l’univers.

Cependant, il y a une série de dangers inhérents à ce type de relations, qu’il vous faut prendre en compte : 

  • Le syndrome d’Anna Karénine est ressenti par des personnes qui sont dans un état autre que celui du simple amour. Elles souffrent en réalité de ce qu’on appelle un trouble affectif obsessionnel, qui se caractérise par une perte de contrôle sur soi, et par une dépendance absolue dans laquelle les limites de la personne sont sans cesse repoussées.
    Elle devient capable d’abandonner sa famille pour la personne aimée, de renoncer à ce qui la définit et de se soumettre au contrôle de l’autre pour le garder avec elle.
  • Cet amour n’offre pas de bonheur véritable, car il est une grande source d’angoisse provoquée par le fait de ne pas avoir en permanence la personne aimée à ses côtés, la méfiance, la peur d’être abandonné ou trompé, la crainte que l’autre ne soit pas autant impliqué dans la relation, etc.
    Tous ces éléments créent un état d’anxiété permanent, duquel il est difficile de s’extirper.
  • Petit à petit, la personne perd son estime personnelle, son intégrité et son équilibre émotionnel. Elle va centrer sa vie autour de la personne qu’elle aime, de manière si obsessive qu’elle perd un peu de se propre existence. C’est une passion totalement destructrice.

2. Comment gérer l’amour passionné ?

amour-2-500x858

Nous savons tous que dans les premières phases de l’amour, il est habituel de ressentir cette passion si intense et si indescriptible.

Pourtant, il y a une série de facteurs que nous devons tous prendre en compte pour éviter de tomber dans le piège du dangereux syndrome d’Anna Karénine.

Nous vous invitons à réfléchir sur les points suivants:

  • Ne cherchez jamais à combler des vides lorsque vous entrez dans une relation. La recherche de l’autre moitié peut être un leurre.
    Toute notre vie nous avons entendu que le seul objectif qui vaille est de trouver sa moitié. Mais, avant cela, il faut s’épanouir individuellement, devenir une personne équilibrée et mature, capable d’être heureuse toute seule, et de donner du bonheur aux autres.
    Ne recherchez pas quelqu’un pour combler vos vides et vos peurs. L’amour et le couple sont fondés sur l’enrichissement mutuel.
  • Faites attention à ne pas établir avec votre partenaire une relation qui vous prive de liberté, qui vous empêche de vous épanouir, et qui vous fait perdre tout ce qui vous caractérisait jusqu’à présent.
    Aimer c’est gagner et grandir, et non pas perdre et se limiter. Les obsessions ne sont jamais bonnes, car elles mettent des limites à notre vie.
    Lorsque la plus grande priorité de notre vie est une seule et même personne, on perd plein de choses, car on laisse de côté ses passions, ses amis, ses valeurs.
    Rappelez-vous que la passion absolue pour le comte Vronsky d’Anna Karénine, l’a amenée à abandonner son enfant.
  • Ne commettez jamais l’erreur d’aimer aveuglément. Aimez avec le cœur et les yeux grands ouverts, aimez d’un mode conscient, en sachant ce que vous faites, et en reconnaissant tout ce que l’autre personne fait pour vous.
    Respecte-t-elle vos besoins ? Vous écoute-t-elle suffisamment ? Vous permet-elle de grandir en tant que personne ? Vous permet-elle de grandir en tant que couple ?
    L’amour véritable n’est pas une obsession, c’est un bonheur quotidien, un équilibre au sein duquel les deux personnes cherchent à résoudre les problèmes, à s’écouter, à respecter leurs engagements.
    C’est un monde dans lequel la jalousie, la méfiance et le chantage n’existent pas.

Gardez à l’esprit que le syndrome d’Anna Karénine est toujours très présent de nos jours. Pour cette raison, aimez avec intensité, avec passion, mais jamais aveuglément.