Le système NutriScore : comment le comprendre ?

1 juillet 2020
Le système NutriScore est une façon de donner de la visibilité aux capacités nutritionnelles des aliments. Il a été mis en place en France depuis 2019.

A la fin 2018, la France a adopté le système NutriScore comme étiquetage nutritionnel. L’application de ce système est devenue obligatoire environ un an après. Cela signifie qu’à la fin 2019, toutes les étiquettes alimentaires devaient suivre ce système.

Le but de ce système est de faciliter la compréhension des étiquettes nutritionnelles par les consommateurs. Et ce en se basant sur une classification par des feux tricolores. Les bonnes qualités nutritionnelles apparaissent en vert, tandis que les mauvaises, elles, sont rouges.

Comment fonctionne le NutriScore ?

Le NutriScore est un système d’étiquetage nutritionnel sur le devant des emballages qui classe les aliments dans les catégories A à E en fonction de leur valeur nutritionnelle. Ces catégories sont représentées par un feu tricolore : A, vert foncé, serait le meilleur, tandis que E, rouge, serait le pire.

Les niveaux du NutriScore

Le NutriScore note les aliments en fonction de leur qualité nutritionnelle par 100 ou 100 ml. Les éléments considérés comme “défavorables” se voient attribuer des points sur une échelle de 0 à 10, tandis que ceux considérés comme favorables se voient attribuer des points sur une échelle de 0 à 5.

  • Les éléments favorables seraient les protéines, les fibres et les vitamines. Les aliments riches en ces éléments obtiendront des notes “vertes” (A, B et C). Par exemple, à cette extrémité du feu, on pourrait trouver des fruits et des légumes
  • Les éléments défavorables seraient les sucres simples, les graisses saturées, le sel et les calories totales. Les aliments présentant un pourcentage élevé de ces éléments obtiendront des notes “orange et rouge” (D et E). Les exemples les plus marquants sont les produits de boulangerie industrielle et les snacks salés

Cet article pourrait vous intéresser : Qu’est-ce que l’étiquetage nutritionnel ?

L’algorithme du système

On utilise ces points pour calculer la valeur nutritionnelle finale de l’aliment, selon l’algorithme suivant :

  • Premièrement, on attribue les points défavorables en fonction de l’énergie, des sucres, des graisses et du sodium
  • Tous les points défavorables sont additionnés
  • Ensuite, les points favorables sont attribués, en fonction du pourcentage de fruits et légumes présents, et de la quantité de fibres et de protéines
  • Additionnez les points favorables
  • Soustrayez les points favorables aux points défavorables

Le système NutriScore se base sur un algorithme de notation.

La notation du NutriScore

En fonction du score obtenu, les aliments seront classés comme suit :

  • -15 à -1 : vert foncé
  • 0-2 : vert
  • 3-10 : jaune
  • 11-18 : orange
  • 19-40 : rouge

Les scores des boissons et des graisses pures sont quelque peu différents pour mieux correspondre à leurs caractéristiques nutritionnelles, mais le système pour obtenir le calcul final est le même.

Avantages du système NutriScore

  • Permettra de détecter plus facilement les aliments ultra-transformés riches en sucres et en graisses saturées
  • Permet aux consommateurs de faire des choix plus conscients sur les aliments qu’ils achètent et consomment, car le système de codes par couleurs est facile à comprendre
  • Doit apparaître sur le devant des paquets, de manière à être facilement visible et il n’est pas possible d’essayer de le cacher

Inconvénients du système NutriScore

  • Cela peut créer une confusion quant à l’adéquation de certains produits. L’huile d’olive extra vierge, bien que naturelle et saine, aura un score très faible en raison de sa teneur en matières grasses
  • Il se base sur des algorithmes qui dépendent de la composition de l’aliment, sans évaluer le type ou les besoins du consommateur
  • Il peut inviter à comparer des “feux” entre groupes d’aliments, alors que la bonne chose serait de les comparer uniquement entre aliments du même groupe. Par exemple, on peut comparer un yaourt avec un yaourt et des céréales avec des céréales, mais pas un yaourt avec des céréales
  • Il ne convient qu’aux produits emballés. Un beignet de pâtisserie ne sera pas étiqueté ni emballé, mais cela ne le rend pas plus sain que celui vendu au supermarché. Dans le même temps, les fruits et légumes ne sont pas non plus étiquetés et ne sont pas moins sains

Lisez également : 10 aliments sains pour réguler la digestion

Conclusions

 

Malgré ses limites, le NutriScore s’est avéré, dans plusieurs études, être un outil utile pour la sensibilisation à la nutrition. Même les personnes n’ayant aucune connaissance en matière de nutrition et de santé choisissent des produits de meilleure qualité nutritionnelle lorsqu’elles sont guidées par ce logo.

Le fait que le système NutriScore aide à faire de meilleurs choix nutritionnels serait d’une grande aide pour améliorer l’alimentation. Mais aussi la santé des consommateurs en général.

 

  • Gibney MJ., Forde CG., Mullally D., Gibney ER., Ultra processed foods in human health: a critical appraisal. Am J Clin Nutr, 2017. 106 (3): 717-724.
  • Watanabe Y., Tatsuno I., Omega 3 polyunsaturated fatty acids for cardiovascular disease: present, past and future. Expert Rev Clin Pharmacol, 2017. 10 (8): 865-873.