Le trouble de désinhibition du contact social chez l’enfant

30 octobre 2020
Le trouble de désinhibition du contact social est caractérisé par une proximité excessive avec les inconnus. Cela peut comporter de nombreux risques dans le cas des enfants. Découvrez les symptômes les plus courants de ce trouble, ses causes et son traitements.

Avez-vous entendu parler du trouble de désinhibition du contact social chez l’enfant ? Il s’agit d’un type de comportement présent chez les enfants qui approchent les personnes inconnues de manière spontanée et interagissent avec eux sans aucune retenue. Dans certains cas, elle est liée au trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention.

Dans cet article, nous allons aborder ce trouble, et voir quels sont ses symptômes et son diagnostic. En outre, nous allons partager avec vous les différentes options de traitement de ce problème qui touche exclusivement les enfants.

Le trouble de désinhibition du contact social chez l’enfant

Comment le reconnaître ?

Pour commencer, voici quelques symptômes courants qui peuvent vous aider à détecter ce trouble chez votre enfant :

  • L’enfant ne montre aucune crainte ni aucune timidité lorsqu’il rencontre quelqu’un.
  • Son attitude est engagée avec les inconnus. Il entretient immédiatement des relations amicales avec eux, leur parle ou les embrasse facilement.
  • L’enfant n’a aucune difficulté à partir avec quelqu’un qu’il ne connaît pas. Il ne demande pas non plus l’autorisation de ses parents ou des personnes qui s’occupent de lui avant de le faire.

Comme on peut l’imaginer, les enfants atteints de ce trouble sont chaque jour en grand danger parce qu’ils sont prêts à partir avec un inconnu. En outre, ils peuvent également avoir des problèmes émotionnels avec leurs camarades ou même avec des membres de leur famille.

A lire également : Aidez vos enfants à contrôler les émotions dès leur plus jeune âge

Quand faut-il consulter un médecin ?

Le trouble de désinhibition du contact social.

Les questions suivantes vous aideront à déterminer si vous devez consulter un médecin :

  • L’enfant cherche-t-il le soutien, le confort ou la compagnie des inconnus plutôt que celui de ses parents ou de ses proches ?
  • Est-il trop sociable ou trop affectueux avec les étrangers ?
  • S’éloigne-t-il de ses parents ou des personnes qui s’occupent de lui lorsque il est dans un nouveau lieu ?
  • Pose-t-il des questions très personnelles aux personnes qui lui sont inconnues ?

Quel est le lien avec le TDAH ?

Selon certains spécialistes en psychiatrie, le trouble de désinhibition du contact social chez l’enfant peut en effet présenter des points communs avec le trouble de déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH). Cependant, il est important de connaître leurs différences.

Le point commun principal repose sur le besoin de ces enfants de lier des amitiés excessives et inappropriées avec des étrangers, ainsi que sur la difficulté qui est la leur de fixer des limites à leurs relations sociales. Cependant, le TDAH n’est pas lié à un manque d’attachement dans les premières années de la vie.

A lire aussi : Trouble de l’attention chez l’enfant : comment le détecter à temps ?

Quelles sont les causes du trouble de désinhibition du contact social ?

Un enfant triste dans un coin.

Dans certains cas, le trouble de désinhibition du contact social peut provenir d’un manque d’attention envers l’enfant à un très jeune âge. Et ce, lorsqu’il était encore bébé. Ce manque d’attachement peut conduire, au cours des années qui suivent, à un trouble de désinhibition du contact social. Cela n’est pas toujours dû à un manque d’affection. Il peut aussi s’agir de cas d’enfants placés dans des institutions ou des foyers dès leur plus jeune âge.

Cependant, tous les enfants atteints de ce trouble n’ont pas forcément souffert de ce manque au début de leur vie, même s’il s’agit des cas les plus fréquents. Ainsi, il est également associé à des environnements familiaux instables ou sujets à de nombreux changements, ou encore à des événements traumatisants.

Peut-on traiter le trouble de désinhibition du contact social ?

Le trouble des relations sociales sans inhibition peut être traité sur le plan psychologique. Ainsi, une fois que le spécialiste a évalué à la fois l’enfant et la famille, un traitement individualisé peut être mis en place.

Le traitement tiendra toujours compte du fait que l’enfant se sente à l’aise dans son environnement quotidien et qu’il puisse utiliser le jeu ou le dessin comme outils de travail. L’objectif sera de soutenir la famille, de faciliter sa compréhension du trouble et de renforcer le lien entre les parents et l’enfant.

Quand commence-t-on à constater des améliorations dans le traitement ?

Un enfant suivant une psychothérapie.

On ne sait pas exactement combien de temps il faut à un enfant pour atteindre un développement émotionnel et social sain et normal et pour qu’il se sente en confiance et protégé dans son environnement immédiat. Cela peut dépendre de chaque enfant, ainsi que de son âge.

Il est vrai que certaines améliorations peuvent être constatées en peu de temps. Toutefois, il s’agit d’un travail de longue haleine, car il exige un suivi en cas de rechute éventuelle plus tard. En effet, certaines émotions refoulées peuvent parfois resurgir plus tard.

Vous en savez maintenant un peu plus sur ce trouble qui touche les enfants et même les adolescents. Établir un diagnostic précoce est important pour pouvoir traiter correctement le trouble. En effet, bien qu’il s’agisse d’un problème sérieux, une guérison complète est généralement possible.

  • Zeanah, C. H., & Gleason, M. M. (2015). Annual research review: Attachment disorders in early childhood – Clinical presentation, causes, correlates, and treatment. Journal of Child Psychology and Psychiatry and Allied Disciplines. https://doi.org/10.1111/jcpp.12347
  • Humphreys, K. L., Nelson, C. A., Fox, N. A., & Zeanah, C. H. (2017). Signs of reactive attachment disorder and disinhibited social engagement disorder at age 12 years: Effects of institutional care history and high-quality foster care. Development and Psychopathology. https://doi.org/10.1017/s0954579417000256
  • Zeanah, C. H., Chesher, T., Boris, N. W., Walter, H. J., Bukstein, O. G., Bellonci, C., … Stock, S. (2016). Practice Parameter for the Assessment and Treatment of Children and Adolescents With Reactive Attachment Disorder and Disinhibited Social Engagement Disorder. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry. https://doi.org/10.1016/j.jaac.2016.08.004