Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

Le trouble du déficit de l'attention ou TDAH est plus fréquent chez les garçons que chez les filles. Pour que le trouble puisse être considéré comme tel, une série de conditions doit être réunie.
Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

Dernière mise à jour : 10 septembre, 2021

Comme son nom l’indique, le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble à caractère neurobiologique qui commence dès l’enfance. Ce trouble touche plus de 5 % d’enfants dans le monde et plus de 6 % des mineurs en Espagne. D’autre part, il s’agit d’un trouble plus fréquent chez les garçons que chez les filles.

Il a été démontré que s’il était diagnostiqué tôt et pris en charge avec un traitement adéquat, ce trouble peut évoluer positivement. Voyons quels sont les causes, les symptômes et les options de traitement.

Les causes du trouble du déficit de l’attention

La complexité de ce trouble ne nous permet pas d’identifier une cause unique. Il est d’ailleurs considéré comme une altération hétérogène contenant de nombreux sous-types, résultant des combinaisons de divers facteurs de risque.

Malgré le fait que nous ne connaissions pas les causes exactes du TDAH, il a été prouvé que les facteurs génétiques et environnementaux ont une grande influence sur son développement. Ces facteurs sont tant prénatal que périnatal et postnatal.

De plus, le TDAH a une héritabilité de 76 %. Cela veut dire que dans une population moyenne, 76 % des facteurs liés au trouble ont une relation avec les gènes. Le reste est lié à des facteurs non génétiques. Il a été prouvé que les membres de la famille des personnes qui souffrent de cette altération neurologique ont 5 fois plus de risques d’en souffrir que celles qui n’ont pas d’antécédents.

Les symptômes

Ce trouble a trois symptômes majeurs : l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Ces symptômes se manifestent à un degré plus ou moins élevé en fonction du sous-type.

  • Dans le sous-type inattentif, le déficit de l’attention est prédominant. C’est le plus fréquent chez les femmes et il a un grand impact au niveau scolaire.
  • Les enfants qui souffrent du sous-type impulsif peuvent être plus hyperactifs et agressifs.
  • Quant au dernier sous-type, c’est le plus fréquent de tous. Il a un impact sur la performance à l’école.

Le trouble du déficit de l’attention doit remplir certains critères. Il doit :

  • Apparaître avant 7 ans.
  • Se maintenir dans le temps – minimum 6 mois.
  • Affecter deux domaines – ou plus – de la vie de l’enfant.
  • Avoir un impact significatif, et détériorer sa performance scolaire de manière importante.
Un jeune garçon regarde un livre.
Les enfants qui souffrent du TDAH peuvent voir leurs résultats scolaires et leur vie sociale affectés.

Comment peut-on le traiter ?

Le traitement du TDAH chez les enfants et les adolescents se réalise de manière individualisée en fonction de chaque patient et de sa famille. Il a pour objectif d’améliorer les symptômes et réduire l’apparition d’autres troubles associés, puisque, pour le moment, il n’existe pas de remède au TDAH.

Pour les enfants et adolescents qui souffrent du TDAH et dont la répercussion sur la vie quotidienne est modérée ou grave, on recommande un traitement combiné. À savoir un traitement psychologique comportemental, pharmacologique et une intervention psychopédagogique.

Le traitement psychologique

Les interventions psychologiques qui ont démontré une efficacité positive se basent sur les principes de la thérapie cognitivo-comportementale. Le type d’interventions que l’on applique sont :

  • La thérapie de conduite.
  • Une formation pour les parents.
  • La thérapie cognitive.
  • Une formation aux compétences sociales.
Un enfant en psychothérapie.
La psychothérapie donne des résultats positifs à l’heure de contrôler les symptômes de ce trouble et d’améliorer la performance de l’enfant.

Le traitement psycho-pédagogique

L’intervention psycho-pédagogique constitue un pilier fondamental pour le traitement combiné. Celui-ci inclut les interventions dirigées à améliorer la performance scolaire de l’enfant, ainsi que les mesures visant à l’amélioration du milieu scolaire.

Le traitement pharmacologique

Avec le traitement pharmacologique, on réussit à réduire les symptômes majeurs du TDAH. On améliore ainsi la performance scolaire et le comportement de l’enfant.

En même temps, on intensifie l’effet des interventions psychologiques et psychopédagogiques. Parmi les médicaments les plus utilisés en Espagne, on trouve le métylphénidate, qui est un stimulant, à la différence d’autres médicaments comme l’atoxométine.

Un parent gronde son enfant qui pleure.
La méconnaissance de cette maladie peut affecter l’estime de soi des enfants.

La réalité du TDAH

Malgré le fait que ce trouble soit plutôt répandu, la réalité est qu’il y a beaucoup de méconnaissance et de désinformation à ce sujet. Une étude a été réalisée en Espagne, avec l’objectif de recenser le degré de connaissance sur le TDAH dans la population.

Seulement 4 % des personnes qui ont participé à l’étude connaissaient ce trouble. 33 % considérait que le TDAH était dû à un entourage familial ou scolaire désorganisé.

Le manque d’informations, d’attention et de formations sur le TDAH a des conséquences directes sur les patients, les membres de leur famille, leurs amis et autres personnes de leur entourage. Si les informations manquent, les patients souffrent de stigmatisation et du manque de considération de leur entourage envers ce trouble.

Cela pourrait vous intéresser ...
Trouble de la personnalité narcissique
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Trouble de la personnalité narcissique

Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité narcissique croient qu'elles sont supérieures aux autres et ont peu d'empathie.



  • Asociación Americana de Psiquiatría (APA) (2013). Manual Estadístico y Diagnóstico de los Trastornos Mentales, quinta edición (DSM-5). Washington, DC: APA.
  • Faraone, S. V., & Larsson, H. (2019). Genetics of attention deficit hyperactivity disorder. Molecular Psychiatry24(4), 562–575. https://doi.org/10.1038/s41380-018-0070-0
  • Lopez, P. L., Torrente, F. M., Ciapponi, A., Lischinsky, A. G., Cetkovich-Bakmas, M., Rojas, J. I., Romano, M., & Manes, F. F. (2018). Cognitive-behavioural interventions for attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) in adults. TheCochrane Database of Systematic Reviews3(3), CD010840. https://doi.org/10.1002/14651858.CD010840.pub2
  • Osland, S. T., Steeves, T. D., & Pringsheim, T. (2018). Pharmacological treatment for attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) in children with comorbid tic disorders. The Cochrane Database of Systematic Reviews6(6), CD007990. https://doi.org/10.1002/14651858.CD007990.pub3