L'électricité statique : qu'est-ce que c'est et quels sont ses risques pour la santé ?

Cette légère décharge que vous ressentez lorsque vous touchez un objet s'appelle l'électricité statique. Poursuivez votre lecture et découvrez comment cela se produit, quels risques cela comporte et comment les éviter.
L'électricité statique : qu'est-ce que c'est et quels sont ses risques pour la santé ?

Dernière mise à jour : 01 mars, 2023

Le phénomène d’électricité statique peut se manifester presque partout et à tout moment. Il se produit lorsque des charges se sont accumulées sur un objet et se dissipent vers un autre moins chargé avec lequel il entre en contact.

Dans une usine, au bureau, à la maison, en serrant la main de quelqu’un, en touchant une poignée de porte, en frôlant une surface… une étincelle jaillit soudain, faisant sursauter les gens. L’électricité statique n’est pas toujours aussi anodine.

De manière directe, la décharge en elle-même n’est pas dangereuse, mais elle peut être associée à des circonstances. Une explosion ou un incendie, lorsqu’il y a des matériaux inflammables ou un accident du travail dû à un mouvement brusque.

Qu’est-ce que l’électricité statique ?

L’électricité statique est une forme d’électricité. Elle est produite par l’accumulation d’énergie dans un certain matériau. Et qu’ils soient conducteurs ou non, les corps ont la capacité d’absorber et de retenir un potentiel électrique stationnaire.

Dans l’électricité statique, les électrons voyagent à travers le corps, atteignant le bord de celui-ci. Inversement, lorsque les électrons circulent d’un bout à l’autre d’un corps, l’électricité est dynamique. C’est ce que nous appelons courant.

Cependant, l’électricité statique se manifeste sous forme de décharges, lorsqu’un objet qui a plus d’énergie accumulée entre en contact avec un autre moins chargé. Et puis l’étincelle se produit, souvent visible. Cette décharge est minime et ne dépasse pas 0,005 ampères.

Le corps humain est un bon conducteur d’électricité et aussi un accumulateur. Aussi curieux que cela puisse paraître, il peut stocker une grande quantité d’énergie. Si c’est moins de 4000 volts, vous n’aurez pas d’étincelles.

Le cumul dépend de plusieurs facteurs :

  • Plus il y a de mouvement, plus la charge est importante.
  • Certaines caractéristiques physiques de la personne (par exemple, transpiration excessive ou hyperhidrose).
  • Contact avec des corps capables de charger.
  • Proximité de champs électriques générés par des corps chargés.
  • Humidité dans l’environnement.
  • Les vêtements, car les fibres synthétiques favorisent l’accumulation des charges.
  • Type de sol, car l’électricité statique est un problème courant avec le parquet.
L'humidité ambiante favorise l'électricité statique.
L’humidité ambiante favorise l’électricité statique.

Comment l’électricité statique est produite

Tous les éléments sont considérés comme générant de l’électricité statique, quel que soit leur état : solide, liquide ou gazeux. En effet, la foudre est due au frottement des particules de vapeur d’eau dans les nuages, par exemple.

Normalement, dans les corps, il existe une charge similaire entre les électrons (négatifs) et les protons (positifs). Cela signifie que la chose commune est que l’état neutre est maintenu, ce qui est électriquement stable.

Or, l’électricité statique est produite lorsque deux corps échangent leurs charges. C’est-à-dire qu’un déséquilibre se produit en raison du transfert d’électrons.

Cela peut se produire de plusieurs façons :

  • Par friction ou frottement entre des matériaux de composition ou de nature différente. L’un abandonne et l’autre gagne des électrons. Cela se voit dans l’expérience que nous avons faite à l’école, avec le peigne frottant contre les cheveux.
  • Charge de contact : en rapprochant deux objets ou en maintenant le contact l’un avec l’autre, l’un peut être chargé positivement ou négativement. En d’autres termes, les électrons se déplacent d’un corps à l’autre.

Parmi les matériaux ayant la plus grande capacité à produire de l’électricité statique par friction figurent le verre, le nylon et le polyester, le polyuréthane, l’acrylique, le téflon et tout objet fabriqué avec ces matériaux.

La quantité d’électricité statique produite par le contact est bien inférieure à celle générée par le frottement. Cependant, le phénomène peut se manifester également.

Dangers pour la santé de l’électricité statique

Les décharges d’électricité statique sont de faible ampérage, elles ne présentent donc pas de danger pour la santé de la plupart des gens. Du moins pas directement.

Dans de nombreux cas, nous n’irons pas au-delà de ressentir un léger inconfort semblable à une crampe, un petit spasme ou une légère frayeur. Mais, chez certaines personnes, certains symptômes peuvent se manifester qui suggèrent l’existence d’une allergie à l’électricité.

D’autre part, chez les patients porteurs de stimulateurs cardiaques et d’autres dispositifs implantables, les décharges électriques peuvent provoquer des interférences transitoires. Bien qu’il n’y ait aucune nouvelle de dommages à l’équipement.

De plus, l’électricité statique a été liée à une condition connue sous le nom de lipoatrophie semi-circulaire. Dans ce trouble, le tissu adipeux est atteint, présentant un affaissement de la face antérieure et latérale des cuisses. Cependant, il n’y a pas suffisamment de preuves à cet égard.

Risques professionnels

Dans le domaine industriel, diverses activités peuvent générer ou accumuler des charges électriques. Par exemple, la circulation d’un fluide à grande vitesse dans une canalisation, la vidange de grains dans un silo, la peinture avec un pulvérisateur à haute pression.

En ce sens, dans les environnements de travail, différentes situations à risque associées à l’électricité statique sont observées. Pour commencer, si le phénomène se produit très fréquemment, il peut générer un sentiment d’inconfort qui mène à l’insatisfaction au travail.

En revanche, dans certaines tâches, un choc électrique comporte des risques. Par exemple, si la personne effectue des travaux en hauteur, cela peut signifier de l’inattention ou un mouvement brusque qui augmente les risques de chute.

Par ailleurs, dans les environnements à risque d’incendie ou d’explosion, où se trouvent des gaz ou des substances inflammables (butane, propane, essence, alcool), ainsi que des matières détonantes (poudre à canon, dynamite), une étincelle électrique peut entraîner un accident mortel.

Risque d'électricité statique lors du nettoyage d'un bâtiment.
L’électricité statique peut provoquer indirectement un accident de travail en hauteur.

Mesures préventives

La première et la plus importante mesure devrait être d’éliminer la possibilité de génération d’électricité statique. À ces fins, le contrôle des variables qui contribuent à la recombinaison des charges est essentiel dans les environnements de travail.

Cela dépend de plusieurs facteurs :

  • Conductivité des matériaux : un isolant ou un mauvais conducteur ne contribue pas à la circulation des charges accumulées. Au contraire, ces matériaux dissipatifs devraient être préférés.
  • Vêtements de travail : ils doivent être fabriqués avec des tissus antistatiques, en évitant les matières synthétiques.
  • Déshumidificateurs : dans les environnements à forte humidité relative, les molécules d’eau se déposent sur les matériaux, augmentant leur conductivité.
  • Utilisation de sols conducteurs antistatiques.
  • Utiliser un équipement d’ionisation de l’air dans les espaces de travail si nécessaire.
  • Mettre à la terre les appareils électriques en contact avec le sol.

Soyez prudent avec l’électricité statique dans sa juste mesure

Au bureau ou à la maison, toucher des objets produisant des décharges électriques est souvent un motif de plainte ou d’inconfort. Cependant, ce problème peut aller au-delà d’une simple gêne, car des mouvements peuvent être provoqués qui déclenchent des accidents domestiques ou de travail.

Dans une usine ou un atelier, où se trouvent des substances dangereuses (toxiques, inflammables ou explosives), les risques peuvent être plus importants. Pour cette raison, les mesures correspondantes de prévention et de protection des travailleurs doivent être prises, conformément aux dispositions de la loi.

Il est conseillé de partir d’une analyse et d’une évaluation des risques potentiels. Ensuite, les actions et mécanismes nécessaires seront recherchés pour contrôler et réduire les facteurs générateurs de rejets.

Enfin, il ne faut pas oublier le facteur humain. Parallèlement à toutes ces mesures, une formation et des informations doivent être fournies aux travailleurs sur les règles de sécurité et d’hygiène au travail.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.