L’endodontie : en quoi cela consiste ?

22 septembre 2019
Savez-vous en quoi consiste l'endodontie ? Cette technique est déterminante dans le traitement des caries à un stade avancé. Vous en saurez davantage dans cet article.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était l’endodontie ? Il s’agit d’un traitement dentaire qui a lieu lorsque la carie a atteint un stade suffisamment avancé pour que l’on ne puisse plus la traiter avec un plombage. En effet, elle est trop proche de la pulpe ou du nerf de la dent.

Quand la carie est très profonde, elle provoque une nécrose de la dent ou une inflammation du nerf, appelée pulpite. D’autres raisons d’effectuer ce traitement sont, par exemple, les traumatismes dentaires, les fractures, l’abrasion ou l’érosion des dents, ou encore des pathologies telles que le bruxisme.

La pulpe dentaire est le nerf de la dent. Elle se trouve dans la partie la plus interne et fournit une vascularisation et une innervation à la dent. Lorsqu’elle commence à s’infecter pour une raison quelconque, elle entraîne une douleur occasionnelle ou continue.

Généralement, elle commence à se manifester avec des gênes au moment de mordre ainsi qu’une sensibilité au froid ou à la chaleur, que l’on appelle « pulpite réversible ». Cependant, quand la douleur est permanente, prolongée ou augmente pendant la nuit, on parle de « pulpite irréversible ».

Techniques avant l’endodontie

Avant de réaliser une endodontie, il faut toujours essayer de sauver la dent avec des techniques moins agressives qui comprennent :

  • Une protection pulpaire : il s’agit d’un traitement qui est effectué à l’aide d’un plombage provisoire qui nous permet de récupérer la dent de manière conservatrice. Cela pallie les dommages pulpaires qui sont encore réversibles
  • Un recouvrement pulpaire : c’est un moyen d’isoler la pulpe exposée grâce au nettoyage de la carie sous le plombage, en utilisant une couche isolatrice médicamenteuse
  • Une pulpotomie : il s’agit d’un traitement qui consiste à éliminer partiellement la partie superficielle de la pulpe. Puis, à recouvrir la pulpe exposée avec des substances médicamenteuses

Cela peut vous intéresser : 5 habitudes qui vous aident à prendre soin de votre santé dentaire

Comment se déroule l’endodontie ?

La pratique d'une endodontie

Il s’agit de l’ablation complète du nerf de la dent affectée. L’endodontie a lieu sous anesthésie locale, en éliminant avec des limes dentaires le tissu nerveux des canaux radiculaires.

Les limes dentaires peuvent être soit manuelles, en effectuant les mouvements de rotation à la main, soit rotatives. Autrement dit, elles sont fixées à un moteur endodontique qui fait tourner les limes doucement.

Les différentes étapes sont :

  • Anesthésie locale de la dent à soigner
  • Ouverture de la dent jusqu’à atteindre la pulpe
  • Élimination du nerf des canaux et désinfection
  • Remplissage des canaux avec du matériel synthétique
  • Radiographie de contrôle pour vérifier que le traitement a été effectué correctement
  • Reconstruction de la dent

Peut-on envisager l’endodontie chez les enfants ?

Chez les enfants, avant de recourir à l’endodontie, on essaie toujours de réaliser la pulpotomie. Si cela n’est pas possible, un autre traitement appelé « pulpectomie » est possible. C’est l’équivalent de l’endodontie, mais sur des dents de lait.

La pulpectomie se traduit également par l’ablation totale de la pulpe, suivie d’une désinfection, de l’instrumentation et du plombage des canaux radiculaires.

La différence réside dans le fait que dans les dents de lait, on ne parvient pas à éliminer toute la pulpe du canal radiculaireEt on laisse environ 4 mm à la fin.

Ainsi, nous évitons les éventuels dommages dans le germe de la dent permanente qui se forme par-dessus la dent de lait.

Lisez également : 5 remèdes naturels pour lutter contre les caries dentaires

Inconvénients de cette technique

Comme dans tout type de traitement médical, il existe des effets secondaires ou des séquelles sur la dent. On trouve par exemple :

  • Fragilité et risque plus grand de fracture
  • Changement dans la tonalité et la translucidité de la dent
  • Petite cicatrice radio-transparente qui ressemble à une inflammation permanente à l’extrémité de la racine

Que peut-il arriver après l’endodontie ?

Une femme avec des douleurs dentaires ayant besoin d'une endodontie

Suite à une endodontie, la douleur devrait disparaître car le nerf de la dent a été éliminé. Cependant, il est très fréquent que l’inconfort se prolonge jusqu’à ce que le traitement se stabilise. Environ 2 ou 3 jours après sa réalisation.

Par ailleurs, il existe certains cas dans lesquels l’endodontie n’est pas le traitement définitif. Soit en raison de son échec, d’erreurs humaines, soit en raison de l’anatomie de chaque dent, des infections, etc. Si c’est le cas, le traitement indiqué est alors la ré-endodontie.

Cela consiste à remédier à l’obturation des canaux, les nettoyer de nouveau, désinfecter et ensuite les boucher une nouvelle fois. On évite ainsi l’extraction de la dent.

Finalement, ce traitement nous permet de conserver la dent dans la bouche même si elle est très abîmée.

 

  • Abbott PV. Endodontics – Current and future. J Conserv Dent. 2012;15(3):202–205. doi:10.4103/0972-0707.97935
  • Tabassum S, Khan FR. Failure of endodontic treatment: The usual suspects. Eur J Dent. 2016;10(1):144–147. doi:10.4103/1305-7456.175682
  • Kishen A, Peters OA, Zehnder M, Diogenes AR, Nair MK. Advances in endodontics: Potential applications in clinical practice. J Conserv Dent. 2016;19(3):199–206. doi:10.4103/0972-0707.181925