Les alcools digestifs : sont-ils recommandés ?

28 avril 2020
Bien que le bénéfice supposé des alcools digestifs soit une idée générale, nous vous expliquons pourquoi il n'est pas recommandé de les consommer après un repas copieux.

Connaissez-vous les alcools digestifs ? On leur attribue la capacité de rendre la digestion moins lourde et d’améliorer ce processus. Cette capacité est basée sur le pouvoir supposé de l’alcool sur la stimulation de la sécrétion gastrique de l’estomac.

Cependant, la science ne prouve pas cette croyance. Il n’existe pas d’études qui démontrent la capacité bénéfique de l’alcool sur les processus digestifs. Dans le spectre de ce type d’alcools, on trouve le pacharan, l’orujo, le distillat d’herbes ou la liqueur de café, entre autres.

L’alcool n’est jamais recommandé

Le verre d’alcool est généralement la cerise sur le gâteau après un repas copieux et abondant. Malgré les croyances traditionnelles, les boissons alcoolisées n’ont aucun effet bénéfique sur la santé.

Ni le vin ni les alcools digestifs n’ont la capacité d’améliorer l’un des processus organiques ou de présenter une capacité antioxydante. Au contraire, la consommation continue de boissons alcoolisées représente un risque pour la santé.

La consommation d’alcool est un grand stress pour le foie, qui est l’organe chargé de le métaboliser. Il augmente également le risque de cancer de la bouche ou du système gastro-intestinal. D’autre part, la consommation d’alcool est liée au développement d’autres types de cancer en dehors du système digestif et de maladies complexes.

Bien qu’il s’agisse d’une boisson à forte connotation culturelle, il faut être conscient qu’aucune de ses présentations n’est bénéfique pour l’organisme. L’OMS considère l’alcool comme un élément nocif et il doit être traité comme tel. Le mieux est d’éviter sa consommation ou du moins de le faire de manière ponctuelle et contrôlée. La consommation quotidienne de boissons alcoolisées, même à petites doses, présente un risque important pour la santé à moyen et long terme.

Consommer des alcools digestifs

Lisez également : La meilleure alimentation anti cancérigène

Les aliments digestifs pour remplacer les alcools digestifs

Outre l’alcool, il existe certains aliments qui ont la capacité d’améliorer la digestion ou de la rendre moins lourde. Un exemple est l’ananas, qui contient l’enzyme broméline dans sa composition. Cette enzyme est responsable de la dégradation des protéines et de l’amélioration de leur absorption. L’ananas a également un effet diurétique qui contribue à réduire la rétention d’eau.

Les aliments riches en fibres et en eau contribuent également à améliorer la digestion. Ils augmentent le contenu du bol fécal et stimulent le péristaltisme intestinal. C’est pourquoi il est généralement bon de terminer les repas, surtout les plus copieux, par un fruit. Par ailleurs, il existe certains traitements pharmacologiques efficaces pour pallier ou prévenir ce type de situation.

Il est important d’éviter les repas copieux

L’une des règles d’or de l’alimentation est de ne pas manger plus que ce dont on a besoin. C’est pourquoi il est souvent préférable d’éviter les gros repas plutôt que d’introduire des aliments digestifs pour réduire leur impact sur l’organisme.

Les aliments excessivement gras ralentissent les processus digestifs. C’est pourquoi il est bon qu’une partie de notre assiette soit composée de légumes. Ils doivent être accompagnés d’une portion de protéines cuites sur le gril ou au four. Enfin, on peut ajouter une portion de glucides complexes si nécessaire.

Il est important d’éviter les produits transformés, les sauces, les fritures et les aliments panés. Ces aliments retardent et empirent la digestion et ont une faible valeur nutritive.

Donner la priorité aux aliments frais améliore la qualité de la digestion et de l’alimentation en général. En outre, les repas doivent être accompagnés d’eau. Les boissons gazeuses peuvent produire un ballonnement inconfortable qui entrave les processus digestifs.

La liqueur au chocolat fait partie des alcools digestifs

Les alcools digestifs sont largement acceptés dans la population générale, mais nous devons savoir que leurs effets néfastes ne sont pas négligeables

Découvrez-en plus : Les effets de l’alcool sur le cœur

Les alcools digestifs : conclusion

Il n’est pas conseillé d’introduire de l’alcool dans l’alimentation, qu’il soit digestif ou non. L’idéal est d’éviter les repas copieux et excessivement gras, mais la meilleure option après cela n’est pas l’introduction d’une boisson alcoolisée.

La consommation régulière de ce type de boisson détériore la santé et augmente le risque de souffrir d’une maladie complexe. De plus, à aucun moment elle n’améliore la capacité digestive.

Il est bien plus recommandé d’introduire un fruit après ce type de repas. L’ananas peut aider à décomposer les protéines et à les assimiler dans l’intestin grêle.

 

  • Braillon A., Alcohol: cardiovascular disease and cancer. J Am Coll Cardiol, 2018. 71 (5): 582-583.
  • Maurel DB., Boisseau N., Benhamou CL., Jaffre C., Alcohol and bone: review o dose effects and mechanisms. Osteoporos Int, 2012. 23 (1): 1-6.