Les allergènes sur les étiquettes des aliments

8 mars 2021
Si vous souffrez d'une allergie alimentaire, il est nécessaire de bien savoir lire tous les ingrédients des aliments car certains allergènes ne sont pas inscrits en tant que tels sur les étiquettes. Apprenez-en plus dans cet article !

La majorité des personnes peuvent manger une grande variété d’aliments sans le moindre problème. Cependant, de plus en plus de gens souffrent d’allergies à certains aliments ou composants de ces derniers. Il est donc nécessaire de connaître et d’apprendre à lire les allergènes sur les étiquettes des aliments.

Dites-vous bien qu’ingérer un produit qui peut déclencher une réaction allergique est dangereux et contre-productif. Nous vous conseillons donc d’aller consulter un spécialiste si vous pensez que vous pouvez souffrir d’hypersensibilité à un aliment déterminé.

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire et quels sont ses symptômes ?

L’allergie alimentaire est une réaction exagérée de l’organisme face à un aliment ou à l’un de ses composants (allergène) qui active le système immunitaire. Un allergène provoque une série de réactions en chaîne dans le système immunitaire d’une personne allergique aux substances qu’il détecte comme étrangères.

Les symptômes peuvent apparaître de façon presque instantanée, en mangeant ou en touchant l’aliment, ou même en respirant ses vapeurs de cuisson, même dans des quantités minimes. Elle peut affecter :

  • La peau : urticaire, rougeur ou démangeaisons.
  • Les lèvres, la bouche, la langue, le visage et/ou la gorge : inflammation.
  • L’appareil digestif : vomissements, douleur abdominale, diarrhée, nausées.
  • L’appareil respiratoire : mucus ou congestion nasale, éternuements, asthme, toux, troubles respiratoires.
  • Tout l’organisme : anaphylaxie, qui peut provoquer la mort.

Les allergies aux aliments ou à leurs composants sont héréditaires et, normalement, on les identifie au cours des premières années de vie, avec l’introduction progressive des aliments.

Allergènes sur les étiquettes

Vous avez mangé un aliment et vous avez senti que la bouche vous piquait ou que vous aviez des soucis gastro-intestinaux ? Il se peut que vous soyez allergique à un ingrédient de ce produit et vous ne saviez pas qu’il le contenait. C’est pour cela qu’il faut bien savoir regarder les étiquettes des aliments.

Une femme souffrant d'allergie.

Quels allergènes sont présents sur les étiquettes ?

Le Règlement UE9 Nº 1169/2011 du Parlement Européen et du Conseil du 25 octobre 2011 sur les informations alimentaires fournies au consommateurs oblige à informer de la présence de 14 substances qui peuvent présenter des allergies ou intolérances alimentaires :

  • Céréales avec gluten.
  • Crustacés.
  • Oeufs.
  • Poissons.
  • Cacahuète.
  • Lait.
  • Soja.
  • Fruits à coque.
  • Céleri.
  • Moutarde.
  • Sésame.
  • Dioxyde de souffre et sulfites.
  • Lupins.
  • Mollusques.

Si vous êtes allergique à l’un de ces aliments ou ingrédients, ou si vous pensez l’être, vous devez regarder l’étiquette de l’aliment car elle doit obligatoirement le mentionner.

Lisez aussi : Allergie au lait et intolérance au lactose : les différences

Quelles sont les allergies les plus communes ?

Protéine du lait de vache

Les protéines du lait de vache et celles du petit-lait sont responsables de l’allergie au lait de vache, selon une étude publiée dans Clinical PediatricsCette allergie apparaît chez les enfants quand ils commencent à boire au biberon. 

Elle disparaît généralement au fur et à mesure qu’ils grandissent mais, jusqu’à ce moment, il est important de bien contrôler leur alimentation, en éliminant tous les produits qui contiennent du lait.

Il est obligatoire de mentionner le lait sur l’étiquette, tout comme il faut l’indiquer pour des aliments non emballés, comme par exemple au restaurant. Il faut aussi faire attention aux médicaments et aux additifs.

Œuf

Les protéines du blanc et du jaune d’œuf peuvent agir comme allergènes. L’œuf est l’une des allergies les plus fréquentes chez les enfants et disparaît généralement lors des 6 premières années.

On peut aussi la traiter efficacement avec une immunothérapie, selon la littérature scientifique actuelle. Par ailleurs, en plus de regarder si un aliment contient de l’œuf, il faut aussi faire attention à certains additifs, comme la lécithine, E322.

Poisson

Des dorades fraîches.

Ses protéines, comme l’histamine qu’il peut contenir, peuvent être responsables des réactions allergiques. L’allergie au poisson blanc est plus fréquente que l’allergie au poisson bleu, la cardine, le merlu et le merlan faisant partie des plus impliqués dans cette maladie.

Fruits de mer

Les classes de fruits de mer qui produisent le plus fréquemment des allergies sont les crustacés, suivis des mollusques. L’allergie aux fruits de mer est fréquente à l’âge adulte car il s’agit de l’un des aliments qui provoquent le plus grand nombre d’allergies. C’est pour cette raison que le consommateur doit en être informé.

Ceci peut vous intéresser : Allergie aux fruits de mer : symptômes, complications et traitement

Légumineuses

La principale légumineuse responsable de réactions allergiques est la lentille, suivie du pois chiche. Il faut prêter une attention toute particulière aux épaississants et stabilisants car beaucoup sont à base de légumineuses. Regardez bien l’étiquette. Les légumineuses, sauf le soja et les lupins, n’ont pas à être mises en avant car, au niveau européen, on ne les considère pas comme des allergènes.

Fruits

Les allergies ont particulièrement lieu avec la famille des Rosacées : pêche, prune, cerise, pomme, etc. Il est très important de prêter attention aux étiquettes car ils ne sont pas mis en avant, comme les légumineuses.

Fruits secs

L’allergie aux fruits secs est l’une des plus communes et des plus graves. À cause de la possible gravité des symptômes, les personnes doivent éviter tout contact avec ces fruits. Les fruits à coque et le sésame doivent apparaître sur les étiquettes.

Sulfites

Un autre des allergènes indiqué sur les étiquettes est le sulfite. On utilise les sulfites comme des conservateurs d’aliments (poisson, fruits de mer, fruits secs) et de boissons (vin et autres boissons alcoolisées).

Lisez les étiquettes pour éviter les allergènes

Gardez bien à l’esprit qu’une déclaration d’allergènes apparaît toujours sur les étiquettes. Prenez l’habitude de les lire pour éviter des problèmes de santé qui pourraient générer des complications. Si vous pensez souffrir d’une allergie, allez consulter un professionnel pour avoir un diagnostic précis.

  • Mousan G., Kamat D., Cow’s milk protein allergy. Clin Pediatr, 2016. 55 (11): 1054-63.
  • Graham F., Tardio N., Paradis L., Roches A., et al., Update on oral immunotherapy for egg allergy. Hum Vaccin Immunother, 2017. 13 (10): 2452-2461.
  • Hassan AK., Venkatesh YP., An overview of fruit allergy and the causative allergens. Eur Ann Allergy CLin Immunol, 2015.